10 conseils pour bien choisir son assurance scooterParce que vous êtes nombreux à nous solliciter en matière d'assurance scooter, nous avons créé pour vous ce dossier qui regroupe des conseils pratiques et concrets. Ils vous permettront d'éviter les pièges, et ainsi de profiter en toute sérénité de votre deux-roues motorisé au quotidien !

Conseils pratiques R?agir en 1er

Les embouteillages, les restrictions de circulation dans les grandes villes, ou des raisons purement économiques incitent de plus en plus de personnes à se déplacer en scooter. Mais ce mode de transport n'est pas sans risques. Pour être couvert au mieux lorsque vous circulez en scooter, prenez soin de choisir un contrat d'assurance parfaitement adapté à votre profil d'utilisateur, et aux spécificités de votre deux-roues.

Voici 10 conseils pour faire le point et souscrire votre assurance scooter dans les meilleures conditions :

conseil n°1 : s'assurer !

Conseil évident mais pourtant essentiel : vous ne pouvez pas rouler sans assurance. Assurer son scooter est une obligation légale. Même sans accident, un simple contrôle de police peut se révéler bien plus coûteux que la souscription d'une assurance. En effet, l'amende pour défaut d'assurance peut s'élever à 3750€, soit plusieurs années de primes d'assurance.

conseil n°2 : être honnête

Soyez vigilant lors de la souscription de votre assurance. Une fausse déclaration sur le modèle de votre scooter ou sur son débridage entraîne la résiliation du contrat d'assurance avec de possibles poursuites pénales.

conseil n°3 : adapter son contrat à sa situation

De l'assurance au tiers obligatoire à la formule tous risques couvrant la grande majorité des sinistres, le choix d'assurance scooter est large. Pour choisir les bonnes options, il est important de prendre en compte plusieurs critères comme vos déplacements (distance, fréquence …), les lieux de stationnement (dans la rue, garage fermé…) et la valeur de votre scooter. Ne perdez pas de vue que, comme tout véhicule, un scooter perd progressivement de sa valeur. N'assurez donc pas tous risques un vieux scooter d'occasion qui sort peu par exemple.

Il ainsi est conseillé de revoir périodiquement votre contrat d'assurance pour le faire correspondre au mieux à votre situation qui risque de changer au fil du temps.

conseil n°4 : s'assurer contre le vol

En 2016, 54 400 vols de deux-roues ont été constatés en France, dont 86% en milieu urbain (source Mutuelle des Motards). S'assurer contre le vol ne semble donc pas être un luxe.

conseil n°5 : penser aux équipements

Un casque, un blouson et des gants spéciaux, des sacoches sont des équipements nécessaires mais qui coûtent cher. En souscrivant une garantie spécifique, vous serez indemnisé en cas de destruction ou de vol de vos équipements.

Voici nos conseils pour profiter au mieux de votre assurance
Voici nos conseils pour profiter au mieux de votre assurance

conseil n°6 : faire attention aux franchises

La plupart des contrats d'assurance scooter s'accompagnent de franchises. Des franchises peu élevées sont le plus souvent associées à des primes plus chères et inversement. Il est important de trouver le juste équilibre.

conseil n°7 : jeunes conducteurs, attention au choix du scooter

Les conducteurs novices se voient systématiquement appliquer une surprime car ils représentent, sur la route, un risque plus important que les motards expérimentés. Pour ne pas se ruiner en assurance les premières années de conduite, il est recommandé de choisir un scooter de petite cylindrée, aux performances limitées, et de privilégier l'achat d'occasion, du moins dans un premier temps.

conseil n°8 : s'assurer en cas de prêt de votre deux-roues

Si vous envisagez de prêter votre scooter, vérifiez que votre assurance vous couvre dans cette situation. Mais sachez que, même en présence d'une garantie « prêt de scooter », vous serez seul à devoir supporter une majoration de prime (malus) en cas de sinistre causé par le conducteur quel qu'il soit.

conseil n°9 : penser à changer

L'assureur qui vous proposait les meilleures conditions lorsque vous avez souscrit votre contrat il y a plusieurs années n'est peut-être plus aussi compétitif aujourd'hui. C'est pour faciliter le changement d'assureur que la loi Hamon a été promulguée en 2015 alors pensez à en profiter !

Elle vous permet notamment de résilier votre assurance scooter quand bon vous semble après un an de souscription. Pour cela, choisissez un nouvel assureur, celui-ci se chargera de toutes les démarches de résiliation auprès de votre actuel assureur.

conseil n°10 : comparer !

Il existe des comparateurs en ligne vous permettant de générer plusieurs devis personnalisés en fonction de votre situation et de vos besoins. A vous ensuite de comparer les offres et de choisir un contrat d'assurance scooter pas cher tout en étant le plus complet possible.