Remplacer sa voiture par un scooter : est-ce rentable ?Vous habitez en ville ou proche d'une grande agglomération et vous posez la question de remplacer votre voiture par un 2 roues motorisé ? Le scooter ou la moto constituent un choix pertinent pour gagner du temps et de l'argent au quotidien. Voyons en quelques points quelles peuvent être les conséquences d'une telle évolution.

Conseils pratiques Réagir en 1er

Adapter le véhicule à la capacité de stockage nécessaire

S'il peut leur arriver de transporter ponctuellement de grosses courses ou matériel, la grande majorité des automobilistes circule à vide. C'est à dire sans passager, mais aussi sans contenu dans le coffre. Le besoin en termes de capacité d'emport étant quasi nul, on peut se demander la pertinence de motoriser 1 tonne de métal et de plastique pour transporter seulement une personne.

Le scooter (quelle que soit sa cylindrée) répond à cette problématique en affichant un poids et des dimensions plus cohérentes. Une centaine de kilos semble bien plus adapté pour faire rouler un conducteur qui, tout habillé et équipé de son casque, blouson et gants, pèse en moyenne 85 kilos. Si tout le monde avait une telle réflexion, les routes seraient bien moins chargées.

Adapter le véhicule aux distances des trajets courants

En France, la distance d'un trajet moyen est inférieure à 10 kilomètres. À moins qu'il ne fasse particulièrement froid ou que la météo annonce de la pluie, cela n'a rien d'insurmontable au guidon d'un 2 roues. Utiliser une automobile pour des questions de confort (climatisation, chauffage, habitacle fermé, autoradio...) fait gonfler drastiquement le coût de ces trajets.

D'un point de vue écologique et environnemental, c'est également un non sens total. Dans l'absolu, de tels trajets pourraient tout à fait être faits au guidon d'un vélo, éventuellement à assistance électrique si nécessaire.

Éviter les surcoûts côté assurance et carte grise

Un scooter 50, 125 ou maxiscooter est nettement plus avantageux en termes de primes d'assurance, surtout pour les jeunes conducteurs. Certaines compagnies comme la MAIF proposent bien de faire le choix d'une assurance auto en tant que jeune conducteur à des tarifs économiques. Mais cela restera toujours moins intéressant dans l'absolu qu'une assurance au tiers souscrite après avoir comparé et négocié les tarifs.

Les démarches légales d'obtention de la carte grise sont elles aussi plus avantageuses pour un petit véhicule, ce qui vient conforter le choix d'un scooter 125 par exemple.

Circulation, stationnement... bonjour liberté !

Dans les grandes villes comme Paris ou Marseille, la circulation aux heures de pointe est toujours très dense. En voiture, cela engendre des temps d'attente de plusieurs minutes à chaque feu rouge, intersection ou accrochage. Opter pour un scooter permet de se faufiler plus facilement entre les véhicules sur la chaussée. Lorsqu'elle est autorisée, la circulation interfile est un allié de choix pour gagner du temps sur les trajets domicile-lieu de travail. Tout comme la voie réservée, parfois accessible sous conditions comme une motorisation électrique. En conséquence, la vitesse moyenne sur un trajet du quotidien est facilement divisée par deux.

À Paris, circuler en voiture est bien moins avantageux qu'en scooter
À Paris, circuler en voiture est bien moins avantageux qu'en scooter

Les problématiques de stationnement sont elles aussi très largement atténuées en scooter. Il est bien plus aisé de trouver une place de parking à proximité d'un lieu de rendez-vous qu'en voiture. Cela prend du temps de faire 3 ou 4 fois le tout d'un pâté de maisons à la recherche d'une place bien souvent difficile d'accès. Et que dire du stress généré par de telles manoeuvres ?

L'entretien courant, moins cher en scooter

La dernière différence qui fait pencher la balance du côté du scooter face à la voiture concerne les coûts d'entretien. Entre visites courantes en concession, révisions pour le contrôle technique et changement des pièces d'usure, un scooter est globalement 50% plus économique, avec quelques variations au cas par cas selon le modèle, le niveau de vétusté et la cylindrée bien sûr.

En optant pour un scooter 125 de marque Honda, Yamaha ou Sym (pour ne citer que les plus populaires), vous aurez la garantie de maîtriser assez finement le prix des passages à l'atelier. Nous vous proposons d'ailleurs un comparatif de 3 modèles 125 qui méritent le coup d'oeil. Il s'agit de modèles pertinents à l'achat pour prendre le relai d'une automobile en environnement urbain.

Vous voilà maintenant armé pour prendre votre décision ! Dernière chose : ne négligez pas la formation si vous êtes novice du 2 roues.