Vilebrequin Airsal Xtrem course 45Voici la fiche de présentation de cette pièce Airsal, présente parmi les embiellages du catalogue de Scooter System. Nous vous proposons un descriptif technique, une photo ainsi que des liens vers les sites de vente en ligne qui commercialisent cet accessoire moteur adaptable.

Airsal 8.9/10 179 € Réagir en 1er

Septembre 2009 marque un tournant dans l'histoire de la société Airsal. Jusqu'alors, ce fabricant espagnol n'avait pas atteint des sommets. En cause, une stratégie qui privilégiait davantage des coûts de production limités afin d'aboutir à un prix de vente serré tout en conservant une marge confortable. Malgré cela, certaines pièces de son catalogue étaient plus que performantes à l'instar des haut-moteurs T6 Racing.

Mais le début de l'automne 2009 symbolise le lancement pour Airsal de sa gamme Xtrem. Traduction ? L'entreprise commercialise deux cylindres gros volume, l'un de 77cm3 et l'autre de 88cm3... rien que ça ! Et pour équiper un tel groupe thermique de 50 millimètres de diamètre, il faut un vilebrequin spécial ; en l'occurrence, le vilebrequin Xtrem en course de 45 millimètres.

Et oui, les modèles haut de gamme Malossi, 2Fast ou encore Stage6 ont trouvé un nouveau challenger : Airsal et sa course de 45 millimètres. C'est tout simplement une unité de plus qu'un modèle Big Bore. Une augmentation qui se traduit par une modification de l'ordre de 2cm3 dans la cylindrée du haut-moteur.

Pour supporter le rendement dégagé par un tel équipement, Airsal a donc du se pencher de très près sur son vilebrequin Xtrem. Mais pas suffisamment comme nous le verrons !

Au premier coup d'oeil, cet embiellage semble correspondre parfaitement à une configuration High-End. En acier forgé, il présente en effet une qualité de finition irréprochable. De près comme de loin, tout est propre. Les grosses masses d'équilibrage ainsi que l'emmanchement maneton/masse sont parfaitement réalisés et assemblés. L'affaire se gâte quand les "ennuis" arrivent. On en trouve tout d'abord dans le secteur de la variation. À l'inverse de la totalité des modèles cités précédemment, l'arbre de variation n'est pas lisse mais dentelé. En somme, quand tous les constructeurs se mettent au diapason depuis des années pour proposer des structures lisses et les variateurs qui vont avec, Airsal part dans le sens opposé. Premier faux pas. 

Étudions à présent le cas de la bielle. Longue de 80 millimètres, celle-ci ne bénéficie pas d'une qualité de finition semblable aux modèles Big Bore ou Stage6 R/T. Pour simplifier, disons que le travail est moins net. Autre détail, la cage à aiguilles est restée dans des dimensions classiques, 12 X 17 x 13 millimètres au lieu des 13 x 17 x 17,5 d'un Big Bore. La différence est grande.

Toutefois, comme à son habitude, Airsal contre ses imperfections grâce à un prix très serré : un peu plus de 200 euros. C'est 100 euros de moins qu'un vilebrequin Stage6 R/T et quelques 300 euros de moins qu'un embiellage Big Bore !

Pour finir, disons que le vilebrequin Airsal Xtrem en course de 45 millimètres n'a pas été étudié pour jouer dans la même cours que les grands de ce monde. Toutefois, la dimension prix en fait un équipement moteur extrêmement attractif. Analyse toute simple, acheter le cylindre Xtrem 88cm3 et son vilebrequin revient moins cher qu'un embiellage Malossi Big Bore... seul ! Ça laisse pensif !

Homologation sur route :
oui