L'entretien du scooterEntretenir un scooter 50 ou 125cm3 permet de garantir la fiabilité du moteur et des accessoires, limitant les pannes et maximisant les chances de revente. Pour vous aider, nous vous proposons ce guide de l'entretien du scooter.

Conseils pratiques 22 réactions

Un scooter bien entretenu est un gage de fiabilité, ce qui se traduit par un risque de panne moins élevé et une durée de vie en hausse. Un bon entretien commence par de bonnes habitudes d'utilisation et se poursuit tout au long de la vie du scooter avec l'entretien courant, le changement des pièces d'usure et les révisions chez un professionnel agréé.

En plus de vous informer des éléments clés liés à l'entretien d'un scooter 50cc ou 125cc, ce dossier va vous permettre de vous sentir plus à l'aise avec votre deux-roues.

L'entretien d'un scooter, c'est connaître son véhicule

Il existe une multitude de scooters, dont les moteurs et équipements ne fonctionnent pas tous de la meme façon. À 2 ou 4 temps, à refroidissement par air forcé ou liquide, à transmission par courroie ou par chaîne, à admission par carburateur ou par injection électronique, à freinage standard ou ABS... Les technologies équipant les différents modèles du marché sont variables.

La première chose que vous avez à faire lors de l'achat d'un scooter est de vous renseigner sur les technologies qu'il embarque. En effet, chacune offre des avantages mais a également des contraintes qui lui sont propres. Pour garantir une bonne durée de vie à votre scooter, vous devez intégrer les contraintes imposées par votre scooter et en tenir compte au quotidien.

La meilleure façon d'apprendre à connaître votre scooter est de questionner votre concessionnaire à l'achat et de lire le manuel fourni avec le deux-roues. Vous apprendrez ainsi quel type de carburant il consomme (SP 95, SP98, SP95-E10...), quel type d'huile moteur doit être utilisée, mais vous prendrez également connaissance de nombreuses informations liées à la vie de votre scooter : quand faire les principales révisions, vers qui se tourner pour l'entretien et comment réaliser les tâches d'entretien courant...

L'entretien du scooter

L'entretien d'un scooter, c'est prendre les bonnes habitudes

Une fois que vous avez pris connaissance de votre scooter 50cm3 ou 125cm3, le plus dur est d'appliquer les conseils liés à son utilisation quotidienne. Faites confiance aux informations données par le manuel de votre scooter et votre concessionnaire ou garagiste. Voici une liste non exhaustive des habitudes que vous devez prendre, au cas où celles-ci ne vous seraient pas parvenues à l'oreille :

  • Faire chauffer systématiquement le moteur du scooter (de 10 secondes à 2 minutes) avant de prendre la route, surtout en hiver et lorsqu'il fait froid ;
  • Vérifier régulièrement le niveau d'huile (tous les mois environ pour une utilisation quotidienne) et faire l'appoint si nécessaire ;
  • Vérifier régulièrement la pression des pneus (tous les mois environ pour une utilisation quotidienne). Des pneumatiques bien gonflées sont un gage de sécurité et évitent toute usure prématurée ;
  • Vérifier régulièrement l'état des pièces d'usure et des accessoires faciles d'accès : suspension, disques de freins ou tambour arrière, phares, clignotants ;
  • Nettoyer le scooter s'il est sale, notamment au niveau du carter de transmission. Un moteur propre est plus sécurisant qu'un moteur encrassé ;
  • Ne pas hésiter à vous renseigner s'il vous semble qu'il y a un problème : appelez votre pro ou un ami qui s'y connaît, posez des questions sur les forums... Il est intéressant de faire un diagnostic le plus rapidement possible, car un petit bruit ou un comportement étrange peuvent s'aggraver et coûter cher.

L'entretien d'un scooter, ça passe par des contrôles techniques et révisions

Sachez avant tout que même si votre scooter 50 cm3 ou 125 cm3 semble fonctionner parfaitement, il est nécessaire de le faire réviser régulièrement tout au long de sa vie. Gardez en tête le nombre 2500 : petite révision tous les 2500 km et grosse révision tous les 5000 km... Vous devez donc vous rendre chez votre pro dès 2500 km, puis 5000, 7500, 10000...

Les petites révisions ne devraient pas vous coûter grand chose. Les grosses révisions coûtent par contre plus cher : de 150 euros pour un 50 cm3 à 250 euros pour un 125 cm3. Attention, demandez systématiquement à votre pro un devis : ne le laissez pas travailler sur votre scooter sans savoir combien il va vous en coûter ! La plupart des garagistes et concesionnaires sont de vrais professionnels, mais les arnaques et abus sont malheureusement courants dans le milieu.

L'entretien du scooter

Il est également possible que vous soyez amené à rendre visite à votre concessionnaire ou garagiste en dehors des révisions. La raison peut être une panne, une pièce usée ou un diagnostic d'avarie. Les opérations les plus courantes sont : vidange d'huile, changement de bougie, changement ou nettoyage de filtre à air, remplacement de batterie, changement de pneus, réparation ou remplacement de courroie ou chaîne usée, changement de plaquettes de freins...

Pour ces opérations, certains préfèrent se débrouiller eux mêmes. C'est tout à leur honneur, mais sachez qu'il vaut mieux s'y connaître. Si vous décidez de passer par votre professionnel, pensez là aussi à demander un devis. Le professionnel s'engage ainsi à réparer ce qui doit l'être et à remplacer les pièces usées, avec un engagement de coût et de délai.

Que vous connaissiez bien la mécanique ou non, il est par contre fortement conseillé de confier votre scooter à un professionnel pour les grosses révisions... La raison est simple : c'est pour une question de garantie constructeur et de revente future. En effet, la garantie ne tient que si vous entretenez votre scooter 50 cm3 ou 125 cm3 chez un concessionnaire de la marque.

Vous devez remplir le livret d'entretien fourni avec votre scooter à chaque opération : changement de pièce, réparation ou révision. Par ailleurs, un livret d'entretien correctement rempli est un gage de qualité, ce qui facilite la revente du deux-roues le jour où cela arrive, si ça arrive.

L'entretien, c'est en résumé

Malheureusement, la mécanique d'un scooter n'est pas aussi solide que celle d'une automobile. L'entretien, c'est donc avant tout être à l'écoute de son scooter. Il s'agit de connaître un minimum la manière dont il fonctionne, d'intégrer les bons gestes et les bonnes habitudes, mais également de ne pas hésiter à se reposer sur les bonnes personnes lorsque c'est nécessaire.

Un bon concessionnaire ou garagiste est là pour vous aider, réaliser des diagnostic et devis sans pour autant chercher à vous vendre des pièces ou de la main d'oeuvre à chaque fois. Internet et les sites dédiés au scooter peuvent également être intéressants : il existe sur Scooter System et ailleurs de nombreux dossiers consacrés à l'entretien.