Tuning : Système de freinageLe système de freinage d'un scooter ou d'une moto 50cm3 dit "à disque" repose sur plusieurs éléments : les disques, les étriers, les plaquettes, et dans une moindre mesure les maîtres cylindres, les leviers et les durites. Chacun de ces éléments peut être amélioré...

Esthétique et style 16 réactions

En effet, dans une démarche de préparation moteur ou de Tuning, il est nécessaire de modifier le système de freinage. Dans le premier cas c'est nécessaire car la puissance du deux roues augmente. Il est donc important d'adapter le freinage à la vitesse! Dans le deuxième cas car, à de rares exceptions (Peugeot Ludix Xbox 360, Peugeot XP Street ou Malaguti Drakon), les scooters et motos 50cm3 ne bénéficient pas d'origine de disques de type Wave ou d'étriers à doubles pistons... C'est donc bien moins sympa au niveau du look!

Avant d'aller plus loin, nous allons voir rapidement comment fonctionne un système de freinage à disque classique sur un deux roues. Le schéma ci-dessous résulte le principe suivant : en pressant sur le levier de frein, le piston du maître cylindre est poussé. Le piston du maître cylindre va transformer la pression physique en pression hydraulique afin qu'elle soit transmise jusqu'au(x) piston(s) de l'étrier par l'intermédiaire du liquide de frein.

Pour information, le liquide de frein est quasiment incompressible, ce qui permet une grande sensibilité et progressivité à la fois dans le freinage. De plus, le liquide de frein doit pouvoir transmettre des pressions de plusieurs dizaines de bars sans accuser de variations volumétriques notables! Au passage, vous comprendrez l'intérêt de toujours avoir suffisament de liquide de frein dans les maîtres cylindres! Ensuite, le liquide va faire pression sur le ou les pistons de l'étrier qui vont eux mêmes pousser les plaquettes de frein contre le disque.

C'est le frottement des garnitures de plaquettes sur la piste du disque qui va permettre de faire ralentir le deux roues. Durant la phase de décélération, l'énergie de mouvement de la moto ou du scooter (appelée énergie cinétique) est alors dissipée en chaleur, c'est pourquoi en plus des contraintes mécaniques, les éléments d'un système de freinage doivent résister à d'importantes contraintes thermiques : la température peut atteindre les 600°C au niveau des disques et des plaquettes de freins.

Le premier élément auquel on pense dans le système de freinage quand on parle Tuning est le disque. Il en existe plusieurs sortes et des milliers de modèles. Le type de disques le plus connu dans le monde du Tuning est appelé wave ou en pétale, car il ressemble à une marguerite... En plus d'être très sympas visuellement, les disques wave offrent des performances supérieures en terme de dissipation de chaleur (en créant une circulation d'air forcée), et donc de performances! Ils permettent une meilleure évacuation des calories que des disques standard non perforés, surtout lorsqu'il pleut : les trous des disques de freins de type wave sont en partie destinés à rompre le film liquide en cas de pluie.

La composition des disques de freins peut être :
- Acier inoxydable (assez cher, peu accrocheur)
- Fonte (le plus économique, rouille facilement, le plus lourd, le plus utilisé)
- Carbone (hors de prix, hyper léger, très endurant, véhicules de sport très haut de gamme)

Les marques les plus connues dans le domaine sont les suivantes : ABM, AP Racing, AP Lockheed, Beringer, Brake Tech, Braking, Brembo, Bud Racing, Carbone Lorraine, Conti, Doppler, EBC, Extreme, Ferodo, FH, France Equipement, Galfer, Goodridge, Lucas, Malossi, Metrakit, Motorquality (MQ), Moto-Master, Nexone, Nissin, Performance Friction, PVM, Sicom, Spiegler, Stage 6, JTJ, TNT Tuning... La plupart n'ont qu'une activité dans le monde de la moto gros cubes mais certaines comme Braking proposent également des disques ou étriers pour deux roues 50cm3! D'autres comme Stage 6, Doppler, Conti ou TNT Tuning n'en proposent que pour scooters et motos 50cm3.