Retour sur le salon de l'Eicma de milan 2021Le salon EICMA 2021 s'est tenu la semaine dernière à Milan. L'occasion pour les différents acteurs d’un marché en souffrance de retrouver leur public. Retrouvez l'ensemble des nouveautés scooter et moto 50, maxiscooter, motocross et Vespa et les photos prises par notre partenaire Maxiscoot.

Événements 1 réaction

Plus grand salon international de la moto en Europe depuis plus de 100 ans, le salon EICMA 2021 s'est tenu la semaine dernière à Milan. Comme prévu, les constructeurs et accessoiristes ont répondu présents au rendez-vous. L’EICMA 2021 est une édition particulière, du fait de l’absence de plusieurs grandes marques telles que BMW, Ducati, Harley-Davidson, Indian et KTM (propriétaire de Husqvarna et Gas Gas).

Parmi les constructeurs présents, le japonais Yamaha et son très attendu Tmax 2022. Design revisité, sportivité accrue, connectivité optimisée, voilà ce que promet ce nouvel opus qui vous est présenté dans un article de notre confère Maxiscooter Mag. Sur le stand, les fans de MotoGP se sont réjouits de pouvoir admirer les motos du Doctor.

Trois constructeurs de motos 50 cc exposaient leurs modèles 2022. Aux côtés de Fantic et Vent se trouvait Rieju qui reconduit sa MRT équipée du fameux moteur Minarelli Am6 conforme à la norme Euro5 déclinée en 3 coloris.

Le bilan est plus mitigé côté scooter, où les réelles nouveautés se comptent sur les doigts d'une main. Exit les moteurs 2 temps, seuls les 4 temps étaient de la partie.

Piaggio exposait le nouveau Piaggio 1, le premier e-scooter de la marque italienne, également disponible dans une version élégante créée par le designer Feng Chen Wang.

Les Vespa étaient également à l’honneur avec la Vespa elettrica toute vetue de rouge.

Kymco soutient l’e-mobilité. Sa gamme iOnex en est la plus belle preuve. Elle comprend différents scooters électriques conçus pour tous les besoins du quotidien. En paralèle le constructeur fait évoluer ses modèles phares comme l’Agility S disponibles en en 2 versions, 125 et 250 cm³.

Italjet a profiter de l’EICMA pour annoncer la future commercialisation d’une nouvelle édition de son iconique modèle des années 1990, le Dragster. Ce dernier, s'équipera d’un moteur monocylindre 4 temps de 125 cm³ de 13 chevaux homologuée Euro5 ou de 200 cm3 avec 18 chevaux (réservé au marché italien).

La marque italienne, qui s’intéresse elle aussi à l'électrique, a confirmé l’arrivée d’une version 100 % électrique de son Dragster. L’Italjet Dragster #e01 Electric disposera d’une puissance de 6 kW, avec une puissance en crête doublée à 12 kW. Ce qui correspond à une puissance comprise entre 8 ch et 16 ch selon la charge exercée sur la poignée de droite. Italjet a annoncé une commercialisation au second trimestre 2022.

Coté accessoiristes, les italiens Malossi et polini ont tenu le devant de la scène. Aucune nouveauté à destination des scooters et motos 50 cc thermiques n’est à déclarer. Leurs stands regorgeaient toutefois de pièces et de prototypes racing aux couleurs de leurs marques. L’occasion pour le public d’en prendre plein la vue le temps de la visite. Notons la volonté de Polini de s’engager sur l’électrique qui metait sa motorisation E-P3 pour vélo à assistance électrique.

Place à l’électromobilité

Ce qu’il faut avant tout retenir de cette édition 2021 de l’EICMA c’est la place accordée aux solutions de demain (scooters, trottinettes et… vélos) pour se déplacer quotidiennement de "façon plus écoresponsable" qu’au guidon d’un véhicule thermique. Force est de constater que le nombre de stands dédiés à ce type de mobilité urbaine était clairement à la hausse.

Enfin, il n’est pas question ici de nous étendre sur les nouveautés moto, mais notons tout de même qu’Honda a marqué les esprits avec la présentation haute en couleur d’une nouvelle version de la CBR 1000 RR-R dans ses variantes standard et SP.

Si vous souhaitez en voir plus, vous pouvez consulter le reportage photos publié sur le Blog Maxiscoot. En attendant la prochaine édition, qui espérons-le, sera plus riche en nouveauté du côté des constructeurs, nous vous donnons rendez-vous à Lyon pour les JPMS en 2002 !