Que vérifier à l'achat d'un scooter d'occasion ?Les arnaques et mauvaises surprises sont courantes sur le marché de l'occasion. Voici les points à vérifier à l'achat d'un scooter 50 ou 125 d'occasion. Mettez toutes les chances de votre côté pour acheter sans vous faire avoir.

Conseils pratiques 24 réactions

Vous êtes sur le point de faire l'acquisition d'un scooter d'occasion ? Ces conseils pourraient vous éviter bien des tracas, alors prenez quelques minutes pour les lire :

  • Essayez-le ! N'achetez jamais un scooter sans avoir au préalable roulé avec. Cela permet de détecter les anomalies au niveau du comportement, les bruits suspects dans le moteur ou encore de voir s'il vous convient (pour la hauteur de selle notamment).
  • Contrôlez le totalisateur kilométrique. Le câble du compteur doit être correctement branché sur la roue avant. Si ce n'est pas le cas, le kilométrage affiché est forcément faux... Sur les scooters 50cm3 avec des guidons Street Bike non d'origine, les données affichées sont forcément faussées... le tout est de savoir dans quelle mesure.
  • Vérifiez que l'état du scooter est en adéquation avec le kilométrage parcouru. Un scooter avec moins de 2000 kilomètres au compteur doit par exemple être en excellent état...
  • Demandez la facture d'achat ainsi que le livret d'entretien, deux éléments que le vendeur doit de préférence être capable de vous fournir. Cela va vous permettre de connaître avec certitude l'année d'achat, de savoir s'il a été bien entretenu et d'être sûr que le scooter n'a pas été volé.
  • Contrôlez les numéros de série du cadre et du moteur. Ils doivent correspondre aux numéros inscrits sur la facture et dans le livret d'entretien du scooter.
  • Si vous avez le moindre doute sur l'origine du scooter ou d'une partie (cadre, bloc moteur), faites une demande de certificat de non-gage (également appelé certificat de situation administrative). Ce document permet de connaître l'historique du deux-roues vis-à-vis de l'Etat, et notamment s'il a été déclaré volé, saisi ou à l'état d'épave.
  • Vérifiez que le vendeur dispose bien des deux jeux de clés d'origine (le principal et celui de secours).
  • Demandez si le scooter a déjà été accidenté. Si c'est le cas, demandez la liste des éléments qui ont été abîmés et de ceux qui ont été changés. Veillez particulièrement à ce que la fourche n'ait pas subi de choc sans avoir été changée. Le cadre ne doit pas avoir subi de choc important.
  • Regardez de près le ou les amortisseurs. Ils ne doivent pas être arqués.
  • Vérifiez que les pneus ne sont pas lisses et n'ont pas été réparés avec des mèches. Les sculptures doivent être encore bien marquées.
  • Regardez attentivement le ou les disques de freins ainsi que les plaquettes. Ils ne doivent pas être trop usés.
  • Vérifiez le bon fonctionnement de tout le système électrique : feux, clignotants, klaxon ainsi que les branchements sur la batterie.
  • Contrôlez les fixations des carénages. Toutes les vis doivent être présentes et correctement vissées, il ne doit pas y avoir de jeu.
  • Demandez au vendeur la liste des frais à prévoir. L'idéal est que le scooter ait été contrôlé récemment par un professionnel.
  • En fonction de tous ces critères, vérifiez la côte du scooter grâce à notre outil de calcul de la cote scooter. Ce service vous permet d'estimer de façon juste la valeur du scooter ou de la moto.
  • Assurez-vous que le vendeur est d'accord pour signer un acte de vente complet (documents vierges disponibles gratuitement en Mairie ou à télécharger depuis notre dossier consacré à l'acte de vente). Indiquez-lui que vous souhaitez y faire apparaître ses numéros de Carte Nationale d'Identité.
  • Si des modifications importantes ont été effectuées sur la machine, vous pouvez rédiger une décharge de responsabilité. Cela s'avère utile dans le cadre de la revente d'un scooter non homologué notamment.

Une fois ces vérifications faites, laissez-vous un temps de réflexion. L'idéal est de ne pas s'engager immédiatement dans l'acte d'achat : rentrez chez vous, contrôlez la côte du scooter (ce que vous n'avez normalement pas pu faire avec le vendeur) puis rappelez-le lorsque vous êtes certain de votre choix. Vous pouvez par ailleurs commencer à vous intéresser à l'assurance du scooter...

Acheter un scooter d'occasion