L'acte de vente du scooterScooter System vous propose un dossier d'information sur l'Acte de vente, document incontournable dans toute vente ou échange de scooter. Où l'obtenir, comment le remplir, quels éléments y faire figurer... Toutes les réponses !

Conseils pratiques 5 r?actions

Lors de la vente ou de l'échange d'un scooter 50, 125 ou d'un maxi scooter entre particuliers, l'État demande au vendeur et à l'acheteur de conserver une trace écrite de la transaction. Couramment appelé "Acte de vente", le document écrit s'appelle en fait "Certificat de cession d'un véhicule" (code CERCE). Il fait office de preuve légale en cas de conflit ou de procédure judiciaire.

Où obtenir un certificat de cession type ?

Un formulaire standard est disponible gratuitement et rapidement en Mairie ou en Préfecture sur simple demande au service compétent. Si vous disposez d'une imprimante, nous vous proposons également de le télécharger afin de gagner du temps. Au cas où vous ne pourriez utiliser le formulaire d'Acte de vente standard, il est également possible de coucher les informations sur une simple feuille de papier (mais toujours en deux exemplaires).

Acte de vente du scooter

Comment remplir un Acte de vente ?

L'important est d'y faire figurer les coordonnées des deux parties (acheteur et vendeur), les informations sur le scooter (notamment les numéros châssis et moteur, l'immatriculation...), la date de la vente et de signer conjointement. N'hésitez pas à y faire figurer un maximum d'informations comme l'état du véhicule. En cas de problème par la suite, les informations signalées sur l'acte seraient immédiatement prises en compte sans contestation possible.

Attention toutefois, dans le cadre de la revente d'un scooter non homologué, il convient de faire signer à l'acheteur une décharge de responsabilité. Cette étape permet d'éviter que ce dernier ne se retourne par la suite vers le vendeur en cas d'accident ou de contrôle des forces de l'ordre.

Dans le cas d'un échange ou "troc" de véhicules, un Acte de vente doit être fait pour chaque machine en 2 exemplaires. La mention "cédé à titre gratuit" doit figurer sur chacun de ces documents.

Et pour la suite de la transaction ?

Dans le cadre de l'achat ou la vente d'un scooter d'occasion entre particuliers, il convient de vérifier un certain nombre de points afin de garantir la bonne foi du vendeur et l'état de la machine (il faut être certain qu'il n'y a pas de vices cachés). Nous vous invitons à consulter notre guide sur le sujet, qui fournit de précieux conseils sur les points à vérifier pour éviter les arnaques... Nous accueillons régulièrement sur le forum des témoignages d'acheteurs n'ayant pas suffisamment contrôlé l'état de leur nouveau véhicule...

Si vous êtes l'acheteur, n'oubliez pas non plus de déposer une demande de certificat d'immatriculation en Préfecture. Vous pouvez télécharger une version électronique du précieux document, à imprimer et à compléter avec les informations fournies par le vendeur sur l'Acte de vente. Vous obtiendrez en retour une carte grise nominative et un numéro d'immatriculation. Pour plus d'informations sur le sujet, vous pouvez consulter notre guide dédié à la carte grise.

Comme vous avez pu le constater, l'acte de vente d'un scooter comprend de nombreuses étapes, et vous n'avez très clairement pas le droit à l'erreur. Si vous vous posez encore des questions notamment sur le certificat de cession, alors les quelques lignes qui suivent devraient vous intéresser, car elles concernent aussi les motos !

Comment déclarer la cession d'un véhicule 2 roues ?

Si comme de plus en plus de français, vous avez pu décider contre toute attente de vous séparer de votre véhicule 2 roues, que cela soit une moto ou un scooter, vous avez pu comprendre alors qu'il était indispensable de faire une déclaration de cession de véhicule. En effet, cela pourrait vous apporter beaucoup d'ennuis si vous ne faîtes pas toutes les démarches nécessaires, même si cela peut être très compliqué si vous ne savez pas comment vous y prendre. Heureusement, il se trouve que certains professionnels ont pensé à tout et vont vous permettre de déclarer votre cession de véhicule en cliquant ici ! Comme vous allez pouvoir le constater, il n'a en effet jamais été aussi simple de faire toutes ces étapes et vous pourrez ainsi en profiter pour pouvoir gagner du temps dans toutes les démarches associées à la vente de votre véhicule.

Pour pouvoir se faire, c'est en réalité très simple et vous ne vous doutez sans doute pas de la facilité que vous aurez à réaliser toutes ces démarches en ligne.
Il se trouve que depuis un certain temps, on trouve maintenant des sites en ligne qui sont de toute confiance : ces derniers sont en effet agréés par le ministère de l'intérieur et vous pourrez ainsi faire une totale confiance à ces sites web. Comme vous pouvez vous en douter, il se trouve que sur le web de nombreux sites frauduleux existent pour pouvoir vous proposer de réaliser des documents de cession de véhicule.
Pour être sûr et certain de ne pas vous tromper, vous allez pouvoir consulter que sur les sites officiels il est désormais tout à fait possible de retrouver une indication claire et précise pour vous indiquer que vous êtes bien sur un site d'une entreprise agréée par le ministère.

Pour pouvoir effectuer ces différentes démarches, cela ne vous prendra que quelques minutes seulement, et grâce à des outils en ligne assez simples d'accès, vous n'aurez plus qu'à sélectionner les différentes pièces dont vous aurez besoin : en un clin d'oeil, vous recevrez par la suite l'ensemble des documents nécessaires via un accusé de réception disponible par e-mail. Il se trouve que ces sites web proposent également de nombreux autres services qui sont assez utiles, avec notamment en particulier un service qui vous permettra d'informer l'acheteur de votre scooter ou de votre moto que vous n'êtes désormais plus responsable de ce véhicule 2 roues. Une opportunité en or pour toutes celles et ceux qui veulent très rapidement se dédouaner de toute la responsabilité d'un véhicule : dans certains cas de figure, cela peut parfois faire l'objet de certains litiges qui ont beaucoup de mal à être résolus !