L'acte de vente du scooterScooter System vous propose un dossier d'information sur l'Acte de vente, document incontournable dans toute vente ou échange de scooter. Où l'obtenir, comment le remplir, quels éléments y faire figurer... Toutes les réponses !

Conseils pratiques 5 réactions

Lors de la vente ou de l'échange d'un scooter 50, 125 ou d'un maxi scooter entre particuliers, l'État demande au vendeur et à l'acheteur de conserver une trace écrite de la transaction. Couramment appelé "Acte de vente", le document écrit s'appelle en fait "Certificat de cession d'un véhicule" (code CERCE). Il fait office de preuve légale en cas de conflit ou de procédure judiciaire.

Un formulaire standard est disponible gratuitement et rapidement en Mairie ou en Préfecture sur simple demande au service compétent. Si vous disposez d'une imprimante, nous vous proposons également de le télécharger afin de gagner du temps. Au cas où vous ne pourriez utiliser le formulaire d'Acte de vente standard, il est également possible de coucher les informations sur une simple feuille de papier (mais toujours en deux exemplaires).

Acte de vente du scooter

Comment remplir un Acte de vente ?

L'important est d'y faire figurer les coordonnées des deux parties (acheteur et vendeur), les informations sur le scooter (notamment les numéros châssis et moteur, l'immatriculation...), la date de la vente et de signer conjointement. N'hésitez pas à y faire figurer un maximum d'informations comme l'état du véhicule. En cas de problème par la suite, les informations signalées sur l'acte seraient immédiatement prises en compte sans contestation possible.

Attention toutefois, dans le cadre de la revente d'un scooter non homologué, il convient de faire signer à l'acheteur une décharge de responsabilité. Cette étape permet d'éviter que ce dernier ne se retourne par la suite vers le vendeur en cas d'accident ou de contrôle des forces de l'ordre.

Dans le cas d'un échange ou "troc" de véhicules, un Acte de vente doit être fait pour chaque machine en 2 exemplaires. La mention "cédé à titre gratuit" doit figurer sur chacun de ces documents.

Et pour la suite de la transaction ?

Dans le cadre de l'achat ou la vente d'un scooter d'occasion entre particuliers, il convient de vérifier un certain nombre de points afin de garantir la bonne foi du vendeur et l'état de la machine (il faut être certain qu'il n'y a pas de vices cachés). Nous vous invitons à consulter notre guide sur le sujet, qui fournit de précieux conseils sur les points à vérifier pour éviter les arnaques... Nous accueillons régulièrement sur le forum des témoignages d'acheteurs n'ayant pas suffisamment contrôlé l'état de leur nouveau véhicule...

Si vous êtes l'acheteur, n'oubliez pas non plus de déposer une demande de certificat d'immatriculation en Préfecture. Vous pouvez télécharger une version électronique du précieux document, à imprimer et à compléter avec les informations fournies par le vendeur sur l'Acte de vente. Vous obtiendrez en retour une carte grise nominative et un numéro d'immatriculation. Pour plus d'informations sur le sujet, vous pouvez consulter notre guide dédié à la carte grise.