Sn4ck

tutorial
Soudure à l'arc (électrode enrobée)

54 messages dans ce sujet

Bonjour,

 

Suite à plusieurs demande de membres du forum et de personnes sur facebook. Je viens partagé quelques connaissances en soudure à l'arc, aussi appelé "soudage à l’électrode enrobée" .

 

Matos requis :

 

Des gants de protection ( haute température )

detail_170_arc3514.jpg

Un masque de soudeur

casque-a-souder-auto-noircissant-energie

Un poste à souder ( à l'arc pour ici )

poste-a-souder-a-l-arc-100a.jpg

Des électrodes enrobée

543_photo_0.jpg

Une brosse métallique ( avec un coté marteau à piquet sur se modèle )

BIG_gys_marteau_brosse_044166.jpg

 

/!\ MISE EN GARDE /!\

La soudure à l'arc nécessite d'être vigilant, en effet, souder à l'arc implique d'utiliser le courant électrique grâce à un court-circuit entre les électrodes et les éléments à souder.
La température qui permet la fusion et la soudure des éléments dépasse 3 000 °C. Il convient donc de respecter un certain nombre de consignes de sécurité afin de réussir votre soudure à l'arc. Veillez à garder votre masque et vos gants de protection durant toute la phase de soudage. Habillez-vous de vêtements en coton et éventuellement d'un tablier de soudeur qui vous protégera des étincelles. Faites attention à garder un espace de travail propre et sec. Veillez à effectuer la soudure dans un endroit dépourvu de produits inflammables ou dangereux. Choisissez le diamètre des électrodes adaptées à l'épaisseur des éléments à souder. Une électrode non adaptée influe sur la forme de soudure finale et la fragilise.

 

Diamètre des électrodes en fonction de l'épaisseur des éléments à souder

Sans_titre-3-5.jpg

 

Menu :

 

1 - Définitions du soudage à l'arc (électrode enrobée)

2 - Préparez les éléments à souder

3 - Assemblez les éléments

4 - Réglez le poste à souder

5 - Amorcez la soudure

6 - Commencez la soudure à l'arc

7 - Après le soudage

 

1 - Définitions du soudage à l'arc (électrode enrobée)

 

Le soudage à l’électrode enrobée est souvent appelé « soudage à l’arc », il utilise des baguettes comme métal d’apport.
La soudure autogène à l'électrode enrobée consiste à mettre en fusion l'acier des pièces à souder et de les assembler grâce à un métal d'apport (l'âme de l'électrode).
Pour obtenir cette fusion, il faut une température très élevée,(3200°C) qui est obtenue par court-circuit entre deux électrodes (la pièce à souder et l'électrode) en créant un "arc électrique" qui est une sorte d'étincelle continue de très forte puissance qui dégage à la fois une lumière et une chaleur intense.

mmavirole.jpg

La baguette fond dans le bain de fusion formant ainsi la soudure, l’enrobage de l’électrode (laitier ) fond à la température de l’arc et protège la soudure contre l’oxydation.

 

2 - Préparez les éléments à souder

Munissez-vous de la brosse métallique et nettoyez soigneusement les éléments à souder. Si l'un ou les éléments à souder ont été coupés, ébarbez-les en utilisant la lime.
Conseil : il est préférable de les tailler en forme de chanfrein, c'est-à-dire en limant l'extrémité des éléments en forme de V. Cela augmentera la résistance de votre assemblage final.

 

3 - Assemblez les éléments

 

Placez les matériaux à fusionner sur une surface plane, propre, sèche et non conductrice d'électricité. Assemblez les éléments à souder à l'aide du serre-joint afin qu'ils ne bougent pas durant la phase de soudage. Fixez la pince de masse sur les éléments à souder. Elle servira de conducteur électrique lors du soudage.
A savoir : si vous avez des difficultés à fixer la pince de masse sur les éléments, déposez les pièces à assembler sur une plaque de métal sur laquelle vous pouvez fixer la pince.

 

4 - Réglez le poste à souder

 

Lisez attentivement la notice fournie avec le poste à souder. Elle vous donnera des indications importantes sur la tension et l'intensité nécessaire selon les éléments à souder. Allumez le poste à souder en vous assurant de choisir la bonne tension (220 V). Le bouton est situé en façade du poste. Réglez l'intensité selon l'épaisseur des éléments à souder et le diamètre d'électrode dont vous avez besoin pour souder à l'arc.
Attention : cette phase est très importante pour la qualité de la soudure et nécessite de faire preuve de rigueur lors des réglages.

 

5 - Amorcez la soudure

 

Avant toute manipulation, veillez à lire attentivement les indications mentionnées dans la notice du poste, ainsi que sur les emballages des électrodes, et à les respecter. En effet, toutes les électrodes ne se branchent pas de la même manière.
Assurez-vous donc de bien assembler les branchements (+ ou -) en fonction de l'électrode dont vous avez besoin.
Enfilez les gants de protection.
Fixez la partie dénudée de l'électrode au poste à souder par l'intermédiaire du porte-électrode. L'électricité passe alors par les électrodes et la pince de masse que vous avez préalablement fixées sur les éléments à souder.

Munissez-vous du masque de protection et amorcez doucement l'arc de soudure.
Frottez la pointe de l'électrode et l'élément à souder pour produire des étincelles.

 

6 - Commencez la soudure à l'arc

 

N'oubliez pas de remettre votre masque de protection.
Débutez la phase de soudage en veillant à ne pas frotter les éléments, mais en gardant quelques millimètres d'espace ( l'espace doit être le même que le diamètre de l'électrode ).

Inclinez l'électrode d'environ 30° par rapport à la surface à souder.
Faites attention à respecter un sens de déplacement pour ne pas fragiliser votre soudure.
Avancez l'électrode sur les éléments à souder en descendant le poignet à mesure que l'électrode diminue.
Il est impératif de garder un espace constant entre l'électrode et la partie à souder tout au long de l'action afin de maintenir l'arc électrique qui permet le soudage.
Important : faites attention à maintenir l'espace nécessaire à la formation de l'arc électrique, malgré la longueur de l'électrode qui diminue à mesure du soudage.

 

7 - Après le soudage

 

Laissez refroidir les matériaux avant toute manipulation. La température durant le soudage peut varier de 3 000 °C à plus de 4 000 °C, il faut donc quelques minutes avant que les éléments refroidissent.
Après refroidissement et solidification du laitier, enlevez-le à l'aide du marteau à piquer.
Nettoyez l'ensemble soudé avec la brosse métallique de sorte à enlever les excédents et à obtenir une surface lisse.
N'oubliez pas d'éteindre le poste à souder après avoir fini!

 

 

 

Pour la création, c'est vous seul qui êtes maître à bord, je ne vais pas vous dire comme faire des pattes de fixation ( spitro ect... ). Sachez quand même qu'une bonne soudure peu résisté très facilement à un gros coup de masse...

Avant de vous attaquez à la construction de pattes de fixation, entrainez vous avant sur tout ce que vous pouvez soudé. Les premières fois sont souvent catastrophique, alors ne soudez pas votre cadre si vous ne savez tout simplement pas le faire ;)

 

Exemple bonne soudure

sam_0426.jpg

Même une fois meulé, on ne trouvera aucun trou.

 

Exemple de mauvaise soudure

t_bord_2_182.jpg

Une fois meulé, cette pièce ( en haut soudure avant meulage, et en dessous après meulage ) comporte des trous de soudure. Alors certes la soudure peu tenir longtemps, mais comporte des risques suivant l'utilisation.

 

 

Merci d'avoir pris le temps de lire, toutes les photos on était prise grâce à google image, je posterais quelques photo de mes réalisations ( et des votre aussi, si vous le souhaitez ), d'ici quelques jours.

 

Sn4cK

5 membres aime ça

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

pour les débutants il est conseillé de pousser sa soudure au lieu de la tirer car on voit le bain donc plus facile pour guider la suite. Apprendre avec des grosses baguettes (3.20) sur des gros morceaux de tôles ou poutrelles au plus fin au plus c'est la merde, après y a plusieurs positions; a plat, corniche, montante descendante etc mais pour ça faut déjà manier de la baguette. Quand on a fini un cordon faut toujours reprendre dessus pour que ce soit bien étanche et solide.

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

Tres bon tutoriel même si je déconseille a Mr et Madamme tout le monde d'essayer de souder soit même perde d'argent et surtout risque d'empirer les choses , la soudure c'est tres precis donc je déconseille quand même de tester avis perso j'en ai vu plus d'un avoir regretter d'avoir tenter de souder soit même  :siffle:

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

tout dépend ce que tu soudes aussi

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

tout dépend ce que tu soudes aussi

Oui c'est bien sa le problèmes maintenant tu trouve de plus en plus d'alliages pourri impossible a souder avec des poste simple comme sa 

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

après le sujet ne parle que de la soudure "accessible" pour le commun des bricoleurs précis et démerdards... la soudure à l'arc c'est le plus "simple", mais a coté de ca on a pas parlé d'autres procédés plus élitistes...

Il manque quand même une précision de taille :

Rien que pour la soudure a l'arc ( ou a électrode enrobée ), il existe plusieurs types de poste à souder, et plusieurs type d'électrodes pour diverses applications!

Les tarifs des postes a arc vont de près de 200€ à plus de 400€ ... on a en équippement de base les postes à transformateur et réhaustat, et dans les hauts de gamme des postes a courant continu de type inverter. Ces postes, plus chers, disposent de technologies propres a faciliter le travail du soudeur, telles que les fonctions "anti stick" (comprendre anti-collage au démarrage), le "hot start" qui va de paire avec l'anti-stick et qui permet de faciliter l'attaque sur un ensemble pièce/electrodes chauds, ou même la tres pratique fonction TIG a condition d'avoir le matos adhéquat ( mais la on parle d'un autre procédé)

Il faut savoir aussi qu'il existe 3 grandes familles d'électrodes :

1. Les rutiles.

2. Les basiques.

3. Les cellulosiques.

3 familles d'électrodes pour encore 3 type d'applications différentes. Je ne m'étendrai pas sur le sujet car google le fait aussi bien, mais sachz que du choix du type d'électrode dépendra a 90% la qualité de votre soudure et la résistance mécanique de votre assemblage ( partant de l'idée bien entendu que le procédé de soudure est déja maitrisé )

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

Oui c'est bien sa le problèmes maintenant tu trouve de plus en plus d'alliages pourri impossible a souder avec des poste simple comme sa 

 

Non maintenant c'est que du recyclage donc les aciers contiennent de plus en plus de carbone donc pour sa qu'il deviennent plus dur à souder.

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

Je me permets d'ajouter aussi que le tableau des correspondances électrode/matiere/ampérage montré par sn4ck au début n'est pas a prendre au sens strict et "biblique"...

Ces données peuvent varier de 10 à 20% selon le poste utilisé, le type d'électrode et la qualité de l'alliage a souder.

Pour les courageux qui pourraient s'agacer a ne pas arriver a souder avec ces valeurs...

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

après le sujet ne parle que de la soudure "accessible" pour le commun des bricoleurs précis et démerdards... la soudure à l'arc c'est le plus "simple", mais a coté de ca on a pas parlé d'autres procédés plus élitistes...

Il manque quand même une précision de taille :

Rien que pour la soudure a l'arc ( ou a électrode enrobée ), il existe plusieurs types de poste à souder, et plusieurs type d'électrodes pour diverses applications!

Les tarifs des postes a arc vont de près de 200€ à plus de 400€ ... on a en équippement de base les postes à transformateur et réhaustat, et dans les hauts de gamme des postes a courant continu de type inverter. Ces postes, plus chers, disposent de technologies propres a faciliter le travail du soudeur, telles que les fonctions "anti stick" (comprendre anti-collage au démarrage), le "hot start" qui va de paire avec l'anti-stick et qui permet de faciliter l'attaque sur un ensemble pièce/electrodes chauds, ou même la tres pratique fonction TIG a condition d'avoir le matos adhéquat ( mais la on parle d'un autre procédé)

Il faut savoir aussi qu'il existe 3 grandes familles d'électrodes :

1. Les rutiles.

2. Les basiques.

3. Les cellulosiques.

3 familles d'électrodes pour encore 3 type d'applications différentes. Je ne m'étendrai pas sur le sujet car google le fait aussi bien, mais sachz que du choix du type d'électrode dépendra a 90% la qualité de votre soudure et la résistance mécanique de votre assemblage ( partant de l'idée bien entendu que le procédé de soudure est déja maitrisé )

ouais mais bon ici tout ceux qui veulent s'essayer auront qu'un bette redresseur

puis entre tous les postes le type de courant change  ce qui change pas mal la soudure et la méthode

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

J'ai surtout fais se post pour les gens qui veulent apprendre les bases ^^

 

Après c'est sur que si on prend un poste à soudé premier prix dans un casto ou bricoman on a pas fini de collé en général...

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

j'ai un poste a 80€ chez brico, et des baguettes de plusieurs années, mdr, oubli pour souder quoi que ce soit mdr, mais sa vien des baguettes trop vieilles apparemment lol

Modifié par tom67

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

j'ai des baguettes qui sont plus vieilles que moi et que j'ai toujours connu dans l'atelier j'ai pas de soucis baguette de 5 par exemple, pas tous les jours qu'on soude avec sa ^^

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

quand je le règle genre a 70/80 comme préconisé il ne se passe presque rien, et quand j'augmente a 100 ben ça se colle direct malgré 15 tentatives, a chaque fois ça se colle dessus, et quand je caresse pour ne pas trop toucher, ben il ne se passe rien, et quand je touche ça se colle direct,  :vener:  :vener:  :vener: lol

quand je prends une nouvelle baguette (vieille), sa marche un peu puis rebelotte mdr, comme sa m'a soulé !!

Modifié par tom67

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

c'est parce que l'enrobage gêne le contact avec le baguette, casse le bout de l'enrobage de la baguette jusqu’à ce que le métal est apparant et ressorte normalement c'est ça ton soucis

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

c'est parce que l'enrobage gêne le contact avec le baguette, casse le bout de l'enrobage de la baguette jusqu’à ce que le métal est apparant et ressorte normalement c'est ça ton soucis

alors là,si c'était que sa lol, du tout ! au contraire, l'enrobage part dès le départ et s'enlève de plus en plus (se casse) défois je recoupe de bout pour avoir à nouveau l'enrobage avec le métal, mais rien n'y fait.. 

Modifié par tom67

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

alors là,si c'était que sa lol, du tout ! au contraire, l'enrobage part dès le départ et s'enlève de plus en plus (se casse) défois je recoupe de bout pour avoir à nouveau l'enrobage avec le métal, mais rien n'y fait.. 

ta essayé de gratté un peu avant de commencé ta soudure? ( genre tu frotte le bout pour faire des étincelles ). Si elle colle toujours l'enrobage est humide ( d'où le fait qu'il casse facilement )

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

ta essayé de gratté un peu avant de commencé ta soudure? ( genre tu frotte le bout pour faire des étincelles ). Si elle colle toujours l'enrobage est humide ( d'où le fait qu'il casse facilement )

oui oui j'ai tout essayé, j'avais déjà réussis des soudures, mais là y avais rien à faire..

oui les baguettes sont mortes,

bref je n'ai rien à souder dans les prochains temps  :rheuuu:  :rheuuu:

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

demain je prendrais de vieux bout d'acier et je filmerais ^^, je montrerais la différence entre un bon vieux poste à souder et un premier prix bricoman ou casto d'un pote :p

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

demain je prendrais de vieux bout d'acier et je filmerais ^^, je montrerais la différence entre un bon vieux poste à souder et un premier prix bricoman ou casto d'un pote :P

ok sa marche  :cool2:

Puis ça se trouve les baguettes n'étaient pas très adapté au métal (pourtant du simple fer) mais bon avec tous les alliages qu'ils mettent :siffle: ... 

Modifié par tom67

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

Hey moi je conseil de la Basic en 2,5 Saf, niveau résistance beaucoup mieux que la rutil. La rutil pour les débutants pas top (sauf pour l'amorçage). après il existe aussi des petit poste TIG que l'on peut louer avec Gaz et métal d'apport pas chère du tout :) ( mais bon c'est encore un autre procéder). Etant soudeur naval de profession, si jamais vous voulez des conseils plus approfondie ou autre MP.

J'ajouterais que ce tutorial et une superbe aide pour les débutants en la matière.

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

le tig, vachement plus compliqué ^^

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

Oui c'est vrai pour le TIG :p. J'ajouterais que la protection qui entoure la soudure à l'arc à électrodes enrobée s'appelle le laitier, attention lorsque vous piquer celui-ci sa éclate et c'est très tes chaud un éclat dans l'œil et go ophtalmo direct donc protection des yeux obligatoire pour pas avoir de risque de corps étranger dans l'œil et/ou brûlure importante.

PS: Meuler la soudure la rend fragile donc qui dis soudure dis ne pas la meuler ou alors égaliser.

Si des personnes sont intéresser par des paquet de baguette SAF en Basic ou rutil ou bien inox, diamètre 2,5/3,2/4/5 mp on peut, peut être s'arranger:).

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

le tig c'est pas si compliqué dans l'idée (tu fonds et assembles d'un coté, fais de l'apport si nécessaire de l'autre), mais il faut savoir se servir indépendamment de ses deux mains, avec beaucoup de précision!

et ca, disons le clairement, tout le monde n'en est pas capable... moi par exemple j'ai un mal fou dès qu'il s'agit de faire un cordon long et parfaitement régulier au tig avec apport, ou alors il faut que je sois PARFAITEMENT concentré sur mes gestes.

 

pour en revenir aux électrodes, les castolin sont pas non plus mauvaises, et aussi un peu plus cheres que les SAF en général.

 

Moi qui les utilise énormément en industrie métallurgique, je suis extrêmement content des basiques et inox que j'utilise au travail. les rutiles sont pas non plus mauvaises, puis pour sûr les plus évidentes a l'amorçage, et très tolérantes sur les réglages, sauf que ca pétouille vite et colle des billes et gratons partout. Bon pour des applications légères et communes, comme les petites bricoles en "provisoire qui dure" (support de tuyauterie, support a gamelles pour les kiens, barbecue transportable pour le boulot etc...) c'est vraiment ®utile :lol:

 

 

Si on veut résumer grossièrement les différents domaines d'utilisation de ces principaux types d'électrodes :

- Rutile = facilité d'amorcage, tolérance dans les réglages, application "bricolage"

- Basique = soudure de grande qualité et de très grande résistance mécanique, amorcage compliqué si plusieurs cordons faits avec la même électrode!

- Cellulosique (jamais eu besoin perso) = pour soudage en position difficile (la tête en bas etc...)

- Inox = pour l'assemblage d'éléments en inox, résistance mécanique moyenne, mais très facile a l'utilisation!

Modifié par Le_Becaman
1 membre aime ça

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

Petit exemple de bricolage hier pour la maison : fabrication d'un bac a cendres en inox pour le barbeucue de la maison.

Au depart deux feuilles d'inox qui avaient déjà eu chaud sous le barbeuc', deux coups de disqueuse et 3pointages a l'electrode inox

20130607204254.jpg

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

C'est vrai que la soudure TiG moi aussi j'ai du mal à rester bien régulier sur d'assez grande longueur, pas évident mais c'est comme tout à force d'en faire ça viens, deplus la zone ou il aura soudure bien la blanchir c'est 70/80% d'une bonne soudure propre et réussi.

Partager ce message


Lien vers le message
Partager sur d'autres sites

Créez un compte ou connectez-vous pour commenter

Vous devez être membre pour participer aux discussions

Créer un compte

Inscrivez-vous à notre communauté, c'est rapide et facile !


Créer un compte

Connexion

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Me connecter