Suzuki GSX-S125 : le roadster passe au 125ccAprès 30 années sur le marché et 1 million de ventes, la Suzuki GSX-S passe au 125cc. Une transition que le roadster réussit parfaitement, associant l'adn dynamique du modèle à une nouvelle motorisation Euro 4. Châssis, partie-cycle et équipement suivent avec une grande cohérence : voilà qui promet !

Deux-roues 3 réactions

SuzukiL'édition 2016 du salon EICMA s'est montrée particulièrement riche en nouveautés côté moto 125cc. Si la migration forcée vers l'Euro 4 / ABS pèse clairement dans la balance, ce retour en force de la petite cylindrée est également dû à un changement d'image et d'habitudes. Une aubaine que le japonais Suzuki compte bien exploiter, comme en témoigne le lancement de ses 2 incontournables historiques en version 125cc.

Pour 2017, Suzuki décline son roadster GSX-S en cylindrée 125cm3
Pour 2017, Suzuki décline son roadster GSX-S en cylindrée 125cm3

À compter de l'été 2017, ses GSX-R (sportive) et GSX-S (roadster) seront en effet déclinées avec une motorisation de 124.4 cm3 à injection et DACT. Toutes deux reprennent l'adn de leurs grandes soeurs avec, dans une optique de réduction des coûts, une base commune (châssis et partie-cycle). La GSX-S125 que nous vous présentons aujourd'hui se distingue ainsi de la GSX-R125 par sa plastique aux lignes plus urbaines...

Pour séduire les jeunes conducteurs - dès 16 ans avec le permis A1 -, les ingénieurs Suzuki ont mis l'accent sur les performances et l'agilité. Sans aller jusqu'à rivaliser avec la nouvelle KTM 125 Duke en termes de sensations, la GSX-S125 promet une expérience de pilotage fun dès les premiers tours de roues. Elle compte pour cela sur sa selle hyper accessible (785 mm), son entraxe courte (1300 mm) et son poids plume (133 kilos).

La moto 125cc promet une accessibilité et une maniabilité exemplaires
La moto 125cc promet une accessibilité et une maniabilité exemplaires

La partie-cycle, qui repose sur des jantes en aluminium de 17'' et une fourche télescopique de diamètre intermédiaire, promet une tenue de route et une maniabilité adaptées à tous les styles de conduite. Même constat côté freinage, où un duo de disques à pétales de Ø 290 et Ø 187 mm est associé à un ABS Bosch de dernière génération. De quoi encaisser sans broncher la puissance développée par le monocylindre japonais.

Une pièce qui, derrière son apparente simplicité, intègre les dernières innovations développées par les ingénieurs Suzuki. Sans entrer dans les détails techniques qui caractérisent le piston (de Ø 62 mm) ou les traitements maison appliqués sur le cylindre, l'ensemble promet un rendement et une durée de vie exemplaires. Le silencieux conique profite de son côté d'une double sortie intégrant le convertisseur catalytique.

Malgré son gabarit réduit, la GSX-S125 intègre de nombreux équipements pratiques
Malgré son gabarit réduit, la GSX-S125 intègre de nombreux équipements pratiques

Nous terminerons les présentations de cette nouveauté 2017 par un focus sur les équipements. Comme le veut désormais la règle, la GSX-S125 fait la part belle à l'électronique avec une large instrumentation de bord à écran LCD, une optique de feu à leds ou encore un démarreur électrique au guidon. Ce dernier est associé à un système de verrouillage de la serrure par capteur magnétique : pratique !

À défaut de révolution, la Suzuki GSX-S125 vient compléter une offre qui était jusqu'à récemment encore pauvre. Si aucun tarif n'a pour l'instant été communiqué, on peut compter sur le bon sens (commercial) du constructeur nippon pour se positionner de façon compétitive face à l'incontournable Yamaha MT-125. Côté coloris, nous aurons droit à du noir mat, du rouge brillant et le superbe bleu métallique Triton de la déco Factory.

Si le prix suit, la japonaise pourrait devenir le chouchou des jeunes motards !
Si le prix suit, la japonaise pourrait devenir le chouchou des jeunes motards !

Site officiel : suzuki-moto.com.