Bilan du Stunt Bike Show 2006... c'est chaudA l'heure où la France est sur la pelouse face à la Suisse, Scooter System a décidé de revenir sur le Stunt Bike Show 2006, événement majeur dans le monde du deux roues Tuning...

Événements 16 réactions

Comme annoncé le 25 Mai sur le site, l'événement a accueilli un nombre impressionnant de visiteurs (5000 environ) sous un soleil éclatant : ambiance surchauffée garantie. Le circuit Candie de la ville de Toulouse avait rarement connu une telle effervescence... Bilan d'un week end de folie !

Le week-end commence très fort avec les sélections du concours de stunt amateur, où les 50 concurrents présélectionnés peuvent montrer toute leur énergie et leur savoir-faire. Le niveau de ces amateurs a encore évolué et impressionne l’allemand Chris Pfeiffer, actuel numéro 1 mondial, qui s’est gentiment prêté au jeu du jury. « Les jeunes stunters français sont vraiment très forts, surtout dans les catégories 50 (ndlr : c'est de nous qu'on parle là les amis!!!). Je suis très surpris de les voir passer certaines figures que moi-même j’ai du mal à réussir. Ils sont fins, habiles, volontaires et certains ont un vrai sens du show ! Ils sont l’avenir du stunt, c’est sûr... Je ne peux que regretter que les jeunes allemands n’aient pas leur motivation. ».

Dans ces conditions il est très difficile de départager les meilleurs, cinq d’entre eux étant sélectionnés pour les phases finales du lendemain, dans chaque catégorie, c’est à dire moto, scooter et 50 à boite. Mais déjà une tendance est amorcée. Les deux vainqueurs de l’an dernier en catégories junior sont là pour remettre leur titre en jeu. Mais si Florian Caraminot et Teddy Grivet font partie des cinq qualifiés, ni l’un ni l’autre n’ont réalisé le meilleur score. Et pour couronner le tout, c’est le tout jeune Clément Maxime sur son 50 à boîte qui marque le plus de points de ces premières qualifications, à égalité avec le meilleur en moto. Petit détail, il ne pratique le stunt que depuis six mois...

Après cette belle journée du samedi, une fois les spectateurs partis, l’organisation a permis à tous les concurrents restant dans le paddock de se faire une session de freeride durant toute la soirée. Jusqu’à la tombée de la nuit, tout le monde y va de sa démo perso, dans un esprit fun et convivial, façon « battle » de Hip Hop. Et quel bonheur pour tous ces minots de s’entraîner avec les meilleurs pros mondiaux, puisqu’aussi bien Chris Pfeiffer que Humberto Ribeiro ne se font pas prier pour prendre la piste.

Le dimanche, les amateurs ouvrent la piste pour les phases finales et comme on s’y attendait, l’ordre établi est bousculé chez les juniors. Clément Maxime remporte une nette victoire en catégorie 50 à boîte, démontrant une grande maîtrise technique mais surtout un sens inné du show. En scooter la victoire est plus disputée et c’est Thomas Mengelle qui gagne. Il gagne, certes, mais pas n’importe quoi puisqu’à nouveau, la catégorie scooter est la plus richement dotée. Comme les autres vainqueurs, il a les bras chargés de cadeaux offerts par les partenaires de l’événement mais surtout avec un scooter Ludix Blaster offert par Peugeot Motocycles et un contrat de pilote officiel Conti!

 

En catégorie moto c’est l’ex-pilote de Freestyle Motocross, Reno Legoff, qui l’emporte. Pour mémoire, Reno est le premier européen à avoir passé le Back Flip et son récent passage au stunt prouve à nouveau que les passerelles sont nombreuses entre les disciplines moto.

Puis les pros prennent la piste. C’est Phil Blard qui ouvre le bal. Malgré une clavicule récemment cassée, Phil met d’entrée le feu au Stunt Bike Show. Dans tous les sens du terme puisque avec son quad, il nous sort des flammes de deux ou trois mètres. S’en suit Cyril de Brestunt, adepte du style et du look « underground » et super-pote d’un certain Reno Legoff... Puis c’est au tour de la « légende » Freddy Prieto. Freddy c’est le show, la flambe et à la surprise de tous il débarque avec les quatre membres de son team, comme à la parade.

Du bruit, de la fureur, de la fumée, les spectateurs en prennent plein les mirettes, surtout quand le russe Shamil prend tous les risques pour passer les figures les plus folles. Et pour finir son show en beauté, Freddy est rejoint par une des ses copines qui nous offre un strip-tease qui fait encore monter d’un cran la chaleur ambiante.

Le week-end se termine avec les deux superstars de la discipline, Humberto Ribeiro et Chris Pfeiffer. Humberto fait hurler le public par son sens du show et son incroyable débauche d’énergie et Pfeiffer sidère tout le monde par sa maîrise et sa prise de risque, au guidon d’un superbe proto BMW 800 conçue par l’usine munichoise. La journée se termine en beauté par un show final, regroupant tous les pros pour une séance de burns géante dont le superbe circuit Candie et se souviendra longtemps.

Site officiel : stuntbikeshow.free.fr.