Essai Peugeot Speedfight 3À la mi-avril, Scooter System a eu l'occasion de réaliser l'essai du dernier né de la gamme Sport de chez Peugeot Scooter : le Speedfight 3. Dévoilé au salon Intermot de Cologne 2008, le scooter 50cm3 nous a livré tous ses secrets durant un test intensif sur la piste du RKC (Racing Kart de Cormeilles) en région parisienne. L'occasion de faire un po

Essais scooter 12 réactions

Essai Peugeot Speedfight 3Totalement nouveau

Contrairement au premier lifting du scooter, cette seconde évolution a fait table rase sur certaines caractéristiques qui faisaient du Speedfight un scooter unique. On note, entre autres, la disparition de l'amortisseur avant monobras et du bloc phare avant au look si particulier. Petit pincement au coeur donc en découvrant cette nouvelle mouture de l'hypersportif, mais le scooter 50cm3 a de nouveaux atouts pour séduire.

Une nouvelle fourche

À commencer par... sa nouvelle fourche ! En effet, bien que plus classique que la précédente, la nouvelle fourche hydraulique inversée du Speedfight offre un confort et une tenue de route de haut niveau. Testée sur circuit, cette dernière a fait preuve d'une grande souplesse dans les grandes courbes comme dans les enchaînements de chicanes et virages serrés. Elle n'a rien à envier à sa prédécesseuse.

Un freinage puissant

Greffé sur cette dernière, l'étrier de frein à montage radial est également une superbe pièce qui apporte aux freinages une réactivité et un mordant peu communs sur des scooters 50cm3. Il faut dire qu'avec un disque Shuricane (à pétale) de 215mm, l'étrier n'a pas de mal à stopper les 100 kg du scooter lancé en pleine course. L'arrière n'est pas en reste avec un disque de pas moins de 190mm ! Ca freine !

Essai Peugeot Speedfight 3 Essai Peugeot Speedfight 3 Essai Peugeot Speedfight 3

Des accessoires sportifs

Également très appréciables, l'amortisseur arrière de type hydraulique à gaz et les grandes jantes à bâtons de 13 pouces. En plus de leur rôle purement technique, ces dernières offrent au scooter Peugeot un look sportif loin d'être déplaisant. Avec leurs 5 branches à bâtons, elles ne sont en effet pas sans rappeler certaines jantes alu pour autos !

Un look hyper anguleux

Pour en arriver au look, le moins que l'on puisse dire est qu'il a évolué. Les lignes fluides voire rondouillettes du Speedfight 2 ont laissé place à de nouvelles arrêtes hyper saillantes. Taillé au couteau, le Speedfight offre ainsi des lignes plus acérées que jamais. À tel point qu'il n'est pas sans rappeler sous un certain angle certains scooters chinois, dont les lignes de ce type sont la spécialité.

Une finition exemplaire

Mais qu'on se rassure, la finition est exemplaire avec des carénages assemblés au millimètre et une qualité de plastiques au top. Le bloc optique, lui aussi totalement revu, s'intègre parfaitement aux lignes du scooter. Quelques éléments sont particulièrement bien pensés, comme les clignotants avant et le bloc feu arrière. Différent, le Speedfight 3 est au final loin d'être déplaisant à admirer.

Essai Peugeot Speedfight 3 Essai Peugeot Speedfight 3 Essai Peugeot Speedfight 3

Des équipements au top

Côté équipements, le scooter fait très fort avec un magnifique tableau de bord très complet et surtout hyper lisible. L'éléctronique est plus présente que jamais sur le Speedfight 3. Peugeot propose par exemple une option inédite sur scooter : une sono avec commandes au guidon ! Le pack comprend un énorme woofer et un ampli qui prennent place dans le coffre ainsi que 2 enceintes qui s'adaptent en toute discrétion dans les ouïes latérales au niveau de la selle. Pour avoir testé, ça s'entend !

Un châssis plus ergonomique

Le châssis, entièrement revu, gagne 12cm longueur. Le gain d'espace est notable au niveau de l'assise et du plancher, mieux pensés que sur les précédentes versions. Le Speedfight 3 offre ainsi une excellente habitabilité et un confort accru en solo comme en duo. Dans la même optique, le réservoir d'essence de 8 litres est passé sous le plancher. Gain d'espace et meilleure tenue de route assurés, pour des trajets moins fatigants.

Deux motorisations

Le Speedfight 3 est proposé en deux motorisations 2 temps, l'une à refroidissement par air forcé (1999 euros) et l'autre à refroidissement liquide (2199 euros). C'est cette dernière qui offre le meilleur compromis prix/poids/performances. À seulement 200 euros de plus, il n'y a pas à hésiter ! Afin d'assurer l'évacuation des gaz d'échappement, Peugeot a greffé au scooter un nouveau pot de type Racing. Le scooter sortira en 2010 avec un moteur 4 temps plus économique.

Essai Peugeot Speedfight 3 Essai Peugeot Speedfight 3 Essai Peugeot Speedfight 3

3 coloris, bientôt 4

Le Speedfight 3 est d'ores et déjà disponible en concessions en 3 cloris : bleu, rouge et gris. Dès Juin 2009, une quatrième version de couleur noire fera son apparition au catalogue de Peugeot : le RS. Comme nous l'a prouvé Peugeot en invitant sur le circuit un scooter de course préparé par Cycles Thierry, rien ne vous empêche par ailleurs d'offrir au scooter une peinture perso... et bien plus si affinités ! Préparé pour la compétition, le scooter a en effet de quoi séduire...

Un bilan positif

Malgré une quasi-rupture avec ses ancêtres, ce nouveau scooter signé Peugeot est une vraie réussite. Moins cher, mieux équipé, plus performant et plus confortable, le Speedfight a plus d'arguments que jamais pour venir faire de l'ombre aux MBK Nitro, Gilera Runner et autres Aprilia SR ! Nul doute que le scooter devrait connaître un beau succès. Bravo Peugeot ;)