Essai Peugeot Django 125Le Peugeot Django 125 est passé entre les mains expertes de nos journalistes essayeurs. Dans sa version Sport, le petit scooter urbain aux lignes néo-rétro a aligné les arguments en matière de praticité. Tout n'est en revanche pas parfait côté tenue de route. On vous en dit plus ?

Essais scooter 2 réactions

Comptant parmi les principales attractions du Salon Eicma de Milan 2013, le Peugeot Django arrive enfin en concession après s'être longtemps fait désirer. Lignes de carrosseries rétro mais équipement moderne, le Django surfe sur la vague néo-rétro, défiant de but en blanc la fameuse Vespa.

La recette de ce scooter dont Peugeot à localisé la fabrication en Chine est t-elle suffisante pour concurrencer l'excellence à l'italienne ? Scooter System vous répond après avoir essayé ce nouvel urbain dans sa cylindrée 125cm3 et finition Sport, let's go !

Le scooter rétro, c'est tendance !

Pour rappel, le segment du scooter rétro représente à lui seul deux tiers des scooters urbains, et contrairement aux autres segments qui se stabilisent ou régressent, ce dernier ne cesse de croître. 34% des volumes de ventes sont écoulés en Italie, puis viennent ensuite d'autres marchés qui comptent comme l'Allemagne ou bien encore la France.

Bien que surprenant de la part de Peugeot, ce n'est donc pas un hasard si le constructeur français se lance dans un créneau qu'il n'avait fait qu'effleurer il y a de cela bien des années...

Le Django est l'aboutissement de 5 années d'études chez Peugeot Scooters
Le Django est l'aboutissement de 5 années d'études chez Peugeot Scooters

Sur les plates bandes de la légendaire Vespa

À l'image de la célèbre Vespa qui incarne le luxe et l'élégance d'antan, ce nouveau scooter 125 cm3 Django affiche des lignes de carrosseries renflées avec une quasi-absence de jointures entre les carénages. Ce semblant de monocoque pourrait lui donner un aspect “balourd“ et pourtant, il n'en est rien, le Django incarne la délicatesse à l'état pur.

Le Django affiche des lignes rondouillardes dans le plus pur style néo-rétro
Le Django affiche des lignes rondouillardes dans le plus pur style néo-rétro

Dans cette finition Sport, on peut entre autre apprécier des jantes 12 pouces et coques de rétroviseurs gris alu, mais également des joncs alu gloss qui contrastent merveilleusement avec le bleu France, ou se fondent au contraire avec l'autre coloris, le gris satin Flash.

Le Django Sport se caractérise par sa selle monoplace et son kit déco à numéros
Le Django Sport se caractérise par sa selle monoplace et son kit déco à numéros
Remarquez les centres de roues chromés, un détail qui compte !
Remarquez les centres de roues chromés, un détail qui compte !

Pour ceux qui aiment avoir le choix, Peugeot pensé à tout puisqu'il existe également trois autres univers qui proposent chacun leur panoplie d'équipements. Le Django Héritage est celui qui se la joue le plus rétro de tous : coloris pastels unis, jantes blanches et nombreux détails de finition chromés, il se remarque !

La déclinaison Evasion se veut quant à elle plus funky : coloris bi-ton flashys, sellerie soignée, pneus à flancs blancs ou bien encore saute-vent et porte-bagages avant chromé, les aventuriers l'apprécieront.

Enfin, le Django Allure s'identifie comme le plus raffiné de la famille : teintes bi-ton très classes et sobres, sellerie bi-place au revêtement chic, top-case assorti, joncs chromés et jantes grises aux pneus à flancs blancs, c'est une allégorie de l'élégance à la française !

Entre modernité et tradition

Nous avons constaté un design que l'on qualifiera de rétro-moderne, avec un look actualisé qui n'est pas sans rappeler celui du sublime S57 de l'époque. 60 ans plus tard, le Django reprend en partie les codes esthétiques de son modèle d'inspiration, sans pour autant se priver de tout le confort que peut apporter un scooter moderne de notre époque.

La partie-cycle réunit par exemple une fourche télescopique hydraulique de dernière génération ainsi qu'un mono-amortisseur hydraulique dont le corps est soigneusement dissimulé dans la coque arrière.

Le train avant s'équipe d'un disque de 200 mm avec un étrier à double piston
Le train avant s'équipe d'un disque de 200 mm avec un étrier à double piston
Le frein à disque arrière affiche un diamètre de 190 mm
Le frein à disque arrière affiche un diamètre de 190 mm

À l'exception de l'univers Heritage, le Peugeot Django 125 dispose d'une technologie de freinage couplé SBC que commande le levier gauche. Une option qui joue la carte de la sécurité avec un parfait dosage entre les deux freins à disques, ce qui s'avère idéal pour les débutants !

En matière de mécanique, le Django 125 reprend le monocylindre 4T horizontal du taïwanais Sym, celui déjà présent sur le dernier Tweet Evo. Ses principales caractéristiques sont un refroidissement par air forcé et une alimentation par carburateur avec starter automatique.

Le bloc moteur du Django 125 développe 10,2 chevaux à 8500 tr/min
Le bloc moteur du Django 125 développe 10,2 chevaux à 8500 tr/min

À son guidon, le pilote appréciera un tableau de bord clair et lisible largement dominé par un cadran digital. En effet, alors que la vitesse est indiquée par le biais d'un compteur à aiguille, l'écran analogique renseigne une foule d'informations : horloge, température extérieure, jauge à graduations, trip, trip total, que demander de plus ?

La nuit tombée, le tableau de bord profite d'un rétro-éclairage bleu
La nuit tombée, le tableau de bord profite d'un rétro-éclairage bleu

Tout aussi appréciables, les commodos du Peugeot Django sont équipés de commandes d'appel de phare et de warning, et cela même dans la cylindrée 50 cm3 qui sera disponible au printemps 2015. Une bonne nouvelle pour les adeptes de la sécurité passive !

La finition du poste de pilotage est très bonne, comme sur les commodos
La finition du poste de pilotage est très bonne, comme sur les commodos

Qui dit scooter urbain dit praticité, et a fortiori capacité d'emport. Un chapitre que Peugeot n'a pas oublié de développer puisque l'on découvre un Django 125 paré pour les ballades chargé comme il faut. Version Sport oblige, le dosseret jouxtant la selle monoplace peut recevoir un bagage ou paquet, lequel pourra être soigneusement arrimé à la poignée de maintien chromée. Profitons-en pour rappeler que dans la version Allure, le Django s'accompagne d'un top-case de série.

Derrière la selle, de petites bandes en caoutchouc rappellent le plancher
Derrière la selle, de petites bandes en caoutchouc rappellent le plancher
L'accès au coffre de selle se fait directement par le biais du contacteur
L'accès au coffre de selle se fait directement par le biais du contacteur
Le coffre de selle peut avaler un casque jet et des effets personnels
Le coffre de selle peut avaler un casque jet et des effets personnels

Vous êtes du genre exigeant et il vous manque ce petit plus confort en matière de rangement ? Le nouveau Peugeot Django est fait pour vous, puisqu'il propose en outre une boîte à gants verrouillable, laquelle est spécialement prévue pour recevoir de petits effets personnels comme un téléphone portable.

Support de smartphone et prise 12V, voilà qui est fort pratique !
Support de smartphone et prise 12V, voilà qui est fort pratique !

Personnalisez-le grâce au configurateur Django_ID

Comme chacun a pu le constater, la tendance en matière de véhicules motorisés est à la personnalisation. Qu'il s'agisse de l'irrésistible Citroën DS3 ou bien encore de la dernière Peugeot 107, le monde de l'automobile ne cesse d'innover en termes de customisation à la carte lors de l'achat d'un véhicule neuf.

Un concept qui tend à se généraliser dans le monde du deux-roues, le Django n'échappant pas au mouvement. C'est ainsi que Peugeot est fier de proposer un configurateur de personnalisation en ligne, accessible en ligne via son site Internet officiel.

Django_ID propose 6 éléments de personnalisation, soit + de 110 000 combinaisons !
Django_ID propose 6 éléments de personnalisation, soit + de 110 000 combinaisons !

Motorisations au choix en 50 ou 125 cm3 (la cylindrée 150 cm3 étant réservée au marché italien), coloris avec 22 teintes proposées, sellerie avec plusieurs finitions disponibles, le Django devient ainsi hyper personnalisable.

Et ça n'est pas tout puisqu'il est également possible de sélectionner la finition des joncs de carrosseries, l'aspect des rétroviseurs, l'obtention ou non de la signature lumineuse de la face avant, et de choisir des accessoires comme les top-case, cadenas, porte-paquets, dossier passager, pare-brise et bien d'autres encore...

Un freinage couplé SBC convainquant !

Le chapitre de l'esthétique parcouru, il est temps de voir ce que donne ce scooter Peugeot Django sur les routes, et c'est dans les rues très fréquentées de la capitale que nous avons pu tester les compétences de ce nouvel outsider. Dès le premier contact, la faible hauteur de selle de 770 mm met à l'aise le pilote et lui donne confiance.

Assez large, la sellerie du Django ne favorise pas l'accès aux plus petits gabarits
Assez large, la sellerie du Django ne favorise pas l'accès aux plus petits gabarits

On reste globalement dans le positif avec un tablier intérieur qui offre une très bonne ergonomie, petits et grands gabarits trouveront suffisamment de place pour leurs jambes. Et de la place, tout le monde en aura puisque les pieds pourront également s'étendre à la faveur d'un marche-pieds remontant, ce qui fait un joli pied de nez à la nouvelle Primavera.

Un marche-pieds antidérapant grâce à ses bandes caoutchouteuses
Un marche-pieds antidérapant grâce à ses bandes caoutchouteuses
Au guidon du Peugeot Django, la conduite de veut cool et détendue
Au guidon du Peugeot Django, la conduite de veut cool et détendue

Les premiers coups de gaz donnés, on découvre un Django qui ne manque pas de tonus. Les départs sont francs, la montée en régime est puisante et on atteint très rapidement les 80-90 km/h de vitesse sur le compteur.

Jusqu'à 70 km/h, les reprises se font sur demande et le Django ne rechigne pas, ce qui en fait un partenaire idéal pour la conduite en milieu urbain. Sur route rapide, nous avons pu atteindre une vitesse maxi de 100 km/h environ, ce qui confirme bien son statut de scooter de ville.

Peu bruyant, le moteur du Django délivre une sonorité légèrement rauque
Peu bruyant, le moteur du Django délivre une sonorité légèrement rauque

Du point de vue comportemental, nous avons constaté une très bonne tenue de route sur le sec. N'oublions pas de préciser qu'à l'inverse, les pneumatiques CST qui équipent de série les jantes 12 pouces du Django n'ont pas une bonne réputation sur sol mouillé... ce qui s'est vérifié.

Les suspensions sont solides et ne manquent pas à leur tâche, parfaitement absorbantes sans pour autant offrir trop de souplesse. Précis, le train avant est à la fois léger et permet une bonne maniabilité. Seul bémol : le rayon de braquage nous a paru un brun trop court.

Enrobé de son Bleu France, le Django Sport ne passe pas inaperçu !
Enrobé de son Bleu France, le Django Sport ne passe pas inaperçu !

En situation, nous avons remarqué que le commodo de gauche est un peu trop éloigné de la poignée. En effet, équipé de gants comme il se doit, le pilote doit aller chercher Klaxon et clignotants du bout du pouce, ce qui s'avère inconfortable à la longue.

Enfin, nous décernons une mention spéciale pour le freinage combiné SBC qui synchronise parfaitement avant et arrière, pour un freinage doux ou puissant selon la situation. Parfaitement progressif, le levier gauche est suffisamment sensible pour qu'il soit rapidement apprivoisé par le pilote.

La recette du succès ?

Avec une grille de tarifs allant de 2999€ (Django Heritage) à 3499€ (Django Allure), ce nouveau scooter urbain Peugeot se veut relativement bien positionné par rapport à son principal rival, la Vespa. Offrant un niveau de finition semblable, un look tout aussi séduisant et un comportement absolument remarquable, il ne fait aucun doute que le constructeur français a élaboré là une recette gagnante !

Le Peugeot Django 125 cm3 est disponible en concession depuis la mi-octobre
Le Peugeot Django 125 cm3 est disponible en concession depuis la mi-octobre

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Look et finition
  • Maniabilité
  • Freinage couplé SBC
  • Configurateur Django_ID
  • Pneumatiques CST de série
  • Commodos éloignés
  • Rayon de braquage