Essai Yamaha D'elight 115Avec ses 115cm3, le Yamaha D'elight fait le pari osé de la demi-mesure. Notre journaliste, fin connaisseur des 50cm3 et 125cm3, en a pris le guidon pour tester ses aptitudes routières et pratiques. Non content d'en apprécier le charme néo-rétro, il a été surpris par ses atouts. À moins de 2000€, c'est une excellente surprise pour les débutants !

Essais scooter 4 réactions

Nous sommes sur le point de changer d'année. Avec elle, Yamaha lance sur le marché son D'elight, un petit scooter urbain de 115 cm3 de cylindrée au look de tombeur et à l'équipement des mieux fournis. Voici l'essai d'une nouvelle référence qui risque fort de faire parler d'elle dans la catégorie des citadins chics et écolos.

Yamaha sur tous les fronts

Lorsqu'on parle 125cm3 chez Yamaha, on pense immédiatement au X-Max, un genre de « mini T-Max » qui fait fureur et que tous les scootéristes s'arrachent. Mais voilà, l'objet tant désiré ne peut être acquis neuf qu'en l'échange d'une belle enveloppe de 4399 € ; de quoi en calmer quelques-uns tout de même.

Jusqu'en septembre 2013, pour rouler en scooter 125cm3 Yamaha à bon prix, il fallait se tourner soit vers le Cygnus X (2499 €), soit vers le Vity (1999 €). Deux petits urbains qui ont certes de grandes qualités, mais dont le look un peu vieillissant peut freiner les plus motivés...

Fraîchement débarqué, le D'elight a apporté un vent nouveau à la gamme Yamaha
Fraîchement débarqué, le D'elight a apporté un vent nouveau à la gamme Yamaha

Étiqueté au prix léger de 1999 €, le Yamaha D'elight vient compléter l'offre d'entrée de gamme Yamaha en scooter 125cm3. Car en effet, bien qu'équipé d'une motorisation 4 temps 2 soupapes d'une cylindrée de 114 cm3, il se classe dans la catégorie supérieure.

Le scooter nécessite ainsi logiquement la possession du permis moto (A1) ou voiture (B) + la formation obligatoire des 7 heures pour être conduit.

Un look rétro-chic qui séduit

En matière de look, le D'elight joue la carte de l'urbain chic et moderne. Lignes courbées, petite face avant discrètement bombée que surplombe un couvre-guidon à l'imposant phare rond, c'est un look 100 % vintage auquel on adhère facilement. La coque arrière en forme d'escargot confirme cette impression : le D'elight est un néo-rétro dans l'âme.

Remarquez cette cravate chromée bien droite ; notre président devrait s'en inspirer !
Remarquez cette cravate chromée bien droite ; notre président devrait s'en inspirer !

Le Yamaha D'elight, c'est en quelque sorte la classe incarnée. Que ce soit en coloris bronze pailleté, noir brillant ou blanc perlé, ce petit citadin au look de dandy affiche une finition séduisante quasi-irréprochable. Entourage de feu avant chromé, petits clignotants type Lexus, sellerie aux coutures surpiquées blanches ou encore support de feu stop chromé, les détails ne manquent pas.

Avec son gros phare arrondi, le couvre guidon participe au charme du D'elight
Avec son gros phare arrondi, le couvre guidon participe au charme du D'elight
Le bloc feu arrière avec ses clignotants séparés a fait l'objet d'un sérieux travail de design
Le bloc feu arrière avec ses clignotants séparés a fait l'objet d'un sérieux travail de design

Les jantes aux trois branches rebondies paraissent immenses au premier regard. Leur taille est pourtant un classique 12'', alors que les pneumatiques aux dimensions 90/90x12 sont de marque Maxxis. Une taille de roue plus équilibrée que nombreux préfèreront aux 14 pouces du Honda Vision NSC 110, ou bien encore aux 16 pouces des Peugeot Tweet 125 et Kymco Agility City 16.

Low price, mais pas low cost !

À titre de comparaison sur le plan financier, lorsqu'on voit qu'un Yamaha Bw's Original est affiché au tarif de 1859 €, on est en droit de se demander ce que peut valoir le Yamaha D'elight. Un scooter de cylindrée supérieure proposé pour quelques dizaines d'euros de plus qu'un 50cm3 moyennement équipé, ça peut paraître louche...

Le Yamaha D'elight se veut sacrément bien positionné avec son tarif réduit de 1999 €
Le Yamaha D'elight se veut sacrément bien positionné avec son tarif réduit de 1999 €

Et pourtant, le Yamaha D'elight 115 est tout sauf un scooter low cost. Un constat confirmé d'entrée par son esthétique soignée, par un choix de matériaux adapté et par un assemblage des différents éléments qui ne souffre d'aucun défaut.

La partie cycle a été sélectionnée selon ces mêmes critères. On trouve ainsi une fourche télescopique de bonne conception et un mono-amortisseur hydraulique arrière (non réglable).

Le frein avant adopte un disque ventilé de 180 mm et une pince à double piston opposé
Le frein avant adopte un disque ventilé de 180 mm et une pince à double piston opposé

Tambour de 130 mm à l'arrière, le freinage est dirigé par des leviers de freins qui présentent une finition chromée assez charmante. Le tableau de bord affiche quant à lui un compteur de vitesse et une jauge d'essence à aiguilles ainsi qu'un totaliseur kilométrique et les voyants classiques.

Quelle que soit le coloris, la tableau de bord est présenté sur un fond beige vintage
Quelle que soit le coloris, la tableau de bord est présenté sur un fond beige vintage

En ce qui concerne la mécanique, le Yamaha D'elight est propulsé par un moteur 4 temps 2 soupapes à simple arbre à cames en tête. Son refroidissement se fait par air forcé. L'alimentation à injection électronique utilise la technologie Yamaha YMJET-FI.

Le moteur du D'elight développe 5,7 kW à 7000 trs/min, soit environ 7,6 ch
Le moteur du D'elight développe 5,7 kW à 7000 trs/min, soit environ 7,6 ch

Le D'elight, délice des routes

Facilitant l'accès à la plupart des gabarits avec une faible hauteur de selle de 755 mm et un tablier intérieur suffisamment arqué pour le passage des jambes, le Yamaha D'elight est un scooter accommodant et accueillant.

L'assise conducteur est plutôt large et relativement confortable
L'assise conducteur est plutôt large et relativement confortable

Une facilité d'accès que favorise également un large plancher plat entièrement dédié au confort du pilote. Le passager bénéficie pour sa part de repose-pieds métalliques rabattables.

Les repose-pieds sont recouverts d'un antidérapant particulièrement efficace !
Les repose-pieds sont recouverts d'un antidérapant particulièrement efficace !

Si l'accès est facile, la prise en mains est elle aussi instantanée grâce à un poids maîtrisé (98 kg) et parfaitement réparti. Le Yamaha D'elight est facile à manipuler à l'arrêt, le temps de quitter un stationnement par exemple. Sa mise en route électrique se fait sans heurt quelle que soit la température ; merci l'injection ! Enfin, son moteur est incroyablement silencieux en marche.

Position de conduite droite, avant-bras relâchés et guidon étroit, le D'elight se pilote en mode décontracté / chic
Position de conduite droite, avant-bras relâchés et guidon étroit, le D'elight se pilote en mode décontracté / chic

Le D'elight 115 se conduit en position bien droite, un peu comme ces coachs qui font défiler les futurs mannequins avec un dictionnaire en équilibre sur la tête... Bref, la position de conduite qu'impose le D'elight est droite, façon bon élève.

Les poignées du D'elight rendent les ballades agréables
Les poignées du D'elight rendent les ballades agréables

Démarrages sur les chapeaux de roues, le Yamaha D'elight offre une forte accélération jusqu'à 60 km/h environ, après quoi le régime s'assouplit un peu jusqu'à atteindre une vitesse max sous la barre des 100 km/h. Vous l'aurez donc compris, le D'elight est un scooter qui ne doit pas sortir des villes, à moins que ça ne soit sur routes nationales limitées à 90 km/h.

Le passager bénéficie de cette poignée de maintien solide et ergonomique
Le passager bénéficie de cette poignée de maintien solide et ergonomique

La conduite en duo n'est pas pénalisante côté performances grâce à un moteur à injection qui conserve toute sa vigueur dans les bas régimes, alors que les reprises sont moins accrocheuses dans les hautes vitesses.

Le châssis est excessivement ferme mais fait preuve d'une excellente absorption. Le freinage est pour le moins efficace à l'avant alors que la roue arrière est bloquée sur simple demande. Le D'elight offre une partie cycle efficace et sécurisante.

Maniable, agile et vivace, son châssis compact permet de le maîtriser dans toutes les situations, mais il ne faudra pas pour autant prendre trop confiance sur route mouillée. Dans ces conditions, nous avons remarqué que le pneu arrière Maxxis de 90 de large a vite fait de chasser...

À l'arrêt, le contacteur permet l'ouverture de la trappe à essence et du coffre de selle
À l'arrêt, le contacteur permet l'ouverture de la trappe à essence et du coffre de selle
Le coffre à casque est capable de recevoir un casque demi-jet et un peu de bazar
Le coffre à casque est capable de recevoir un casque demi-jet et un peu de bazar
Le D'elight propose également une boîte à gants, malheureusement non verrouillable
Le D'elight propose également une boîte à gants, malheureusement non verrouillable

Le D'elight impose son style

Le pari du D'elight est de notre point de vue réussi. Avec ses 115cm3 peu communs, il offre un juste milieu entre le 50cm3, peu performant et bridé à 45 km/h et le 125cm3, au gabarit plus imposant et souvent très onéreux. Ses performances sont idéales pour les néophytes.

Yamaha a créé un scooter urbain fougueux dans les premiers tours, agréable à conduire et facile à prendre en mains. Il est ainsi idéal comme première approche du deux-roues et ravira les conducteurs en quête de « zénitude ». Autant dire que son look façon « ancien » lui sied à merveille !

Le Yamaha D'elight 115 est proposé au tarif compétitif de 1999 €
Le Yamaha D'elight 115 est proposé au tarif compétitif de 1999 €

Malgré ses sérieux atouts et son look de vainqueur, le Yamaha D'elight 115 fait face à une concurrence déjà bien établie sur le marché des urbains chics à bon prix. Le créneau est en effet occupé par le Honda Vision NSC 110 (1990 €), le Peugeot Tweet 125 (1999 €) ou encore le terriblement abordable Kymco Agility City 16 (1649 €).

Solidement armé, le D'elight n'a pas à frémir, et qui peut véritablement prétendre détrôner un véhicule Yamaha ? Notez que le modèle est également proposé au catalogue MBK sous la référence Flipper.

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Prix attractif
  • Démarrages
  • Facilité d'accès
  • Freinage puissant
  • Coffre trop petit
  • Châssis ferme
  • Pneus sous la pluie