Essai Peugeot Tweet 50Peugeot Scooters a lancé en début d'année le Tweet 50, un petit chinois économique commercialisé au prix attractif de 1500 euros. Découvrez notre essai complet de ce scooter, qui cache bien son jeu...

Essais scooter 17 réactions

Le Tweet fait partie de la gamme économique de Peugeot. Il s'agit, avec le New Vivacity et le V-Clic, de l'un de ses trois modèles chinois du constructeur. Avec ses grandes roues de 16 pouces et son esthétique léchée, il vise plutôt une clientèle adulte et féminine… ce qui peut paraître paradoxal, car ce scoot cache en fait un sacré tempérament.

Promenade en Tweet 50 en duo

Méfiez-vous de la robe

Selon un certain dicton, il ne faut pas réveiller le chat qui dort. Voilà qui s'applique parfaitement au Tweet ! A l'image d'Angelina Jolie dans son dernier film The Tourist, le Tweet cache sous sa robe beige un fort caractère (la belle Angelina y cache aussi d'autres atouts). Malgré un look tendance bc-bg, le Tweet sait se montrer docile, maniable, facile, mais il ne rechigne pas à répondre à toute conduite un peu plus sportive, le jour où vous êtes pressé ou d'humeur joueuse.

Scooter Peugeot Tweet 50 du côté gauche

Face avant du Peugeot Tweet

Ses suspensions hydrauliques et ses jantes de 16 pouces lui confèrent une tenue de route précise, saine et agréable. Fourche et amortisseurs sont hydrauliques, la fourche affichant un diamètre raisonnable de 30mm. Comme le Tweet assure aussi correctement côté freinage (disque de frein avant de 226 mm et tambour arrière de 130mm), on se sent en sécurité au guidon de ce scooter Peugeot.

Comme la majorité des scooters 50 de ce type, le Tweet reçoit un cadre tubulaire en acier, dédoublé au niveau du plancher et de son berceau arrière. Un choix classique, éprouvé et offrant rigidité et fiabilité. C'est de plus l'option technique la plus économique pour un châssis.

Le confort en plus

À cette tenue de route agréable, vous pourrez ajouter un réel confort de conduite. Le guidon est assez bien dessiné, les commodos positionnés intelligemment et la selle large, confortable et bien dessinée. La position de conduite est idéalement pensée, grâce notamment à un vaste plancher plat. Seul défaut dans ce domaine, l'absence totale de bulle de protection au niveau du guidon. Parmi les équipements présents d'origine, on apprécie le coffre sous la selle (abritant le coupe-circuit) et la petite boîte à gants fermant à clé et surmontée d'un crochet à sac.

Feu arrière et aileron passager du Tweet

Boîte à gants dans le tablier intérieur

Vaste coffre sous la selle

En duo, le passager est bien loti avec un arrière de selle largement dimensionné, une barre de maintien efficace et des repose-pieds extractibles. La barre de maintien en question sert également pour le béquillage (le Tweet dispose d'une béquille centrale et d'une latérale) et peut recevoir un top case. Cet élément fait partie des options proposées par Peugeot, tout comme les manchons, le tablier pilote et… le pare brise. Point de vue coloris, le Tweet 50 est proposé en beige ou en gris argenté.

Le 4 Temps, ça a du bon !

Comme beaucoup de 50cm3 chinois de dernière génération, le Tweet dispose d'une motorisation 4 temps. Ne cherchez pas les 4 soupapes par cylindre ou le refroidissement liquide. Dans cette tranche de budget (entrée de gamme), les moteurs 4 temps sont refroidis par air (ce qui s'avère plutôt efficace ces jours-ci) et dotés de 2 soupapes seulement. La cylindrée du Tweet est de 49,5 cm3, le bloc moteur est alimenté via un carburateur et, naturellement, la transmission est entièrement automatique grâce aux ingrédients habituels : embrayage auto, variateur et courroie.

Carter moteur (4 temps) du Peugeot Tweet 50

Cette mécanique bien rodée se met en mouvement via un démarreur électrique… enfin paraît-il ! Durant notre essai d'une semaine, les mises en route ont dû s'effectuer au kick. Le binôme batterie / démarreur n'a semble t-il pas apprécié les températures hivernales, le thermomètre ayant oscillé entre 0 et -5°...

Une fois en route, le petit monocylindre 4 temps montre de belles dispositions et emmène assez efficacement les 100 kg du Tweet… auxquels viennent s'ajouter ceux du pilote, voire de son passager. Certes, il peine un peu dans les côtes, mais sur le plat, il se révèle fonctionnel et atteint rapidement sa vitesse de pointe maximale autorisée : 45 km/h. Le tout dans une sonorité relativement discrète, appréciée par le 3ème âge et les citadins.

Moins de 1500 euros

Avec un tarif affiché à 1499€, le Peugeot Tweet 50 offre un très bon rapport qualité/prix. Et ne vous fiez pas à son air sage. Avec ses grandes roues de 16 pouces, sur des petites routes virevoltantes ou en centre ville, le Tweet est capable d'enrhumer bon nombre de scooters à roues de 10".

Les deux coloris du scooter 50cm3 : gris et beige

Fiche technique

Moteur

  • Type : Monocylindre 4 temps
  • Cylindrée : 49,5 cm3
  • Refroidissement : par air
  • Alimentation : carburateur
  • Transmission : automatique par courroie

Partie-cycle

  • Châssis : cadre tubulaire
  • Suspension av. : fourche télescopique Ø 30mm
  • Suspension ar. : Mono-armortisseur hydraulique
  • Freins av-ar : disque 226 mm - tambour 130 mm
  • Pneus av-ar. : 90/80x16
  • Poids à sec : 100 kg
  • Hauteur de selle : 800 mm
  • Empattement : 1330 mm

Les +

  • Plancher plat ;
  • Boîte à gants verrouillable ;
  • Repose-pieds escamotables ;
  • Béquille latérale.

En option

  • Top case ;
  • Pare brise ;
  • Manchons ;
  • Tablier pilote.