Essai Derbi GPR 50La GPR 50, mécaboîte sportive préférée des jeunes cyclomotoristes, a subi un interrogatoire en règles. Objectif : savoir si les 3699€ réclamés par Derbi sont justifiés. La réponse n'est pas si évidente au vu des équipements très (trop ?) haut-de-gamme qu'elle embarque. Un 50cm3 mérite t-il une telle partie cycle ?

Essais scooter 7 réactions

Hypersportive 50 cm3 favorite des jeunes depuis près de 15 ans, la Derbi GPR est la référence en matière de 50 à vitesses routières. Apparue fin des années 1990, elle a fait l'objet dans sa vie de 2 évolutions majeures, dont la dernière qui remonte à 2010 lui confère des airs de « gros cube ».

La Derbi GPR 50 testée dans cet essai a des airs de gros cube !
La Derbi GPR 50 testée dans cet essai a des airs de gros cube !

La Derbi GPR est une moto qui impressionne d'entrée, tant en matière de look que d'équipement. Pour ce qui est du comportement, nous vous proposons de partager notre ressenti suite à un essai hivernal mais ensoleillé en région parisienne !

C'est une longue histoire...

Fin des années 1990, l'espagnol Derbi lance la GPR en réponse à l'Aprilia RS, qui faisait alors un véritable carton chez les jeunes. Car à l'époque, les marques Aprilia et Derbi n'étaient pas réunies sous le giron du groupe Piaggio comme c'est le cas aujourd'hui. La bataille était sans merci !

Voici un exemplaire de la première génération d'avant 2000
Voici un exemplaire de la première génération d'avant 2000

Les débuts de la GPR 50 ont été bons, mais ce n'est à partir de 2004 que la bête a véritablement fait rage. C'est en effet cette année que la machine a subi son 1er relooking complet... et extrême, comme dans ces émissions où l'on « customise » des personnes.

Poutre de châssis en alu apparente, disques de freins aux dimensions ahurissantes, freinage radial, échappement sous la selle, jantes à bâtons GP et nouvel habillage agressif au look ultra-moderne, la GPR seconde génération a fait l'effet d'une véritable bombe !

Voici la GPR 50 telle qu'elle est sortie en 2004 (seconde génération)
Voici la GPR 50 telle qu'elle est sortie en 2004 (seconde génération)

Mais au printemps 2008, un évènement a changé la donne : l'arrivée fracassante de la Peugeot XR7. Peugeot, qui ne s'était jusque-là jamais penché sur le segment, a surpris Derbi.

Mais la réponse ne s'est pas top faite attendre car deux années plus tard, la GPR s'est offert une seconde refonte. C'est au guidon de celle-ci que nous avons roulé pour vous le temps d'un après-midi ensoleillé, en région parisienne.

Ligne fluide et carénages agressifs, la GPR de 3ème génération est la bonne !
Ligne fluide et carénages agressifs, la GPR de 3ème génération est la bonne !

Racing style

Impossible de ne pas concentrer les regards des passants au guidon de cette moto Derbi. Carénée comme ses ainées, la GPR dernier millésime est une véritable oeuvre architecturale : châssis périmétrique et bras oscillant en forme de boomerang côté échappement, face avant large et pointue au dessin d'optiques agressif, bulle raccourcie et coque arrière affinée jusqu'à la moelle... svelte et robuste à la fois !

Prise d'air centrale et regard de mante religieuse, la GPR intimide
Prise d'air centrale et regard de mante religieuse, la GPR intimide

Le style GPR, c'est un tout, et ce sont également des clignotants translucides et un feu stop Lexus. Mais également une sellerie bicolore noire pour le pilote et rouge pour le passager. Des choix esthétiques qui participent à l'omniprésence de l'esprit racing.

Taillé dans l'aluminium et séduisant, le Té supérieur donne du cachet au poste de pilotage
Taillé dans l'aluminium et séduisant, le Té supérieur donne du cachet au poste de pilotage
Cerise sur le gâteau, l'imposant réservoir de 13 L se pare d'une véritable trappe aviation
Cerise sur le gâteau, l'imposant réservoir de 13 L se pare d'une véritable trappe aviation

Elle a tout d'une grande !

Depuis ses débuts, la Derbi GPR est synonyme de haute technologie. On retrouve par exemple un freinage radial à l'avant comme à l'arrière, alors que les jantes exhibent d'impressionnants disques de freins de 300 et 218 mm de diamètre.

Les étriers de freins sont signés AJP
Les étriers de freins sont signés AJP

En termes de suspensions, on se rassure de trouver encore des marques de renom comme Païoli, qui livre une fourche inversée noir anodisé de 41 mm de diamètre ou encore Ollé, qui se charge de la suspension avec un mono-amortisseur hydraulique au ressort rouge.

Le train avant de la GPR 50 est le même qui équipe celui de la 125 cm3, rassurant !
Le train avant de la GPR 50 est le même qui équipe celui de la 125 cm3, rassurant !

Alors que sa grande soeur de cylindrée supérieure s'offre des Pirelli Sport Demon, la GPR 50 demeure toujours chaussée par Vee Rubber, avec des pneus routiers de dimensions 100/80x17 et 130/70x17.

Mais la petite a tout de même trouvé le moyen de faucher le tableau de bord 100% digital de son ainée en 125cm3. Rétroéclairé bleu, il est doté de nombreuses fonctions pratiques : compteur de vitesse, compteur journalier, compte-tours, chronomètre, niveau de batterie et témoins.

Notez la présence d'un témoin de point mort dont ne bénéficient pas toutes les Derbi
Notez la présence d'un témoin de point mort dont ne bénéficient pas toutes les Derbi

Une mécaboîte sportive pour la ville

Bracelets remontés, sellerie large, confortable et accessible grâce à une hauteur convenable de 810 mm, la GPR est plus docile que la XR7, qui demande un véritable plongeon pour accéder à son poste de pilotage. Elle claque également le beignet à une RS3, qui présente une hauteur de selle élevée de 845 mm. Or il n'y aura pas toujours un pote pour faire la courte-échelle...

L'assise offre un espace généreux pour le pilote. Moins pour le passager.
L'assise offre un espace généreux pour le pilote. Moins pour le passager.

Démarrée électriquement à condition que le bouton coupe-circuit ne soit pas actionné, la GPR ronronne avec un son métallique de moteur 2 temps agréable à l'oreille. Le moteur Derbi Euro3, déjà largement éprouvé, est aussi précis qu'une horloge, assurant de bons démarrages et reprises.

Le moteur, un Derbi Euro3, assure des performances de 1er plan pour un 50cm3
Le moteur, un Derbi Euro3, assure des performances de 1er plan pour un 50cm3

Dès les premiers kilomètres parcourus, on constate une excellente répartition des poids. Les 110 kg ne se sentent pas, et le train avant fait preuve d'une impressionnante légèreté. La GPR ne semble pas plus lourde qu'une XR7, qui pèse pourtant 8 kilos de moins !

La position « haute » des bracelets procure à la GPR un confort de conduite inégalable
La position « haute » des bracelets procure à la GPR un confort de conduite inégalable

Fermes, les suspensions contribuent au ressenti « sport » du châssis. Les attaques peuvent donc se faire sans crainte, d'autant plus que le grip des pneus Vee Rubber de série n'est pas mal du tout.

Le terrain de prédilection de la GPR est bien entendu la ville, et c'est dans cet environnement que l'on pourra compter sur le dynamisme de son moteur et le mordant de ses freins. Puissance et réactivité, les roues sont bloquées sur demande. Normal, vu que la version 125 cm3 est munie du même équipement.

La Derbi GPR est disponible en rouge et noir ou blanc et rouge
La Derbi GPR est disponible en rouge et noir ou blanc et rouge

And the winner is...

Affichée au tarif grassouillet de 3699 €, la Derbi GPR se monnaye cher en comparaison d'une Peugeot XR7, vendue 3199 €, ou d'une Rieju RS3 Pro, que l'on peut s'offrir moyennant 3299 €. Des motos qui offrent une qualité d'équipement similaire et un look tout aussi sportif, et vers lesquelles se tourneront plus volontiers les acheteurs regardants sur leurs dépenses...

Mais en même temps, comment égaler le charisme du monument qu'est cette Derbi ? La GPR 50, symbole de la moto sportive accessible dès 14 ans, continuera à faire rêver des générations de jeunes cyclomotoristes. La petite merveille n'est pas prête de descendre de son piédestal... mais mériterait tout de même un tarif un peu plus attractif. Histoire de rester dans la course !

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Look Racing
  • Comportement très sain
  • Confort du pilote
  • Freinage puissant
  • Prix élevé
  • Confort passager