Essai Honda PCX 125 2014Depuis sa sortie en 2010, le PCX figure chaque année parmi les modèles les plus vendus en France. Fort de ce succès, Honda a réactualisé son scooter 125. Au delà de son changement de lignes, il profite de nouveaux équipements et d'un moteur à la fois plus performant et moins gourmand. De là à faire un sans-faute ? Verdict !

Essais scooter 4 réactions

Lancé au printemps 2010, le Honda PCX 125 a immédiatement séduit les scootéristes urbains. Gabarit compact, prise en mains facile, comportement agité et moteur peu gourmand le tout à un prix réduit... pas étonnant que la recette ait fait mouche !

Scooter System a essayé pour vous la version 2014 du Honda PCX 125
Scooter System a essayé pour vous la version 2014 du Honda PCX 125

Après une première vague d'améliorations visant à le rendre encore plus économique en 2012, le voici de retour avec un restylage complet. Un nouveau look qui s'accompagne d'une instrumentation et d'équipements inédits. Scooter System a voulu en savoir plus. Voici l'essai complet du best-seller Honda : le PCX 2014 !

Un nouveau design plus tranchant

Le PCX 125 cm3 2014, c'est avant tout une légère évolution sur le plan esthétique. On emploie cet euphémisme car bien que la majeure partie de l'habillage ait été repensée, la silhouette reste globalement semblable : on identifie le modèle au premier regard !

À gauche, la précédente version du Honda PCX. À droite, l'édition 2014...
À gauche, la précédente version du Honda PCX. À droite, l'édition 2014...

On remarque plusieurs changements côté faciès, notamment au niveau de l'optique de phare qui présente un nouveau dessin plus dynamique et d'avantage effilé. La bulle de phare courte fumée s'offre un nouveau design plus étroit, plongeant et dont le sommet forme une casquette à l'image de celle du Forza 300.

Exit les formes renflées, le nouveau PCX est aiguisé comme une lame !
Exit les formes renflées, le nouveau PCX est aiguisé comme une lame !

Les flancs ont également été affinés, la partie supérieure du tablier est désormais peinte comme l'habillage et la coque arrière offre d'avantage de dynamisme avec ses clignotants intégrés et son feu stop pointu parfaitement incrusté. La poignée de maintien n'est quant à elle plus incurvée vers le haut comme auparavant, et les prises d'air du bas de caisse se sont offert un nouveau look aiguisé.

Toujours côté look, la fourche Ø 31mm passe du gris alu au noir mat
Toujours côté look, la fourche Ø 31mm passe du gris alu au noir mat

Les jantes 14 pouces aux cinq branches ajourées conservent la même finition, alors que les amortisseurs ont profité du même traitement que les fourreaux du train avant. Une apparence plus discrète pour la partie-cycle donc, mais qui demande du coup moins d'efforts lors du nettoyage.

Un équipement mieux fourni

Le PCX dernière génération s'accompagne également de nouveaux équipements tels qu'un bloc optique avant full Led. Feux de croisement, pleins phares et clignotants utilisent désormais la technologie Led, qui assure une visibilité accrue et une lumière plus esthétique. Ce nouvel éclairage est fort appréciable en circulation nocturne !

Le bloc feu stop utilise lui aussi des éclairages à Leds. Bien vu !
Le bloc feu stop utilise lui aussi des éclairages à Leds. Bien vu !

Outre cet éclairage moderne, le Honda PCX 2014 offre une nouvelle commande de feux de détresse dont l'absence lui a été reprochée depuis ses débuts. On regrette en revanche que cette nouveauté ne s'accompagne pas d'un commodo d'appel de phare.

Encastré dans un support noir, le tableau de bord est inédit et affiche de nouvelles informations. Plus lisible et agréable à l'oeil, l'écran analogique se situe au centre du compteur de vitesse à aiguilles. Horloge (longtemps désirée) et indicateur de consommation moyenne s'ajoutent aux jauges à graduations, trip partiel et totaliseur kilométrique de la version précédente.

Le design du compteur confirme le « gommage » global des courbes
Le design du compteur confirme le « gommage » global des courbes

Autre nouveauté, la sellerie a perdu son petit dosseret. Elle s'habille maintenant d'un revêtement antidérapant. Pour ceux qui appréciaient ce petit support pour le bas du dos, rassurez-vous, l'assise du PCX 2014 est nettement surélevée pour le passager, ce qui compense la disparition du dosseret lors des trajets en duo.

Remarquez les coutures blanches surpiquées, un détail qui compte
Remarquez les coutures blanches surpiquées, un détail qui compte

Le passager dispose d'ailleurs maintenant d'une assise un brun plus large, alors que la nouvelle poignée de maintien / porte-paquets conserve son ergonomie.

Les cale-pieds rabattables du Honda PCX 2014 restent inchangés
Les cale-pieds rabattables du Honda PCX 2014 restent inchangés

À côté de cela, on retrouve la partie-cycle qui a fait le succès du Honda PCX, c'est-à-dire une fourche hydraulique Ø 31 mm ainsi qu'un duo d'amortisseurs non réglables et un bras oscillant de renfort en aluminium.

Le frein avant est un disque de 220 mm pincé par un étrier Nissin à 3 pistons
Le frein avant est un disque de 220 mm pincé par un étrier Nissin à 3 pistons
Pas de disque pour l'arrière mais un tambour de 130 mm. Comme avant.
Pas de disque pour l'arrière mais un tambour de 130 mm. Comme avant.

Côté freinage, le duo disque avant / tambour arrière utilise toujours le freinage combiné CBS, qui s'actionne grâce au levier gauche. Le levier droit gère seulement le frein avant.

Mieux pensé pour le quotidien...

Le PCX dernière génération revient plus beau, mieux équipé, et à la fois plus malin ! En effet, il suffit parfois de petits détails agaçants pour altérer le quotidien d'un conducteur de deux-roues. Honda l'a bien compris !

Pour rester ouverte, la selle de l'ancien PCX devait par exemple reposer sur le tablier intérieur, mais guidon en position droite. Dans le cas contraire, c'était très souvent le klaxon qui retentissait et l'assise qui retombait façon couperet !

Ce système maintient la selle ouverte comme le ferait un vérin
Ce système maintient la selle ouverte comme le ferait un vérin
Identique, le coffre de selle peut recevoir un casque intégral et quelques affaires
Identique, le coffre de selle peut recevoir un casque intégral et quelques affaires

Dans la même série, l'ouverture de la trappe à essence continue de se faire au contacteur, mais il n'est désormais plus nécessaire d'aller chercher la trappe entrebâillée du bout des doigts. En effet, cette dernière s'ouvre intégralement seule. « Sésame ouvre-toi », ce sont les bricoleurs des forums dédiés au PCX qui vont apprécier cette nouveauté qu'ils avaient imaginée !

La trappe à essence donne accès à un réservoir de 8 L contre 5,9 L auparavant
La trappe à essence donne accès à un réservoir de 8 L contre 5,9 L auparavant
Plus profonde, la boîte à gants s'est également équipée d'une prise 12 Volts
Plus profonde, la boîte à gants s'est également équipée d'une prise 12 Volts

Plus performant et moins gourmand

Muni du moteur de nouvelle génération estampillé ESP (Enhanced Smart Power) depuis 2012, le monocylindre 4 temps 2 soupapes refroidi par liquide du PCX a la réputation d'être peu gourmand. Avec cette édition 2014, les ingénieurs de chez Honda sont parvenus à faire encore mieux puisque le nouveau PCX ne consomme que 2,1 L / 100 km contre 2,8 Litres avec l'Idle Stop (Start & Stop) désactivé.

Le couple est disponible dès 5000 ts/min contre 6000 anciennement
Le couple est disponible dès 5000 ts/min contre 6000 anciennement

N'oublions pas non plus de souligner que le Honda PCX 2014 s'est vu attribuer une batterie plus puissante. En effet, on a observé sur certains anciens modèles une usure prématurée de la batterie faute à l'Idle Stop, qui leur pompait le jus quel que soit le niveau de charge.

Muni d'un nouveau système d'arrêt et alterno-démarreur automatique, l'Idle Stop consulte désormais plus rapidement le niveau de charge de la batterie, et se déconnecte automatiquement en cas de signe de faiblesse de celle-ci.

Le roi des villes !

Tout cela nous ayant largement mis l'eau à la bouche, il est temps de passer à l'essai routier de ce nouvel Honda PCX 125. Dans un premier temps, les échos se confirment : le PCX est formidablement accessible. Très faible hauteur de selle de 760 mm, planchers relativement bas et tablier intérieur excessivement arqué pour le passage des genoux, tous les gabarits s'y retrouveront.

Assise basse, guidon haut et large, le PCX 2014 incite à rouler « à la cool »
Assise basse, guidon haut et large, le PCX 2014 incite à rouler « à la cool »

Dès la mise en route du moteur, on découvre une mécanique encore plus silencieuse qu'auparavant, mais cela ne suppose pas pour autant qu'elle est moins efficace. Bien au contraire, le scooter Honda 125 part comme une bombe, et on constate sans mal la nouvelle disponibilité du couple dès les 4000 tr/min. De sorte même que l'on pourrait parfois penser que le bourricot s'est équipé d'un petit variateur de type Malossi ou J.Costa.

Joueur et fun à piloter, le PCX est un véritable vélo à moteur !
Joueur et fun à piloter, le PCX est un véritable vélo à moteur !

En complément de son moteur colérique, le Honda PCX 2014 fait preuve d'une agilité déconcertante. Son poids de 130 kilos (tous pleins faits) et ses jantes 14 pouces aux pneus de 90 à l'avant et 100 de large à l'arrière n'y sont pas étrangers. On se croirait au guidon d'un vélo à moteur !

Nous aurions aimé du Dunlop, mais le PCX 2014 est chaussé de pneus IRC...
Nous aurions aimé du Dunlop, mais le PCX 2014 est chaussé de pneus IRC...

Les gommes économiques, conçues pour réduire les frottements, sont loin d'être les plus accrocheuses sur route mouillée : mieux vaut s'en méfier. D'ailleurs, par météo fâcheuse, il ne faudra pas s'attendre à un maximum de protection de la part du PCX, pour lequel nous conseillons l'adoption d'une bulle haute comme celles proposées aux catalogues d'Ermax ou Puig.

En matière de freinage, le PCX 2014 conserve l'équipement cité plus tôt, qui s'est avéré très efficace dans le flux de la circulation parisienne. Le freinage combiné remplit parfaitement son rôle et sollicite dans l'ordre frein arrière puis le frein avant, avec un dosage parfait.

Inchangées, les suspensions sont tout aussi satisfaisantes, avec une fourche hydraulique de 31 mm parfaitement absorbante et un duo d'amortisseurs qui fait preuve d'un bon comportement. Reste que ces derniers ne sont toujours pas réglables et un peu fermes sur les routes pavées... il faudra faire avec.

Pour finir, avec une vitesse max de 110km/h sur voie rapide (soit environ 100 km/h réels), le PCX trouve son véritable terrain de jeu en ville, là où il révèle tout son potentiel.

Une phase II convaincante

Avec son PCX édition 2014, le japonais Honda réalise un quasi sans faute. À l'exception de quelques broutilles, le scooter 125 propose une recette à peine croyable. Plus racé, mieux équipé, plus performant et encore moins gourmand, il a tout pour séduire les urbains pressés !

Le nouveau PCX est disponible dans les coloris blanc, noir, rouge et gris mat
Le nouveau PCX est disponible dans les coloris blanc, noir, rouge et gris mat

En termes de tarif, le PCX 2014 se monnaye en concessions à 2849 €, soit 250 € de plus que l'édition 2012 et 459 € de plus qu'à sa sortie en 2010. Une hausse des tarifs qui n'entrave pas pour autant son succès. C'est dire si le produit est solide et probant.

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Look encore plus séduisant
  • Nouvelle instrumentation
  • Confort amélioré
  • Consommation réduite
  • Tarif augmenté
  • Vitesse de pointe
  • Suspension arrière un brin ferme
  • Absence de commodo d'appel de phare