Essai MBK Evolis 250Nous avons pris le guidon de l'Evolis, successeur du Skycruiser au catalogue du constructeur MBK. Dans sa version 250cm3 avec ABS, le maxi-scooter GT s'est montré supérieur sur tous les terrains. À 5499€, il séduira les scootéristes les plus exigeants, qui seront certainement surpris par sa sportivité...

Essais scooter Réagir en 1er

Dévoilé par le constructeur français MBK au printemps dernier, l'Evolis 250 est une évolution du fameux Skycruiser, amené à disparaître définitivement de son catalogue dans les prochains mois. Une nouvelle appellation qui s'accompagne de transformations majeures, tant en matière d'esthétique que d'équipement.

Plus racé, l'Evolis 2014 est également mieux équipé et se veut encore plus maniable et confortable que son prédécesseur. Scooter System a pris le guidon de la version 250 cm3 de cette nouveauté, affichée en concessions MBK au tarif de 5499€. Nous vous livrons nos impressions.

Modernité et dynamisme, what else ?!

Star des scooters GT dans l'ombre de son jumeau et leader, le Yamaha X-Max, le Skycruiser doit lui aussi son succès à son look engageant. Huit années plus tard, cette évolution marque un tournant dans sa carrière puisqu'il change non seulement d'identité, mais évolue aussi très largement en matière de look. Rebaptisé Evolis, il s'apparente à une sorte de mini T-Max... pour notre plus grand bonheur !

Taillée à la serpe, la nouvelle ligne du MBK Evolis est saillante
Taillée à la serpe, la nouvelle ligne du MBK Evolis est saillante

Le bouleversement se fait sentir au niveau de la face avant, qui incorpore de nouvelles optiques élancées pour un regard beaucoup plus sévère. Dans leur continuité, les prises d'air inférieures ont été retravaillées alors qu'affiné, le « Y » central se prolonge jusqu'à la bulle, formant des demi-protèges-mains.

La face avant participe pleinement au look contemporain de l'Evolis
La face avant participe pleinement au look contemporain de l'Evolis

Le pare-brise est légèrement plus haut, mais laisse pourtant toujours passer quelques remous d'air. Pour ceux qui privilégient le look, l'Evolis peut toujours être équipé d'une bulle sport en option.

En contrebas, on apprécie un bas de caisse davantage travaillé et qui n'est pas laissé pour compte comme bien souvent. Plus massif, pointu et aux reliefs prononcés, il contribue également à la dynamique de l'habillage de l'Evolis 250.

Sculptée tel un carénage, la sellerie aux coutures bleues est du plus bel effet !
Sculptée tel un carénage, la sellerie aux coutures bleues est du plus bel effet !

De son côté, la nouvelle assise repose sur une coque arrière inédite, dont les lignes ne sont pas sans rappeler celles du célèbre maxiscooter Tmax de chez Yamaha. Pointue comme une lame aiguisée, elle se termine par une paire de feux stop à Leds séparés par une prise d'air centrale. On regrette simplement que l'échappement ne file pas lui aussi tout droit vers le ciel, le côté sportif s'en serait trouvé renforcé.

Avec son bloc feu arrière façonné, l'Evolis gagne en assurance
Avec son bloc feu arrière façonné, l'Evolis gagne en assurance

Un équipement supérieur

Équipé de série d'un freinage ABS avant et arrière dans la cylindrée 250 cm3, le MBK Evolis ne s'arme cependant pas d'un freinage couplé comme le Honda Forza 300 et son système C-ABS par exemple. Le freinage s'opère de façon classique par le biais d'un disque avant de 267 mm ainsi que d'un disque arrière de 240 mm, tous deux pincés par des étriers à double piston.

Le système de freinageavant est désormais positionné à gauche de la jante
Le système de freinageavant est désormais positionné à gauche de la jante

Les jantes avant de 15 pouces et arrière de 14 pouces en aluminium coulé sont elles aussi tout à fait inédites. Dotées de bâtons plus fins qui accentuent l'impression de légèreté, elles affichent un design sportif élaboré que l'on croirait tout droit sorti du monde de l'automobile. Les amateurs penseront par exemple aux magnifiques jantes Steev de la Renault Mégane R.S III.

Toujours dans le chapitre des nouveautés, l'Evolis a vu le réglage de ses suspensions redéfini. En effet, la critique ayant trop souvent reproché au Skycruiser la fermeté de son châssis, les ingénieurs de chez MBK ont travaillé les suspensions arrière pour obtenir davantage de souplesse, et donc une meilleure absorption des chocs.

Le duo d'amortisseurs est maintenant réglable sur 4 positions
Le duo d'amortisseurs est maintenant réglable sur 4 positions

Bien qu'ayant manifestement changé de fournisseur puisqu'elle ne présente pas tout à fait le même look, MBK conserve une fourche télescopique au débattement de 110 mm à l'avant, et dont les caractéristiques sont semblables à celles de l'ancien modèle.

Assemblé dans les usines de Saint-Quentin (02), ce maxiscooter GT made in France reprend la mécanique éprouvée du Skycruiser 250 cm3, c'est-à-dire un monocylindre 4 temps 2 soupapes refroidi par liquide et alimenté par injection électronique.

Le bloc moteur Minarelli de l'Evolis 250 cm3 développe 20,4 ch à 7500 tr/min
Le bloc moteur Minarelli de l'Evolis 250 cm3 développe 20,4 ch à 7500 tr/min

Conçu pour être pratique au quotidien

Comme dit précédemment, le nouveau scooter MBK Evolis 250 est une évolution du Skycruiser en tous points. Le confort du pilote a lui aussi évolué, à commencer par une meilleure accessibilité.

La nouvelle sellerie culmine à 785 mm, soit 7 mm de moins qu'auparavant. Toujours aussi large, elle offre davantage de recul pour une position de conduite élevée plus naturelle, et intègre un nouveau dosseret passager plus prononcé. À chacun sa place !

En complément des poignées, le passager profite de repose-pieds rétractables
En complément des poignées, le passager profite de repose-pieds rétractables

Le confort de conduite passe également par l'instrumentation et les informations qu'elle renseigne, et l'Evolis n'en manque clairement pas ! Sa nouvelle planche de bord 100% digitale indique une foule de renseignements par le biais de son duo de cadrans aux bords anguleux et son petit tableau de bord central.

Message de bienvenue (s'il vous plaît), compteur de vitesse, compte-tours, températures du moteur et de l'extérieur, jauge à essence, odomètre, infos concernant l'entretien, double trip ou bien encore horloge, rien ne manque ! Parmi les nombreux voyants, on trouve notamment les témoins d'ABS, d'injection ainsi que de pleins phares.

Parfaitement lisible, le tableau de bord de l'Evolis est s'éclaire en rouge la nuit
Parfaitement lisible, le tableau de bord de l'Evolis est s'éclaire en rouge la nuit

Pas de crochet attache-casque et un tunnel central, les pilotes qui ont l'habitude de voyager « chargés » peuvent s'inquiéter, mais l'Evolis ne manque pas d'arguments pour les rassurer. Son coffre à casque qui s'ouvre au contacteur permet non seulement le rangement de deux caques intégraux, mais il laisse encore de la place pour quelques affaires supplémentaires !

Si le coffre est maintenu par un double vérin, on regrette l'absence de moquette
Si le coffre est maintenu par un double vérin, on regrette l'absence de moquette

Et si cela ne vous suffit pas, le tablier intérieur de l'Evolis renferme une double boîte à gants aux rangements profonds dont l'un est pré-équipé pour recevoir une prise électrique en 12 Volts.

Pratique, le rangement positionné à gauche du tablier intérieur est verrouilable
Pratique, le rangement positionné à gauche du tablier intérieur est verrouilable
L'accès au réservoir de carburant de 13,2 L se fait au niveau du tunnel central
L'accès au réservoir de carburant de 13,2 L se fait au niveau du tunnel central

Un comportement sain et rassurant

Pour rappel, le MBK Evolis 250 est un maxi-scooter qui s'adresse aux scootéristes détenteurs du permis A2. Cela leur permet de jouir d'un moteur 4 temps d'une puissance de 20,4 ch offrant de belles prestations.

Les accélérations sont très bonnes et largement comparables à celles des principaux scooters 300 cm3 du marché. Elles sont d'autant plus agréables que le régime est parfaitement linéaire. Aucune brutalité, l'Evolis 250 monte très rapidement dans les tours sans perturber la conduite, un réel plaisir.

Un seul regret : l'Evolis ne permet pas une conduite jambes tendues
Un seul regret : l'Evolis ne permet pas une conduite jambes tendues

En revanche, la nouvelle position de conduite du maxi-scooter MBK ne permet plus de positionner les jambes à l'équerre comme c'était le cas sur le Skycruiser. Leur passage est favorisé par un tablier intérieur largement creusé, mais il demeurera difficile pour un pilote sous les 1,70 mètres de toucher les deux pieds au sol à l'arrêt. La largeur de la sellerie n'y est pas étrangère...

Parfaitement équilibré, l'Evolis 250 met en confiance le pilote
Parfaitement équilibré, l'Evolis 250 met en confiance le pilote

Nous l'avons évoqué a plusieurs reprises, l'amortissement de l'Evolis a été revu et corrigé pour plus de souplesse. Un assouplissement que l'on ressent effectivement avec des suspensions arrières qui absorbent mieux les irrégularités de la route, au détail près que cela ne manque pas de nous rappeler la fermeté du train avant. La fourche télescopique au débattement de 110 mm est un peu sèche, mais on finit par s'y habituer.

On peut d'ailleurs souligner la précision exemplaire du train avant qui, associé aux jantes de 15 et 14 pouces, offre une parfaite stabilité. L'Evolis est un véritable scooter GT, qui n'en a pas que l'apparence.

L'Evolis dispose d'une béquille latérale en complément de la centrale
L'Evolis dispose d'une béquille latérale en complément de la centrale

L'excellente garde au sol de l'Evolis 250 garantit une stabilité imperturbable et autorise de grosses prises d'angle à des vitesses élevées. Les pilotes les plus téméraires se régaleront au guidon de ce mini T-max.

Un scooter GT fiable et performant qui assure également le coup en matière de sécurité grâce à l'adoption d'un freinage ABS avant/arrière de série (optionnel sur le 125 cm3). Puissants, les freins ne manquent pas de mordant, alors que nous avons apprécié le côté peu intrusif du dispositif ABS.

Durant cet essai, nous avons atteint 137 km/h. La conso moyenne est de 4,1 L / 100km.
Durant cet essai, nous avons atteint 137 km/h. La conso moyenne est de 4,1 L / 100km.

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Affiché au tarif de 5499€, soit 700€ de plus que la version 125 ABS, le nouveau MBK Evolis 250 peut dissuader par son prix. Certains acquéreurs potentiels pourraient être tentés de se tourner vers le Kymco Dink Street 300, étiqueté au prix de 4399€. Mais sur le segment des maxi-scooter GT, il faut aussi compter avec le GTS 300 EFI ABS S&S, pour lequel Sym réclame pas moins de 5399€.

L'Evolis 250 ayant bénéficié de toute l'expérience du X-Max / Skycruiser, ses preuves ne sont plus à faire : fiable, robuste et performant, il offre un rapport qualité/prix tout à fait raisonnable. Pour peu que sa nouvelle ligne de carrosserie sportive vous séduise, il n'y a pas à hésiter.

Le MBK Evolis 250 est disponible dans cet unique coloris noir/gris mat
Le MBK Evolis 250 est disponible dans cet unique coloris noir/gris mat

Enfin, pour ceux qui ne disposeraient pas du budget pour s'offrir ce nouvel Evolis 250, sachez que MBK propose une promo d'enfer sur le Skycruiser 250 ABS. Fin de série oblige, ce dernier est proposé au tarif de 4799€ au lieu de 5499€, ce qui permet de réaliser une économie de 700€ tout de même.

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Ligne racée
  • Finition et assemblage
  • Volume du coffre
  • Tenue de route
  • Prix élevé
  • Position des jambes