Bilan et photos du salon JPMS de Lyon 2011Nous vous proposons comme chaque année un retour en photos sur les dernières JPMS de Lyon. Vous y découvrirez de nouvelles marques et acteurs, des séries spéciales et décos détonantes, mais aussi de nouveaux accessoires Tuning pour scooter 50cc. En bref, revivez le salon professionnel comme si vous y aviez été !

Événements 6 réactions

L'édition 2011 des JPMS (Journées Professionnelles de la Moto et du Scooter) vient tout juste de fermer ses portes à Lyon. Il s'agit d'un salon professionnel réservé aux acteurs du secteur du deux-roues motorisé : constructeurs, accessoiristes, concessionnaires, représentants, vpcites et presse spécialisée... Scooter System s'y est rendu et vous propose un petit aperçu de ce qu'ont pu y découvrir vos concessionnaires préférés.

Bien des chinoiseries

Je me rappelle encore d'un temps pas si éloigné de cela où n'importe quel salon moto et scooter (Paris, Milan, Cologne, Munich et d'autres) ne comptait que 2 ou 3 stands de scooters chinois coincés entre dix stands taïwanais, le tout logé dans un recoin isolé et mal éclairé du dit salon. Aujourd'hui les choses ont bien changé et même aux JPMS, les made in China sont largement représentés dans le milieu du scooter.

Scooter chinois aux JPMS 2011

Certes, ils ne sont pas encore en majorité parmi les 930 marques exposées aux JPMS, mais dans le domaine qui vous intéresse, celui du scoot 50, ils sont présents en force. Bonne nouvelle cependant, les produits évoluent quant à leur esthétique, voire même sur le plan de la qualité pour certains. Le cru 2011 s'annonce réussi avec des modèles bien dessinés et semble-t-il plutôt bien finis. Bon, il faut dire qu'en partant de si bas, les chinois ne pouvaient que progresser !

Derbi fait du tri pour 2011

On écrème chez Derbi en 2011. La gamme mécaboîte du constructeur catalan ne conserve plus que ses modèles X-Treme et DRD. Adieu le Race et l'Evo. Entre les versions Pro, Racing et autres séries spéciales, cela vous fait néanmoins un choix appréciable et recentré sur les modèles phares. Et puis, avec les prix promos proposés tout au long de l'année par Derbi, les X-Treme et les DRD deviennent régulièrement accessibles financièrement. Côté coloris, chacun y trouvera son plaisir, avec du sobre et du fun selon les décos.

Stand Derbi

Aperçu des dernières mécaboîtes X-Treme et DRD

Des surprises chez Artek

Parmi les nombreux accessoiristes présents, assez peu étaient dédiés aux 50cc. Il y a encore seulement 2 ou 3 ans, de grands noms comme Conti, Acsud, Bidalot et bien d'autres étaient présents aux JPMS. Ils étaient déjà peu nombreux l'année dernière ; ils l'étaient encore moins cette année. Alors saluons l'effort (financier) réalisé par Artek, qui y dévoilait sa gamme d'accessoires 2011.

Kicks de démarrage et potences Artek

Amortisseurs Artek oléopneumatiques pour scooter

Kicks, amortisseurs oléopneumatiques et surtout deux nouveaux échappements pour 50 à boîte et scooter. Avec, pour ce dernier, un nouveau système de fixation du silencieux (permettant un démontage rapide), une nouvelle courbe du coude et une nouvelle patte de fixation gravée au laser. Le modèle pour mécaboîte est doté d'une rotule et peut ainsi se monter sur tous types de machines.

Nouvel échappement Artek pour scooter 50cm3

Nouvel échappement Artek pour mécaboîtes

Rien de toxique chez Toxik

Voilà, le jeu de mot facile est fait, passons maintenant à la présentation de cette nouvelle marque. Toxik Diffusion est une société récente qui distribue en France les produits de la marque Stage6, mais aussi ceux de sa propre marque. Il s'agit d'une gamme intéressante, accessible et essentiellement tournée vers les pièces tuning.

Stand Toxik Diffusion

Nitro tuning aux couleurs de Stage6

Dragster bicylindre de Toxik

Arrivée de nouvelles marques

Les JPMS ont été l'occasion de rencontrer de nouveaux importateurs. Courageux de leur part de se lancer dans la bataille à un moment où tout n'est pas tout rose dans le deux-roues. Ils font preuve d'audace et arrivent avec des modèles intéressants, comme le Razzo QT-R, le Primo, le X Files et le Mon2A chez RPS, le très racé F2 chez Neco ou encore le Matador chez Eurocka. La majorité de ces modèles sont équipés de monocylindre 4 temps, malheureusement peu vifs.

Scooter Razzo QT-R

Scooter 50cc RPS Mon2a

Scooter X-Files

Scooter Neco F2

Face avant du scooter Neco F2 50cc

Keeway & IMF Industrie

Ca ne dort pas non plus chez la concurrence avec l'arrivée pour 2011 de coloris attrayants chez Keeway (RY6 2 ou F-Act, tous deux en 2 temps) et du très dynamique Two Liquid, un 2 temps sportif signé IMF Industrie. Egalement chez Keeway, on a pu découvrir une très belle déco pour la 50 à vitesses TX 50.

Nouvelle déco de la 50 Keeway TX

Autre vue de la Keeway TX 50

Scooter RY6 2

Scooter Keeway F-Act Two

Stand d'IMF Industrie

Le retour du rétro

On parle ici du style, pas du rétro… viseur bien entendu ! En effet, plusieurs stands exposaient des modèles au style résolument rétro et fortement inspirés par les célèbres Vespa des années 60. Parmi les plus originaux, signalons LML qui exposait sur un stand bien looké une multitude de modèles de cylindrées variables. Même philosophie rétro chez Skyteam avec une réplique (plus ou moins réussie, surtout côté cadre) du célèbre Honda Racing 50, un modèle introuvable aujourd'hui.

Scooters rétros LML, look Vespa garanti !

Moto Skyteam reprenant les lignes des vieilles Honda

Freegun à l'honneur chez Sherco

De retour du Dakar, Sherco était de nouveau présent aux JPMS. Du côté des 50cc, on a pu noter la présence de la Freegun, une série spéciale qui sera diffusée à seulement 75 exemplaire en France. Elle reprend les graphismes édulcorés et psychédéliques qui ont fait le succès des vêtements underwear de la marque. Les plus discrets se reporteront sur les modèles noirs ou bleus, toujours aussi attrayants.

50 à boîtes Sherco

Série spéciale Freegun, limitée à 75 exemplaires

Tomos, la mob version 2011

Tomos est une marque déjà présente dans quelques pays voisins, mais pas encore en France. Ce sera désormais chose faite, via la société Motana qui importe déjà les marques Derbi et Sym. Tomos, c'est de la bécane pas chère et originale, destinée avant tout aux nostalgiques de la mob. La marque propose différents modèles dont les prix s'échelonnent de 999 à 1290 euros.

Cyclomoteur Tomos

Mob Tomos un peu plus haut de gamme

Réservoir sur le porte bagage

Le modèle de base démarre à la pédale (en rétro pédalage) et s'alimente au mélange, alors que le haut-de-gamme bénéficie d'un démarreur électrique et du graissage séparé (réservoir d'huile sur le garde-boue arrière).

Malossi fait sa pub

Les visiteurs des JPMS ont pu apercevoir à deux endroits du salon des Yamaha YZF 180, superbes bécanes de compétition destinées à courir en Trophée Malossi. Rappelons que ce championnat regroupe 2 catégories (80cc et 180cc) et se dispute sur plusieurs épreuves en France et en Italie

Yamaha YZF 180 pour le Trophée Malossi

Antivol pour casque original

JKS Concept présentait un antivol pour casque moto original, le Clip Cas'k. Ce dernier se fixe au niveau d'un des leviers de freins ou d'embrayage du deux-roues. Non content de bloquer le casque, il empêche en parallèle l'utilisation du levier, et donc du scooter ou de la moto… Le système fonctionne avec les casques de type intégral ou cross. Ok, faut pas qu'il pleuve !

Antivol moto et scooter Clip Cas'k

L'électrique aussi

Très dynamique dans le domaine du scooter électrique, le français Matra présentait aux JPMS sa gamme 2011. On y découvrait notamment l'e-MO XP, un scooter plus puissant que la version standard et destiné aux professionnels ou aux particuliers exigeants. Il vient s'ajouter aux modèles e-MO et e-MO+, déjà présents au catalogue du constructeur français.

Stand de Matra

Scooter électrique Matra e-Mo XP

Voilà donc les quelques nouveautés qui ont marqué cette édition 2011 des JPMS. On retiendra tout de même qu'année après année, le salon accueille de moins en moins d'acteurs du monde du 50cm3. Espérons que cette tendance ne soit que passagère et liée à la crise économique. On vous donne rendez-vous l'année prochaine avec, espérons-le, d'avantage de nouveautés croustillantes à nous mettre sous la dent !

Site officiel : jpms.fr.