Interview : Myway et le transporteur personnelLe 1er volet des Journées du Scooter Électrique 2012 nous amène à la rencontre de Vincent Bourdeau, chargé de développement chez Myway. Nous l'avons interviewé pour connaître sa vision du marché du transporteur personnel en France. Il s'est livré au jeu et a partagé avec nous ses interrogations et remarques...

Entreprises 9 réactions

MywayComme annoncé hier pour le lancement de nos Journées du Scooter Électrique 2012, nous vous proposons aujourd'hui le premier volet des 3 à venir jusqu'à vendredi. L'interview qui suit va vous permettre de découvrir MYWAY à travers les réponses de Vincent Bourdeau, chargé de développement de la marque pour l'Europe. Il nous parlera également de transporteur personnel au sens large...

La MYWAY en utilisation

Pouvez-vous nous présenter le concept MYWAY ?

MYWAY est un nouveau moyen de relier les hommes et les femmes des grandes villes entre eux. C'est le plus simple et le plus pratique des moyens de déplacement compact, c'est d'ailleurs le plus léger des transporteurs motorisés pour adultes.

A l'heure de la géolocalisation et du Web 2.0, c'est le seul transporteur grand public toujours à disposition de son utilisateur, et qui lui permet de se rendre d'un point A à un point B en quelques minutes. C'est un accélérateur de piéton, dans le sens où MYWAY circule dans les espaces piétons des grandes villes.

Alors que le skate et les rollers sont réservés aux sportifs avertis, les patinettes sont accessibles au plus grand nombre grâce à leur guidon qui protège des chutes. Basiquement, c'est un concept qui s'inspire des patinettes classiques, des petits et des grands. Il n'y a aucune tentative révolutionnaire dans la conception.

La MYWAY est parfaitement adaptée aux balades à Paris

Ce qui l'est en revanche, c'est le service qu'il rend : la trottinette classique vous permettait déjà de faire 2 à 3 km en ville. MYWAY, grâce à ses pneus et son moteur, décuple les possibilités, et vous permet de faire 20 km dans la journée. Grâce à son moteur brushless intégré dans la roue, MYWAY est également la seule patinette motorisée utilisable réellement en mode manuel.

Vous roulez alors sur la plus confortable des patinettes non motorisée, dans les descentes, et même sur les plats en fournissant une légère impulsion du pied. Associé à Autolib', vous quadruplez encore votre liberté de mouvement. 3 km jusqu'à une borne Autolib', là vous rangez MYWAY dans le coffre, puis parcourez à nouveau 60 km en Ile de France...

Une MYWAY pliée rentre sans difficulté dans le coffre d'une Autolib'

MYWAY glisse et se faufile, de manière rectiligne ou en slaloms (comme à ski), avec des pneus qui épongent toutes les irrégularités du sol, se replie et se range partout ou bien s'attache en un point fixe. MYWAY vous suit également dans les supermarchés.

Terminés les embouteillages, les difficultés de stationnement, les coûts de l'essence, de l'assurance, de l'entretien d'un 2 roues, des équipements de protection ou des contraventions. Ainsi, avec une conception simple, MYWAY a inventé un mode de déplacement d'une simplicité telle qu'il donne l'illusion d'un tapis volant.

Quel est le profil type des acheteurs ?

Actuellement, les acheteurs sont davantage issus de la catégorie des CSP+. C'est principalement dû au coût d'acquisition de MYWAY, et sera amené à changer lorsque les prix évolueront vers le bas. Notre produit n'est pas élitiste et possède un potentiel bien plus large que cela.

Quelles sont les réactions après l'essai d'une MYWAY ?

Certains s'étonnent qu'elle soit motorisée et si compacte. En montant dessus, les habitués des patinettes manuelles veulent freiner avec le pied sur la roue arrière, mais ils comprennent rapidement que le freinage à l'avant par la poignée est bien plus efficace.

La MYWAY ne fait pas peur, on l'utilise comme une trottinette classique

Tout le monde tient tout de suite debout dessus. Les gens sont ravis, ils sentent une accélération linéaire jusque 25 km/h qui les enthousiasme, comme s'ils flottaient à 3 cm du sol !

Quels sont les avantages et inconvénients face aux scooters électriques ?

Avantages : pas de problèmes de stationnement, absence de tout danger inhérent à la circulation sur la route avec les autos et les bus qui vous frôlent, pas de coût d'assurance, pas d'équipements obligatoires, pas de sens interdits sur les voies piétonnes, sentiment de liberté totale, pas de problème de vandalisme ou de vol puisque vous la rangez au bureau et sous le lit.

Une fois pliée, la MYWAY n'est pas encombrante et se range n'importe où

Inconvénient : elle est réservée aux trajets inférieurs à 20 kilomètres, car elle n'est pas en mesure d'emprunter les routes.

Qu'amélioreriez-vous sur les générations à venir ?

Un freinage par disque, qui permettrait aux habitués d'avoir de meilleures performances de freinage. Mais attention, car cette technologie est moins accessible aux novices en raison du faible poids de MYWAY. Une trop forte pression pourrait les conduire à la chute, ce qui n'est pas l'objectif.

Sentez-vous une volonté des autorités de développer ce segment ?

En France, non. Les forces de Police s'équipent avec d'imposants Segway, mais les autorités n'ont pas encore mesuré l'intérêt de motoriser un mini véhicule, qui vous suit partout sans gêner les piétons, et qui se range facilement. A l'inverse de Segway, MYWAY est le plus compact etle plus léger des véhicules motorisés grand-public.

La Police de Cagnes sur Mer circule en Segway depuis 2009

Certains utilisent des skates voir des rollers motorisés, mais là, l'équilibre devient très complexe lors des freinages, et ces engins restent positionnés sur des marchés de niche.

En revanche, les utilisateurs ne s'y trompent pas, nos clients ne peuvent plus se passer de leur MYWAY et perçoivent bien l'intérêt d'un véhicule très compact dans les grande villes. C'est même pour certains comme leur 3ème chaussure, qu'ils ont en permanence au pied. Même Antoine de Caunes a circulé avec sur le plateau de la cérémonie des Césars 2012.

Quel serait le prix idéal d'une trottinette électrique ?

290€ TTC, prix atteint dans une décennie, mais quand on sera à ce prix-là, ce sera un produit de consommation de masse. Il faudra alors songer à aménager des espaces dédiés, en somme étendre le réseau des voies cyclables, en y intégrant ces petites machines électriques, qui seront alors davantage bridées, réglementées et surveillées.

La MYWAY n'est pas encore aussi répandue que les modèles classiques !

La France est-elle dans la course sur le marché des transporteurs personnels ?

Je pense que la France a les capacités de produire des transporteurs électriques. Hélas, le tempérament français est moins à la prise de risque que nos voisins européens (Allemagne, Pays-Bas), qui sortent des machines électriques avec un véritable outil de production, et qui se donnent les moyens d'exporter à l'échelle mondiale : Qugo, Ewee, Egret, etc.

Les français sont davantage axés sur le design et les « proof of concept » sans réalité industrielle et sans investisseurs pour réellement produire leur concepts. On peut notamment citer la trottinette électrique T2 O, de l'agence Fritsch-Durisotti.

Un grand merci à Vincent d'avoir bien voulu partager avec nous sa vision du marché du transporteur personnel pour la ville. Nous poursuivrons nos Journées du Scooter Électrique mercredi avec un focus sur la société SEV Electric Vehicles. En attendant, n'hésitez pas à laisser des commentaires ci-dessous pour, vous aussi, donner votre avis sur le sujet !

Site officiel : mywayeurope.com.