Interview : Electric'City et le scooter électrique 125Pour clôturer nos Journées du Scooter Électrique 2012, nous avons interviewé Christophe Cornillon, directeur de la société City Motion. Il a partagé avec nous sa vision du marché du scooter électrique assimilé 125cm3. Une analyse d'autant plus intéressante que sa marque, Electric'City, est leader sur le segment !

Entreprises 2 réactions

Electric'CityC'est aujourd'hui que se terminent nos Journées du Scooter Électrique 2012. Après avoir parlé de transporteurs personnels électriques avec Myway et de cyclomoteurs électriques avec SEV, nous allons nous intéresser au scooter électrique assimilé 125cm3 à travers l'expérience d'Electric'City. Le directeur général de City Motion, Christophe Cornillon, a répondu à nos questions...

Electric'City, marque française de scooters électriques annonce le slogan

Pouvez-vous nous présenter la société Electric'City ?

La société Electric'City est née d'une vision simple : proposer et développer de nouveaux moyens de transport en 2 roues électriques, et donc non polluants.

La société est leader en France sur le marché des scooters électriques équivalents 125cc pour l'année 2011. Installée à Biot dans les Alpes Maritimes, la société City Motion conçoit, développe et commercialise des scooters électriques équivalents 125cc sous sa marque Electric'City.

Le Ventys est le modèle phare d'Electric'City, décliné en versions 340 et 660

Les scooters proposés sont non-polluants et respectueux de l'environnement. Dotés des dernières technologies de batteries Lithium-ion, ils offrent une autonomie réelle de 80 km et une vitesse de pointe allant jusqu'à 100 km/h. Seules 3 à 4 heures sont nécessaires pour recharger les batteries.

Soutenu par un programme d'aide à l'innovation d'OSEO, le bureau d'études de City Motion développe actuellement un scooter de conception française nommé Artelec. Il sera assemblé dans les Alpes Maritimes et commercialisé en milieu d'année 2012.

Le nouvel Artelec a été présenté sur les salons 2 roues fin 2011

Devenant ainsi constructeur français, l'objectif de la société City Motion est de proposer une marque « Premium » de véhicules électriques et de favoriser un transport non polluant, éco-responsable, fiable et sans risque.

Un réseau national de points de vente est en place et se développe avec des ambitions européennes en 2012. Electric'City capitalise trois ans d'expérience dans la commercialisation de scooters électriques auprès de particuliers, d'entreprises et de collectivités.

En cumulant ainsi plus de 400 000 kilomètres parcourus en technologie électrique, Electric'City se positionne comme un véritable leader de l'électrique en France.

Une marque française peut-elle produire français ?

À l'heure actuelle, il est difficile de fabriquer et assembler intégralement les scooters en France. Afin de proposer des tarifs les plus accessibles possibles aux clients, seuls la conception et l'assemblage de l'Artelec seront effectués en France, par exemple.

La nouveauté 2012, l'Artelec, ne sera que partiellement fabriqué en France

Cela vise à garantir une qualité mais également une sécurité supplémentaire pour le consommateur. Notre finalité est de proposer une gamme de produits de la meilleure qualité possible, mais avec les prix les plus bas. Nous proposons actuellement le meilleur rapport performances/prix du marché.

Quelles sont les technologies clés sur le segment ?

La principale technologie des scooters passe par le choix du type de batterie. Elecric'City a opté pour les batteries Lithium-Ion, avec des performances élevées, mais surtout plus légères. Le prix légèrement plus élevé que des batteries au plomb est largement compensé par les sensations offertes par le gain de poids.

Le Ventys est équipé de batteries Lithium-Ion, mais cela pourrait changer...

La technologie des batteries évolue sans cesse. C'est pourquoi notre bureau d'études sélectionne les technologies les plus adaptées aux besoins de nos utilisateurs dès qu'elles sont disponibles. Grâce à cette expertise, nous faisons évoluer nos produits selon les technologies disponibles.

Nous garantissons tout de même à nos clients une compatibilité ascendante en termes de technologie, pour les scooters d'aujourd'hui et de demain.

Que vous apportent les journées d'essais sur les salons ?

Les journées d'essais sont essentielles pour nous. Elle nous permettent d'une part de faire connaître le scooter, de promouvoir la marque et ce type de nouveaux produits que sont les scooters électriques. D'autre part, cela nous permet d'avoir un contact direct avec l'utilisateur final. Les essais offrent une première expérience du produit.

Electric'City est présent avec des scooters à l'essai sur de nombreux salons

Nous améliorons continuellement nos produits en fonction des retours utilisateurs quotidiens et en fonction des retours lors des essais. Nous avons ainsi, par exemple, développé une selle sans dosseret, qui permet aux personnes de grande taille de se reculer davantage, et ainsi d'être installées plus confortablement.

Quel est le profil type de vos clients ?

Nos clients du début avaient une fibre écologique indéniable. Ils étaient des convaincus du transport sans pollution. Nos clients d'aujourd'hui sont plus largement des personnes qui souhaitent se transporter simplement, librement et sans contraintes. Ils cherchent le bonheur du transport en deux roues silencieux et sans les inconvénients du moteur à essence.

Vous sentez-vous soutenus par le gouvernement ?

Il n'y a aujourd'hui que très peu d'aides au financement des deux roues électriques en France, pour les particuliers comme les professionnels. Ces aides sont dirigées vers les voitures électriques quasi-exclusivement.

Seules quelques municipalités ont mis en place des aides pour l'acquisition de scooters électriques et, en général, elles sont limitées aux équivalents 50cm3. Il est vrai que la mise en place d'une aide de ce type permettrait au marché de décoller plus rapidement. Nous avons souvent ce type de question de la part de nos clients.

Les scooters électriques assimilés 125 ne sont pas aidés par les municipalités

Nous ne sommes par ailleurs pas malheureux car nous bénéficions d'une aide importante à l'innovation via OSEO, qui nous permet de mener un programme de recherche sur la récupération d'énergie au freinage.

Comment voyez-vous l'incursion des constructeurs généralistes ?

Le marché actuel est trop petit pour que de grands acteurs le pénètrent et y prospèrent. En effet, les marges réalisées sont très loin des niveaux de marges exigés par les actionnaires des groupes internationaux comme Smart ou Volkswagen. Nous travaillons aujourd'hui quasi-bénévolement !

Un grand merci à Christophe Cornillon et Alexandre Gola pour le temps qu'ils ont bien voulu consacrer à cet interview. Avec cette 4ème édition des Journées du Scooter Électrique, nous nous sommes rendus compte que l'électrique offre des possibilités quasi-infinies en matière de mobilité urbaine : scooter assimilé 50 et 125 bien sur, mais aussi cyclomoteur ou encore véhicule léger...

Jusqu'à présent coûteux, peu mature et réservé aux écolos, le 2 roues électrique semble avoir trouvé de nouveaux moyens de s'exprimer. En mettant au coeur de leur stratégie l'innovation et une certaine vision de la qualité, les marques Myway, SEV et Electric'City sont en phase de gagner le coeur du grand public. Reste à l'Etat à leur témoigner ne serait-ce qu'un geste de sympathie !

Rendez-vous dans 1 an pour une nouvelle édition, et au quotidien à travers nos guides du scooter électrique et du véhicule électrique léger. Et oui, de notre côté, nous sommes déjà passé au « zéro émissions de CO2 » !

Site officiel : electriccity.citymotion.fr.