Essai Peugeot Metropolis 400i RSLes Piaggio MP3 et Quadro 350S ne sont plus seuls sur le marché du scooter 3 roues. Depuis 2013, il leur faut compter sur un concurrent français : le Peugeot Metropolis 400. Nous avons pris le guidon de la version RS du maxi-scooter pour un essai complet sur les routes d'Île-de-France. Nous vous livrons notre sentiment, globalement très positif !

Essais scooter 9 réactions

Précurseur oblige, le marché du 3 roues est plus ou moins verrouillé par l'italien Piaggio et son fameux MP3, même si certains comme Quadro mettent le paquet pour s'y faire une place. Avec l'arrivée d'un 3ème acteur dont le réseau de distribution est particulièrement développé en France, le segment risque de prendre encore de l'ampleur. Car le Peugeot Metropolis possède de sérieux arguments !

Performant, pratique, innovant et design, ce nouveau tripode a largement de quoi faire frémir le transalpin triomphant. Scooter System a sorti le lion de sa cage le temps d'une séance de domptage. Nous partageons avec vous nos impressions après une journée passée au guidon du Metropolis 400i RS sur les routes de la région parisienne !

Sur les plates-bandes du Piaggio MP3 LT 500

Retour en arrière. Nous sommes fin 2006 et Piaggio lance le concept MP3. Un scooter 125 cm3 révolutionnaire doté d'une technologie de pointe qui offre une seconde roue au train avant, le tout articulé par le biais d'un parallélogramme.

Immédiatement, le concept séduit. Si bien qu'assez rapidement, Piaggio se décide à cibler un plus large public. En 2008 est lancé le concept LT, un scooter trois roues plus large, plus bas, décline en cylindrées 250 (300 cm3 depuis 2010) et 400 cm3, et surtout accessible avec le simple permis B ! Aujourd'hui fleuron de la gamme LT, le Piaggio MP3 500 LT domine le marché.

Le MP3 devra maintenant partager le gâteau avec le Peugeot Metropolis
Le MP3 devra maintenant partager le gâteau avec le Peugeot Metropolis

Si le succès du Quadro 350S est tout relatif face au leadership de l'italien, la contre-attaque française a en revanche de quoi l'inquiéter. Peugeot est une marque fortement ancrée dans le coeur des français, synonyme de design, qualité et robustesse, et la bonne nouvelle est que le Metropolis est 100% conçu et assemblé dans l'usine Peugeot de Mandeure en région Franche-Comté.

Un design largement inspiré par l'automobile

Dès le premier regard, le constat est sans appel, le Peugeot Metropolis 400 a hérité du savoir-faire du constructeur en matière de design automobile. Lignes fluides et silhouette aérienne, gabarit à la fois imposant et bien proportionné, le Metropolis affiche un style élégant et soigné qui caractérise depuis longtemps les véhicules à 4 roues arborant le logo du Lion.

La face avant est dominée par de larges projecteurs puissants
La face avant est dominée par de larges projecteurs puissants

Le regard est en amande, comme c'est le cas sur l'ensemble des automobiles de dernière génération de la marque. Les optiques chromées sont équipées d'ampoules halogènes 2 x 55W ainsi que de rampes de LEDs de jour.

Calandre flottante typée auto comme sur le nouveau crossover 2008 ou bien encore feux arrières à LEDs « boomerang » très largement inspirés de la citadine 208, une fois de plus les rappels au monde de la voiture sont nombreux.

Notre version d'essai RS s'embellit avec ces poignées de maintien noir laqué
Notre version d'essai RS s'embellit avec ces poignées de maintien noir laqué

Nous pouvons également saluer le design des jantes aux neufs bâtons incurvés. Finition noir brillant et petit liseret orange sont au programme pour la série RS que nous avons essayée, c'est la grande classe !

Reste que celles du train avant sont terriblement vulnérables aux trottoirs
Reste que celles du train avant sont terriblement vulnérables aux trottoirs
La déclinaison RS, c'est également ce marche-pieds alu au look sportif !
La déclinaison RS, c'est également ce marche-pieds alu au look sportif !

Une technologie de pointe

Venons-en au coeur du concept, cette fameuse technologie permettant l'apport d'une troisième roue. Comme son rival le Piaggio MP3, le Peugeot Metropolis emploie un train avant de type DTW (Dual Tilting Wheels), à la différence que le français n'utilise qu'un seul amortisseur hydraulique au lieu de 2.

Pour plus de légereté et rigidité, l'architecture est en aluminium injecté
Pour plus de légereté et rigidité, l'architecture est en aluminium injecté

Issu de la technologie automobile, ce train avant à double triangulation est associé à deux batteurs dynamiques et permet une gestion indépendante des roues qui sont inclinables. Comme chez Piaggio, les deux roues peuvent être verrouillées grâce au système Roll Lock par simple pression du bouton placé côté accélérateur. Un mode qui ne peut être actionné qu'à l'arrêt ou jusqu'à 10 km/h.

Des atouts à la hauteur de son gabarit

Parce qu'il était conscient que marcher sur les plates-bandes du Piaggio MP3 ne serait pas une mince affaire, le Metropolis 400 a mis le paquet au niveau des innovations technologiques. On trouve par exemple au centre du guidon un frein de parking électrique agissant sur la roue arrière.

Une simple pression sur le bouton poussoir siglé Peugeot suffit pour l'actionner
Une simple pression sur le bouton poussoir siglé Peugeot suffit pour l'actionner

Nous le citions tout à l'heure en accessoire avec sa finition aluminium propre au RS, le plancher plat est un véritable privilège qu'offre le Metropolis 400 par rapport à son inspirateur. Toujours dans le chapitre des avantages, le maxi-scooter français propose un pare-brise ajustable de série, dont la gestion de la hauteur est particulièrement efficace.

Une simple pression sur les deux boutons en façade permet de le faire coulisser
Une simple pression sur les deux boutons en façade permet de le faire coulisser

Rappelons au passage que la finition RS propose une bulle fumée Sport plus courte que le pare-brise urbain qui équipe la version classique.

Le Metropolis 400 se démarre mains libres grâce à sa Smart Key
Le Metropolis 400 se démarre mains libres grâce à sa Smart Key

Plus besoin de chercher dans quelle poche du blouson se trouve la clé pourvu qu'elle soit sur son pilote. En effet, l'innovante Smart Key du Metropolis fait vite oublier le traditionnel contacteur et permet de démarrer les mains libres en tournant le bouton de mise en route vers la droite.

Pour ce faire, il suffit d'être à proximité du scooter (dans un rayon d'1 mètre 50). En cas d'éloignement, le moteur continue de tourner mais un dispositif antivol empêche toute personne d'actionner la poignée de gaz. Simple mais diablement efficace contre le vol !

La sellerie biplace s'enrichit d'un petit dosseret pilote réglable
La sellerie biplace s'enrichit d'un petit dosseret pilote réglable

Autre faveur fort appréciable, la position de conduite du pilote peut être ajustée d'avant en arrière sur 40 mm via un petit dosseret de selle. Une sellerie généreuse à l'excellente finition qui culmine à une hauteur de seulement 780 mm, la rendant accessible au plus large public.

Selle ouverte, on découvre un vaste coffre malheureusement peu profond
Selle ouverte, on découvre un vaste coffre malheureusement peu profond
Bien heureusement, le coffre de hayon permet de loger un casque intégral
Bien heureusement, le coffre de hayon permet de loger un casque intégral

Le Metropolis 400 ne permet le rangement que d'un seul casque dans son double coffre à ouverture électrique par boutons poussoirs situés dans le tablier intérieur. Sous la selle, l'espace éclairé garni de caoutchouc permet de ranger une sacoche d'ordinateur portable, ce qui n'est pas négligeable. Reste que la présence d'un vérin de maintien aurait amélioré encore un peu plus l'utilisabilité...

Le tablier intérieur abrite également une boîte à gants équipée d'une prise 12V
Le tablier intérieur abrite également une boîte à gants équipée d'une prise 12V
Enclavé en bout de selle, l'anneau accroche-sac se révèle pratique
Enclavé en bout de selle, l'anneau accroche-sac se révèle pratique

Un moteur qui respire et inspire

En termes de mécanique, le Peugeot Metropolis embarque un bloc moteur inédit 100 % made in Peugeot. Un monocylindre de 399 cm3 alimenté par injection qui développe une puissance de 37,2 ch à 7250 tr/min. Ce qui est tout à fait honorable face au MP3 500 LT dont la puissance maxi culmine à 40,1 ch.

Un bloc moteur inédit qui emploie la technologie LFE (Low Friction Efficiency)
Un bloc moteur inédit qui emploie la technologie LFE (Low Friction Efficiency)

Initialement développée pour le Citystar 125, la technologie LFE repose sur une double biellette à roulements qui filtre plus efficacement les vibrations, diminue les émissions sonores et réduit la consommation. Ainsi, le Metropolis est capable d'offrir un agrément de conduite exceptionnel !

La position de conduite droite du Metropolis rend les trajets agréables
La position de conduite droite du Metropolis rend les trajets agréables

Facile d'accès avec sa hauteur de selle limitée et l'absence de tunnel sur le marche-pieds, le Metropolis sait recevoir ses convives. Dès les premiers coups de gaz, une sonorité rauque et métallique se fait entendre. Le 3 roues made in Peugeot n'est finalement pas du genre silencieux.

Démarrages au quart de tour, puissantes accélérations et franches reprises, le monocylindre de 399 cm3 donne du répondant à tous les étages. Le régime moteur est souple et agréable avec une puissance délivrée parfaitement linéaire.

Le Peugeot Metropolis abat le 100m en moins de 7,5 secondes
Le Peugeot Metropolis abat le 100m en moins de 7,5 secondes

Les trajets sont assistés par un tableau de bord riche, complet et harmonieux. Double cadran à aiguilles pour l'affichage de la vitesse ainsi que des tours/minute, ordinateur de bord LCD indiquant une foule de renseignements : consommation moyenne, autonomie en carburant, jauge à essence, double trips, horloge, température d'eau, température extérieure... C'est très complet.

Parmi les nombreuses informations, on trouve 3 témoins de pression des pneus
Parmi les nombreuses informations, on trouve 3 témoins de pression des pneus

En matière de suspensions, l'absence d'un second amortisseur à l'avant se fait ressentir, l'amortissement est nettement plus ferme que chez le MP3. Même constat à l'arrière où l'hydraulique manque un peu de confort. Mais en contrepartie, le Peugeot Metropolis offre une tenue de route imperturbable. De telle sorte que le mastodonte pourrait presque être étiqueté comme un sportif !

La rampe de LEDs de jour sur le train avant permet d'être mieux vu !
La rampe de LEDs de jour sur le train avant permet d'être mieux vu !

Le freinage est lui aussi très bon : on sent bien que le constructeur a privilégié l'aspect sécurité avec son frein couplé SBC (Synchro-Braking Concept) qui agit sur le double disque avant de Ø 210 mm et sur celui de Ø 240 mm à l'arrière. En effet, le mordant est garanti, parfois même trop avec des retours très prononcés au levier gauche qui le commande.

La pédale du marche-pieds agit sur les 3 disques de freins
La pédale du marche-pieds agit sur les 3 disques de freins

Le pari du 3 roues français gagné ?

Fraîchement débarqué sur le marché, le nouveau trois roues Peugeot Metropolis 400 constitue une véritable menace pour ses concurrents, et plus particulièrement le leader. Son look moderne et irrésistible fait l'unanimité tandis que sur la route, il fait preuve d'un comportement quasi sans-faille.

Malgré une capacité d'emport un peu limitée pour certains utilisateurs, un châssis un brin ferme ou encore un petit manque de confort pour le passager, le Peugeot Metropolis s'en sort plutôt très bien d'une manière générale.

Le Peugeot Metropolis 400i RS est disponible au tarif de 8999€
Le Peugeot Metropolis 400i RS est disponible au tarif de 8999€

Avec un tarif de 8999€ similaire à celui du Piaggio MP3 500 LT Touring et inférieur de quelques centaines d'euros à celui de la version Sport Piaggio, le Peugeot Metropolis offre une véritable alternative aux amateurs de trois roues. Il constitue un allié de poids pour se démarquer de cette catégorie d'usagers qui, disons-le, s'est ruée en masse sur la seule solution proposée jusqu'à présent...

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Lignes modernes et dynamiques
  • Plancher plat
  • Tenue de route
  • Performances moteur
  • Châssis ferme
  • Confort passager
  • Simple coffre à casque