Essai Kymco Super 8 50 2TDepuis 2012, les moteurs 2 temps à carburateur reviennent en force sur le segment des scooters 50cm3, à fortiori chez les modèles sportifs. Après être passé au tout 2T, le Kymco Super 8 s'est refait une beauté. L'occasion pour notre équipe d'en réaliser un premier essai. nous vous livrons notre ressenti sur cette mouture 2014 !

Essais scooter 14 réactions

KymcoParmi les dernières nouveautés 50cm3 du constructeur taïwanais Kymco figure le Super 8 2T. Pour 2014, le sportif de la gamme s'est en effet vu offrir une nouvelle ligne de carrosserie avec de profonds changements au niveau du faciès, tandis que son châssis sport a évolué pour offrir une meilleure stabilité. Ces quelques améliorations ont poussé notre équipe à prendre le guidon du Super 8 pour la toute première fois, et le bilan est globalement positif. Let's go !

Le sportif de la Kymco Family

La marque Kymco a véritablement percé en France à partir de 2005, année de la sortie du fameux Agility. La recette du 4 temps 50cm3, simple mais terriblement efficace, a permis à la marque taïwanaise de tenir le cap après la déferlante des scooters à bas prix importés directement de Chine.

Avec les années et le recul, la plupart de ces acteurs low-cost a finalement disparu. De son côté, Kymco dispose d'un réseau de distributeurs solide et ancré sur le territoire, et sa flotte de scooters 50cm3 compte pas moins de 10 modèles et déclinaisons.

Né en 2008, le Super 8 se permet un restylage six années plus tard
Né en 2008, le Super 8 se permet un restylage six années plus tard

Clairement présenté comme le sportif de la famille Kymco 50cc, le Super 8 a d'abord été animé par un moteur 4 temps puis, en 2009, une motorisation 2 temps lui a été confiée conjointement. Aujourd'hui, le Super 8 joue cartes sur table et assume pleinement son caractère d'athlète, ne roulant qu'en motorisation 2 temps refroidie par air forcé et alimentée par un carburateur.

Une ligne épurée plus élégante

Comme expliqué antérieurement, le Kymco Super 8 2014, c'est avant tout une affaire de look. Le nouveau millésime se présente avec des muscles moins saillants, ce qui n'est pas sans nous déplaire. Ses nouveaux flancs ont vu leurs contours adoucis alors que les anciennes prises d'air ont été obstruées. La sensation de fluidité est améliorée.

Les plaquages latéraux ont récupéré les clignotants translucides du couvre-guidon
Les plaquages latéraux ont récupéré les clignotants translucides du couvre-guidon
Sur le couvre-guidon, le saute-vent fumé a largement rétréci
Sur le couvre-guidon, le saute-vent fumé a largement rétréci

Le nouveau look du Super 8, c'est aussi et surtout une face avant restylée. Plus étroite, elle ne s'achève plus par un bec pointu, et la double optique est désormais moulée dans un seul bloc phare. C'est la tendance sur le segment, comme en atteste la nouvelle version du Speedfight.

Plus effilée, la face avant du Super8 2014 est plus gracieuse et agréable à l'oeil
Plus effilée, la face avant du Super8 2014 est plus gracieuse et agréable à l'oeil

Enfin, pour clore le chapitre de l'esthétique, nous avons également remarqué un nouveau dessin pour les rétroviseurs. Et ce coup-ci, étrangement, ces derniers ont troqué leurs lignes arrondies pour de nouveaux traits tranchants. À manipuler avec des gants !

Un équipement convenable

Affiché à 100€ de moins que son nouveau frangin l'Agility City 16+ 2T, le Super 8 offre un niveau d'équipement quasi-semblable, au détail près que le frein arrière agit par le biais d'un tambour de 110 mm. En revanche, le train avant n'est pas laissé pour compte puisqu'il expose une fourche télescopique de gros diamètre ainsi qu'un joli disque de frein en pétale de Ø 240 mm.

Les jantes 14'' sont chaussées de pneus CST 120/70/14 et 120/80/14
Les jantes 14'' sont chaussées de pneus CST 120/70/14 et 120/80/14

Démarreur électrique, starter automatique... la mécanique tourne autour d'un monocylindre 2 temps alimenté par carburateur et refroidi par air forcé.

Le moteur du Super 8 développe une puissance de 3,5 ch à 7000 tr/min
Le moteur du Super 8 développe une puissance de 3,5 ch à 7000 tr/min

En ce qui concerne les aspects pratiques, le Super 8 tord le cou aux idées reçues : les scooters sportifs ne font pas systématiquement l'impasse sur la commodité. En effet, ce dernier propose une béquille latérale en complément de la centrale, des repose-pieds repliables pour le passager, ou bien encore une poignée de maintien ergonomique pouvant faire office de porte-paquet.

Bien pensée, cette poignée permet le maintien sans être assis sur ses mains
Bien pensée, cette poignée permet le maintien sans être assis sur ses mains
D'une simple pression, les repose-pieds escamotables se libèrent
D'une simple pression, les repose-pieds escamotables se libèrent

Toujours en matière de capacité d'emport, le Super 8 dispose d'un crochet d'attache fixé dans le tablier intérieur alors que son coffre de selle permet de recevoir un casque jet comme un intégral. un argument que ne sont pas en mesure d'avancer tout ses concurrents !

Seul regret, l'ouverture du coffre de selle se fait par serrure déportée
Seul regret, l'ouverture du coffre de selle se fait par serrure déportée
Un point d'autant plus regrettable que l'accès au réservoir se fait sous la selle
Un point d'autant plus regrettable que l'accès au réservoir se fait sous la selle

Le réservoir de carburant d'une contenance d'environ 6 Litres peut être monitoré grâce à la présence d'une jauge à aiguille sur le tableau de bord. Sont également présents un compteur de vitesse à aiguille et des témoins de clignotants et de plein phare... Des informations somme toute sommaires, mais on appréciera tout de même la petite horloge digitale.

En revanche, l'ambiance de la planche de bord est particulièrement maussade
En revanche, l'ambiance de la planche de bord est particulièrement maussade

Un châssis ferme mais efficace

Le tour du propriétaire étant effectué, nous voilà au coeur du sujet, prêts à répondre à la question « que vaut le Kymco Super 8 2T sur les routes ? ». Tout d'abord, précisons que nous avons apprécié le niveau d'accessibilité du scooter, et ce même avec l'un de nos pilotes dépassant de peu les 1.90m. Suffisamment haut, le guidon autorise le passage des plus grandes jambes alors que vers l'avant, le tablier intérieur leur facilite lui aussi l'accès.

Nous aurions préféré un plancher plat ouvert car celui-ci manque un peu d'espace
Nous aurions préféré un plancher plat ouvert car celui-ci manque un peu d'espace

Légèrement courbé vers le haut, le plancher plat ne permet en revanche pas au pilote d'être totalement à son aise. Correcte, la hauteur de selle ne sera pas un frein pour la plupart des gabarits, cependant, bien que large et accueillante, nous avons relevé un léger manque de densité dans sa mousse. En effet, après quelques kilomètres parcourus, le support de selle se fait davantage ressentir, et pas la peine d'être un « Coubiac » pour le constater...

La selle, large en apparence, s'avère moins confortable à l'usage
La selle, large en apparence, s'avère moins confortable à l'usage

Il ne faudra pas compter sur les suspensions pour rattraper le coup, car comme le souligne Kymco dans ses brochures, le châssis du Super 8 mérite clairement son appellation « Sport ». Alors que la fourche télescopique se démène plutôt bien sur les revêtements les plus abîmés, l'amortisseur arrière ne semble pas enclin à faire d'efforts : c'est ferme et ça tape parfois !

Cela dit, la tenue de route s'en trouve optimisée. Le Super 8 offre une excellente stabilité ainsi qu'une bonne adhérence sur le sec. Les pneumatiques CST ne bénéficient pas de la meilleure réputation sur le mouillé, mais nous n'avons pas eu l'occasion de le vérifier pendant cet essai... Et oui, nous sommes désolés mais pour une fois, nous n'avons pas réussi à échapper au soleil !

La prise en main du Super 8 se fait dès les premiers coups de gaz
La prise en main du Super 8 se fait dès les premiers coups de gaz

Au regard de la mécanique, nous avons jugé le Kymco Super 8 un brun paresseux pour un scooter 2 temps. En effet, les démarrages ne sont pas immédiats, l'accélération est indolente et les reprises manquent un poil de vigueur.

La vitesse maximum légale de 45 km/h est heureusement atteinte, mais le régime se rapproche davantage de celui d'un scooter 4 temps. On est en tous cas bien loin des prestations d'un Yamaha Bw's ou d'un Peugeot Ludix, qui se montrent tous deux plus nerveux.

Avec ses 3L / 100 km, le Super8 est modéré en termes de consommation
Avec ses 3L / 100 km, le Super8 est modéré en termes de consommation

Pour terminer ce chapitre en situation dynamique, nous n'oublierons pas d'honorer le frein avant puissant et progressif, facile à apprivoiser. Un organe qui a manifestement fait l'objet de corrections, car on lui reprochait plutôt par le passé un manque de puissance et de dosage.

Quand la bataille fait rage...

Pour conclure, nous dirons du Kymco Super 8 qu'il est un scooter 2 temps dont le comportement moteur se rapproche plus de celui d'un 4 temps éveillé. Loin d'être un foudre de guerre, il offre cependant une partie-cycle correctement fournie et dont le comportement apparait comme sain.

Freinage puissant, suspensions fermes mais châssis opérant, le Super 8 est maniable à souhait et procure une stabilité équilibrée, ce qui constitue un atout évident pour affronter la ville au quotidien.

Étiqueté au prix de 1499 €, le Super 8 est garanti 2 ans, kilométrage illimité
Étiqueté au prix de 1499 €, le Super 8 est garanti 2 ans, kilométrage illimité

Malgré ses quelques défauts qui seront pour certains rédhibitoires, le Kymco Super 8 reste un scooter au rapport qualité/prix imbattable. À 1499€, il offre une alternative abordable aux scooters sportifs comme les Peugeot Speedfight 3 et MBK Mach G, certes mieux équipés mais tous deux affichés au tarif de 2099 €.

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Lignes agressives
  • Freinage avant
  • Stabilité
  • Prix serré
  • Suspensions fermes
  • Confort de la selle
  • Ouverture de selle déportée