Essai Kymco DownTown 125Nous avons essayé le Kymco DownTown 125 durant une semaine. Nous partageons nos impressions sur ce scooter GT, qui se veut une alternative économique aux Honda Forza, Yamaha X-Max et Sym GTS 125. À 4199€, il bénéficie d'un positionnement attractif mais avec des prestations globalement très inégales...

Essais scooter Réagir en 1er

KymcoDisponible depuis le printemps 2015, soit il y a environ un an, le DownTown 125i ABS est arrivé pour dynamiser l'offre en scooters 125 Kymco. Dans la même lignée que le K-XCT 125 sorti il y a trois ans déjà, ce nouveau taïwanais s'inscrit dans la catégorie des GT sportifs, d'une part à travers son look agressif, et d'autre part par son équipement complet.

Un challenger de taille qui, avec un tarif alléchant de 4 199 €, se frotte sans aucune timidité aux Yamaha X-max et Honda Forza, ou bien encore et surtout aux récents Sym GTS 125 EFI Sport Edition et R ABS S&S. Après une semaine de roulage, voici notre ressenti au guidon de ce Kymco DownTown 125i ABS.

Coup de jeune !

Lancé en 2009, le Dink Street 125i a rapidement connu le succès, si bien qu'il comptabilise environ 100 000 unités vendues dans le monde. Une véritable bénédiction qui a largement permis d'implanter Kymco dans l'univers du scooter 125 cm3.

Mais force est de constater que la cote de popularité du Dink Street a plus que chuté ces derniers temps. Nombreuses sont les raisons, mais une chose est sûre, le look inchangé depuis sept ans n'y est pas pour rien.

En 2015, le Dink Street s'est placé au 26ème rang des ventes scooters 125 cm3
En 2015, le Dink Street s'est placé au 26ème rang des ventes scooters 125 cm3
La relève DownTown apporte le vent frais qu'il manquait à la gamme 125 Kymco
La relève DownTown apporte le vent frais qu'il manquait à la gamme 125 Kymco

Et ça n'est pas un hasard si l'on évoque systématiquement le Dink Street à l'observation du DownTown, puisqu'il suffit d'un seul coup d'oeil pour déceler nombre de similitudes. Finalement, le DownTown est une sorte de V2 du Dink Street. Plus moderne et actualisée, sa ligne est également bien plus agressive.

Un gabarit imposant, mais une ligne moderne et fluide

Avec ses 2,25 mètres de long et quelques 167 kilos, le DownTown est un gros gabarit, puisqu'il est plus long d'environ 10 cm que les Yamaha Xmax et Honda Forza. Plus lourd de 7 kilos que le Sym GTS R ABS S&S, le DowTown confirme les premières impressions : c'est un colosse, mais avec une silhouette homogène et bien tracée.

Prédominée par deux optiques élancées séparées d'une prise d'air, la face avant intimide
Prédominée par deux optiques élancées séparées d'une prise d'air, la face avant intimide
La signature lumineuse est également une réussite, notamment avec ces feux de position circulaires à LED du plus bel effet
La signature lumineuse est également une réussite, notamment avec ces feux de position circulaires à LED du plus bel effet

Esquissés en forme de Z ou d'éclair selon l'interprétation, les flancs affichent un style dynamique, tout comme les plaquages qui enjolivent le tunnel central.

Même les clignotants LED arborent un look tranchant
Même les clignotants LED arborent un look tranchant

Un habillage moderne et incisif quasiment parfait, à l'exception de la coque arrière trop lisse récupérée au Dink Street, et à peine retouchée. On aurait apprécié un peu plus de folie et de sportivité, pourquoi pas à travers l'adoption de petites prises d'air.

Fort heureusement, le nouveau bloc feu arrière à LED rattrape le coup avec une bonne dose de caractère
Fort heureusement, le nouveau bloc feu arrière à LED rattrape le coup avec une bonne dose de caractère
Le Kymco DownTown 125 est disponible dans les coloris gris mat et blanc brillant
Le Kymco DownTown 125 est disponible dans les coloris gris mat et blanc brillant

Bien approvisionné !

Le Kymco DownTown 125 cm3 tire profit d'un moteur 4 temps 4 soupapes 1ACT de 124,6 cm3, composé d'un monocylindre refroidi par liquide et alimenté par injection électronique. Récupéré sur le Dink Street, ce bloc a néanmoins bénéficié de quelques améliorations, notamment au niveau de l'alimentation afin de réduire les émissions polluantes, mais également afin d'en diminuer la consommation.

Le tout développe une puissance de 14,3 ch à 9000 tr/min avec un couple de 11,2 Nm à 7000 tr/mn. À puissance équivalente, le dernier Sym GTS 125 R ABS Start and Stop avec son nouveau moteur de 15 ch est donc un parfait rival de ce Kymco DownTown.

Le DownTown existe également en version 350 cm3, pour seulement 300 euros supplémentaires
Le DownTown existe également en version 350 cm3, pour seulement 300 euros supplémentaires

Le châssis tubulaire en acier est suspendu sur une fourche télescopique Ø 37 mm et un duo d'amortisseurs hydrauliques réglables sur cinq positions, alors que le freinage se partage entre des disques Wave Ø 260 mm pour l'avant et Ø 240 mm pour l'arrière.

Disque flottant et étrier à trois pistons griffé Kymco, le frein avant en impose
Disque flottant et étrier à trois pistons griffé Kymco, le frein avant en impose
L'étrier arrière comptabilise quant à lui deux pistons, largement suffisant
L'étrier arrière comptabilise quant à lui deux pistons, largement suffisant

N'oublions d'ailleurs pas de préciser que le système de freinage du DownTown est pourvu d'un dispositif ABS Bosch de dernière génération (9.1), un atout sécurité non négligeable.

Un freinage évolutif, puisque les leviers réglables s'adaptent à la morphologie du pilote
Un freinage évolutif, puisque les leviers réglables s'adaptent à la morphologie du pilote

De dimensions 13 pouces pour l'avant et 14 pouces pour l'arrière, les jantes en aluminium léger sont chaussées de pneus Kenda 120/80/14 et 150/70/13. Des pneumatiques dont on ne dit pas toujours du bien, à l'image des IRC qui sont souvent montés de série chez d'autres constructeurs. Nous vous livrons nos impressions quelques lignes plus bas.

Récupérées sur le DinkStreet, les jantes présentent un design original avec leurs bâtons vrillés
Récupérées sur le DinkStreet, les jantes présentent un design original avec leurs bâtons vrillés

Une foule d'aspects pratiques

Comme à son habitude, le constructeur Taïwanais nous fait le plaisir de livrer un DownTown 125 cm3 pourvu de tout le nécessaire pour une conduite en milieu urbain. La présence de commandes de warnings et d'appel de phare est un plus que l'on apprécie, de même que le bouton coupe-circuit et l'allumage des feux est automatique.

Quant au tableau de bord rétro-éclairé en bleu, celui-ci expose un double compteur avec un écran LCD placé au centre assez riche en informations. On peut y lire horloge, indicateurs de consommations moyenne et instantanée, double trip, température du moteur, température ambiante, niveau de batterie, jauge de carburant à graduations et témoin de vidange.

On déplore la qualité médiocre des boutons de navigation de l'ordinateur de bord
On déplore la qualité médiocre des boutons de navigation de l'ordinateur de bord
Guère mieux appréciable, le contacteur est étonnamment mis en valeur, why ?
Guère mieux appréciable, le contacteur est étonnamment mis en valeur, why ?

Le contacteur à clé très présent a le mérite d'être lisible, de disposer d'un volet anti-effraction et d'ouvrir le coffre de selle. Maintenue par un vérin, l'assise relevée donne l'accès à un espace de rangement extra-large, puisqu'on peut facilement y loger un casque intégral et un casque jet, ainsi que quelques petits éléments comme une paire de gants ou encore une écharpe.

Non moquetté, le coffre de selle est éclairé et dispose d'une extinction automatique de la lumière
Non moquetté, le coffre de selle est éclairé et dispose d'une extinction automatique de la lumière

Deux vides-poches suffisamment profonds, mais non verrouillables sont également présents dans le tablier intérieur, celui de gauche disposant même d'une prise USB pour recharger un téléphone portable, un baladeur MP3 ou encore alimenter un GPS.

Pratiques, voir indispensables, les rangements du tablier peuvent recevoir provisoirement clés, téléphone, papiers et autres objets personnels
Pratiques, voir indispensables, les rangements du tablier peuvent recevoir provisoirement clés, téléphone, papiers et autres objets personnels
Bien fourni en partie-cycle et aménagé pour le quotidien, le DownTown s'en sortira t-il aussi bien en situation ?
Bien fourni en partie-cycle et aménagé pour le quotidien, le DownTown s'en sortira t-il aussi bien en situation ?

Et du point de vue comportemental ?

Avec une hauteur de selle de 780 mm, soit la même que le Honda Forza 125 et seulement quelques millimètres de plus que celle du Sym GTS 125 ABS S&S, le Kymco DownTown est relativement facile d'accès pour la plupart des gabarits (1,65m à 1,90m).

La sellerie large et creusée est sur deux niveaux et offre un excellent confort pour le pilote
La sellerie large et creusée est sur deux niveaux et offre un excellent confort pour le pilote

Perché sur son trône, le passager est plutôt bien reçu lui aussi, entre les repose-pieds escamotables et la poignée de maintien ouverte, tout a été pensé. Un brun plus ferme que celle du conducteur, l'assise relevée est suffisamment large.

Certes pratique, la poignée de maintien est en revanche peu esthétique
Certes pratique, la poignée de maintien est en revanche peu esthétique

Revenons-en au pilote auquel le DownTown suggère une position de conduite hyper décontractée. Dos bien calé sur le dosseret, genoux à angle droit, guidon recourbé à portée de main, le scooter taïwanais est du genre docile.

En revanche, bien que la position de conduite GT soit possible grâce à un second marche-pieds grimpant logé dans le tablier intérieur, on déplore le manque de place pour étendre les jambes correctement...

Les protections jambes et genoux sont plutôt bonnes, par contre le pare-brise manque de hauteur
Les protections jambes et genoux sont plutôt bonnes, par contre le pare-brise manque de hauteur

En marche, on constate sur le champ que le régime moteur souffre d'une carence dans les bas régimes. En effet, le Kymco DownTown 125 cm3 n'est pas des plus nerveux aux démarrages, et ça n'est qu'à partir des 20-25 km/h que la mécanique s'emballe.

À partir de cette vitesse, les accélérations sont efficaces jusqu'à 90 km/h environ, après quoi il est possible d'atteindre une vitesse maxi de l'ordre de 115 km/h au compteur, soit environ 105 km/h réels.

Le DownTown assure de belles reprises, ceci dans les hauts régimes également
Le DownTown assure de belles reprises, ceci dans les hauts régimes également

Avec une consommation moyenne de l'ordre de 4L / 100 km, le DownTown 125 cm3 permet une autonomie d'un peu plus de 300 kilomètres, après quoi il faudra compter environ 18 euros pour faire le plein de son réservoir de 12,5 Litres.

Le ravitaillement du carburant se fait au niveau du tunnel central qui dissimule une trappe avec bouchon verrouillable
Le ravitaillement du carburant se fait au niveau du tunnel central qui dissimule une trappe avec bouchon verrouillable

Malgré son poids de 167 kg, soit tout de même 8 de plus que son concurrent Honda, le Kymco DownTown est étonnamment maniable et manipulable à souhait. Grâce à une bonne répartition des masses et un centre de gravité bas, il fait preuve d'une bonne stabilité et sa direction est précise. Nous émettons néanmoins quelques réserves sur les pneumatiques Kenda qui offrent un grip moyen sur le sec, alors imaginez sur route mouillée...

Les suspensions arrières sont d'une grande qualité, elles ne souffrent pas d'effet rebond et assurent une parfaite absorption des chocs. Pilote et passager sont largement préservés des aspérités du sol. La fourche se révèle tout aussi opérante, faisant réaliser un sans faute au train avant à la fois léger et à l'angle de braquage généreux.

Pour terminer sur le volet sécurité, nous avons apprécié le mordant du frein avant, qui reste toutefois progressif grâce à son étrier 3 pistons et son système ABS qui n'intervient que lorsque nécessaire. À l'arrière en revanche, ce dernier se montre d'avantage susceptible en se déclenchant parfois de manière intempestive.

La bonne affaire ?

En définitive, le Kymco DownTown 125 cm3 est un Dink Street revisité, et c'est tant mieux, puisque le modèle a déjà largement fait ses preuves, mais il nécessitait de quelques aménagements tout de même.

Le DownTown répond à cette demande en offrant une ligne plus agressive et modernisée, un confort amélioré ainsi que des équipements modernes comme l'allumage automatique des projecteurs, des feux diurnes et stop à LED ou bien encore une prise USB dans sa boîte à gants.

Néanmoins, on lui reproche son manque de nervosité dans les bas régimes, une bulle trop courte ne protégeant pas assez le pilote, et une position de conduite GT mal pensée.

Le Kymco DownTown 125 cm3 est proposé au tarif de 4 199 €
Le Kymco DownTown 125 cm3 est proposé au tarif de 4 199 €

Le rapport qualité / prix reste globalement excellent puisque lorsqu'on s'oriente vers des modèles phares concurrents, on s'aperçoit que le Honda Forza se monnaie 4 799 €, et le Yamaha X-max 4 499 €. Seul le Sym GTS 125 EFI ABS S&S standard peut rivaliser avec un tarif réduit de 3 799 €, mais encore faut t-il apprécier son look moins raffiné.

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Tarif attractif
  • Frein avant puissant
  • Maniabilité
  • Adhérence des pneus
  • Moteur dans les bas régimes
  • Position de conduite GT peu convaincante