Essai Yamaha Xenter 125Très présent sur le segment des GT avec ses X-Max et T-Max, Yamaha commercialise depuis 2012 un scooter à grandes roues. Son Xenter 125 est passé entre les mains de notre équipe de choc pour un check-up intégral... et c'est une bonne surprise ! Sa partie-cycle, son moteur et ses équipements se sont montrés à l'aise en milieu urbain...

Essais scooter Réagir en 1er

Sorti au début de l'année 2012, le Yamaha Xenter avait pour lourde mission de destituer, ou plutôt de rattraper le triomphant SH 125i de Honda. Scooter System a voulu se faire un avis sur ce scooter 125 cm3 100% urbain qui canalise toutes les attentions et s'offre les meilleures critiques. Après une semaine passée à son guidon contre vents et marrées, voici nos appréciations !

Yamaha sur tous les fronts

Trusté par l'éminent Honda SH, le marché du scooters 125 cm3 à grandes roues demeure un petit fragment peu représentatif du parc deux-roues français. Néanmoins, chacun des grands constructeurs propose son modèle, les principaux intéressés étant Peugeot et son Tweet, Piaggio et son Beverly, Honda et son SH ou encore Kymco et son Agility City 16, qui vient tout juste de s'offrir un lifting.

Avec son look moderne et racé, le Xenter se distingue de la concurrence
Avec son look moderne et racé, le Xenter se distingue de la concurrence

Après s'être imposé sur le segment des GT avec le X-Max, triomphant sur le terrain des sportifs avec le terrible et puissant T-Max, Yamaha s'est donc lancé le défi de conquérir le coeur des amateurs de grandes roues avec ce Xenter !

Le Xenter 125 est disponible dans les coloris bleu ciel, blanc et noir brillant
Le Xenter 125 est disponible dans les coloris bleu ciel, blanc et noir brillant

Une ligne moderne et racée

Contrairement à ses semblables, le scooter 125cm3 ne joue pas la carte du néo-rétro et ne se prédestine pas particulièrement à la gent féminine. En effet, comme Yamaha nous l'a confié, avec ce look acerbe délicat et recherché, ce sont en majeure partie les pilotes de sexe masculin qui sont visés.

Avec sa double optique en amande, le faciès n'est pas sans rappeler celui du X-Max
Avec sa double optique en amande, le faciès n'est pas sans rappeler celui du X-Max

Le look du Xenter est donc du genre affirmé : petite face avant large et haut-perchée, flancs affûtés comme des lames ainsi que coque arrière fine et pointue dans la lignée du marche-pieds, la ligne de carrosserie est attrayante.

Soigné et aéré, le design des grandes jantes de 16 pouces est attractif
Soigné et aéré, le design des grandes jantes de 16 pouces est attractif

Projecteurs avant à LEDs, clignotants Lexus et feu stop rouge fumé à diodes ; on constate que chaque détail de finition a compté pour les designers de chez Yamaha. Au passage, soulignons que le choix des matériaux est parfait et que la qualité d'assemblage ne souffre d'aucun défaut.

L'archétype du scooter de ville

Conçu pour affronter les grandes villes, le Yamaha Xenter est paré sous tous les angles. Pour commencer, notez que ne demeure au catalogue plus que la fameuse version Business dont nous vous parlions il y a un an. Cela tombe bien puisqu'il s'agit du Xenter pré-équipé qui s'accompagne de série d'un pare-brise en polycarbonate et d'un top-case en PP injecté à double coque.

Bien pensé, le pare-brise à déflecteurs protège efficacement le conducteur
Bien pensé, le pare-brise à déflecteurs protège efficacement le conducteur
D'une maxi contenance de 39 L, le top-case peut contenir jusqu'à 2 casques jet
D'une maxi contenance de 39 L, le top-case peut contenir jusqu'à 2 casques jet

Des équipements bonus qui sont appréciables puisque pour rappel, il y en a pour environ 300€ tout de même... Du coup, exit le Xenter 125 « classique » dont la capacité d'emport infime lui a plusieurs fois été reprochée.

Le coffre sous la selle ne peut recevoir qu'un cadenas ou de petits effets
Le coffre sous la selle ne peut recevoir qu'un cadenas ou de petits effets

S'agissant toujours de capacité d'emport, le Xenter propose un large plancher plat ainsi qu'un crochet d'attache placé dans le tablier intérieur. Un tout petit petit vide-poches non verrouillable se situe également au centre du guidon.

Une simple pression suffit pour ouvrir le petit vide-poches
Une simple pression suffit pour ouvrir le petit vide-poches

Un bon scooter de ville se doit d'être accompagné d' une instrumentation complète et lisible. Un point sur lequel notre Yamaha Xenter fait encore une fois mouche, puisque son tableau de bord 100% digital est un des mieux fournis de la marque. Sur un large cadran panoramique s'affichent double trips, odomètre, compteur de vitesse, jauge à essence graduée, horloge et même température extérieure.

Le tableau de bord ne souffre d'aucune carence !
Le tableau de bord ne souffre d'aucune carence !
Les commodos sont à portée de main, faciles à manipuler et de bonne conception
Les commodos sont à portée de main, faciles à manipuler et de bonne conception

Le Xenter sur les routes

Avant de lui faire prendre ses premiers tour de roues, le Xenter se manipule à l'arrêt comme tous les scooters. Et ce qui frappe, c'est son poids de 142 kg, soit tout de même 7 kg de plus que le Honda SH. Du coup, les manoeuvres moteur éteint sont pénibles : le scooter est une vraie masse.

Délicatement fondues dans la coque arrière, les poignées facilitent le béquillage
Délicatement fondues dans la coque arrière, les poignées facilitent le béquillage

D'ailleurs, les plus observateurs l'auront remarqué, le Xenter ne se stationne que sur béquille centrale. Un point qui pourrait paraître pénalisant, mais Yamaha a pensé à placer l'axe de béquillage au plus près du centre de gravité pour une meilleure manipulation.

Ces petites précisions apportées, nous voilà au guidon de ce Yamaha Xenter 125. Premières impressions : le dos est bien droit, les coudes légèrement ballants, les genoux ne manquent pas d'espace et il en va de même pour les pieds qui jouissent d'un marche-pieds plat bien large, mais non ouvert aux extrémités.

Le Yamaha Xenter offre une position de conduite sereine
Le Yamaha Xenter offre une position de conduite sereine

La hauteur de selle de 785 mm est tout à fait correcte, seuls les gabarits de moins d'1,65m ne toucheront pas le sol avec les deux pieds à l'arrêt. Plutôt ferme, l'assise fait l'impasse sur le confort alors que son architecture pousse légèrement le pilote vers l'avant, pas top...

La sellerie offre tout de même un espace correct pour le passager
La sellerie offre tout de même un espace correct pour le passager

Les premiers coups de gaz donnés, on remarque un petit trou au démarrage (moteur froid comme chaud), puis le Xenter révèle rapidement son caractère avec de bonnes accélérations et des reprises très correctes dans les bas régimes. L'accélération est linéaire, et c'est en peinant un peu à partir de 95 km/h que la vitesse max de 110 km/h compteur est atteinte.

Il sera préférable de limiter l'utilisation du Xenter 125 à la ville
Il sera préférable de limiter l'utilisation du Xenter 125 à la ville

Le moteur 4 temps 4 soupapes à simple ACT est refroidi par liquide et alimenté par injection. Il a été étudié afin d'éviter l'effet de vibrations, et cela fonctionne bien ! Avec son cylindre recouvert de céramique, son piston en aluminium forgé et sa cartographie spécifiquement recherchée, le Xenter offre une mécanique saine et avantageuse en termes de coût et d'entretien.

La motorisation du Yamaha Xenter se montre assez silencieuse
La motorisation du Yamaha Xenter se montre assez silencieuse

Par mauvais temps, le pilote sera entièrement préservé grâce à un tablier intérieur recouvrant parfaitement les jambes, alors que le pare-brise se charge admirablement de la partie supérieure.

Tout aussi bonnement élaborée, la partie-cycle est très satisfaisante. La suspension arrière de type monocross propose par exemple un amortisseur à pas variable positionné de manière longitudinale. Les masses sont ainsi centrées, et c'est un amortissement progressif que l'on obtient et qui s'adapte à toutes les situations en épargnant un maximum le pilote.

La suspension latérale du Xenter est un véritable atout en termes de confort
La suspension latérale du Xenter est un véritable atout en termes de confort

Autre corde à son arc, le Xenter offre un système de freinage intégral baptisé UBS (Unified Brake System). Par simple pression du levier gauche, le système répartit la puissance du freinage sur les 2 roues. C'est dans un premier temps le tambour de Ø 150 mm qui agit, puis passe le relais au disque de Ø 267 mm si la pression s'intensifie. Dans ce cas, le freinage est parfaitement régulier, évitant le très désagréable effet de dérapage de la roue arrière.

Le frein avant s'opère par le biais d'un étrier à simple piston
Le frein avant s'opère par le biais d'un étrier à simple piston

Reste que par sa dureté, la sensation au levier gauche est peu agréable... tandis que le frein avant seul nous a paru peu mordant. Enfin, en termes de tenue de route, le Yamaha Xenter 125 nous a tout simplement épatés ! Les roues de 16 pouces chaussées de pneus Duro de 80 mm de large ne lâchent pas le pavé, le grip est remarquable et la sécurité est de mise.

Au bout du compte...

Affiché au tarif pertinent de 2990€, soit tout de même 359€ de moins que le Honda SH, ce scooter 125cm3 made in Yamaha réunit l'attirail du parfait scooter 125 cm3 de ville. Une excellente capacité d'emport puisque désormais pré-équipé du top-case, une prise en main immédiate, un moteur économique et qui ne manque pas de ressource, alors que la partie-cycle se révèle souveraine. Ajoutez à cela un look soigné et unique, et vous obtenez la recette d'un best-seller.

Voilà un scooter 125cm3 qui facilite le passage au grandes roues !
Voilà un scooter 125cm3 qui facilite le passage au grandes roues !

En résumé

Points forts

Points faibles

  • Protection du pilote
  • Suspension arrière monocross
  • Tenue de route
  • Freinage couplé UBS
  • Frein avant seul
  • Poids moteur éteint
  • Confort de la sellerie