Le CISR parle radars, immatriculation et visibilitéLe Premier ministre a annoncé durant le CISR de ce matin la mise en oeuvre de mesures visant à limiter la mortalité routière. Les conséquences pour les motards et scootéristes sont nombreuses : plus de radars moins visibles, sanctions renforcées et aggravées et port d'équipements rétro-réfléchissants obligatoire.

Législation 32 réactions

République françaiseCe matin s'est tenu un nouveau Comité Interministériel de la Sécurité Routière (CISR), présidé par monsieur le Premier ministre François Fillon. Dans ce cadre ont été décidées de nouvelles mesures visant à lutter contre l'augmentation de la mortalité routière. Le CISR a notamment dressé un bilan : sur les 103 mesures décidées depuis 2008, 101 ont été mises en oeuvre. Efficace vous avez dit ?

Parmi les mesures abordées dans le cadre de ce CISR, plusieurs concernent plus ou moins directement les motocyclistes. Dans le volet qui vise à dissuader les excès de vitesse, il a décidé que les dépassements de plus de 50 km/h seront désormais qualifiés juridiquement de délit, et ce dès la première infraction. Les sanctions pourront ainsi aller jusqu'à l'emprisonnement (10 ans).

En parallèle, les avertisseurs de radars fixes et mobiles seront interdits, car ils constituent une incitation à enfreindre les règles. Les panneaux indiquant la présence de radars fixes seront supprimés et les cartes d'implantation des radars ne seront plus rendues publiques. Enfin, plus de 1000 nouveaux radars fixes seront déployés sur l'ensemble du réseau routier d'ici la fin 2012.

Plus de radars, moins d'avertissements...

Le 3ème volet baptisé "sécuriser l'usage du deux-roues motorisé" concerne directement les motards et scootéristes. Pour lutter contre la surmortalité qui les frappe, il a été décidé que les plaques d'immatriculation seraient de plus grande taille… afin de faciliter les contrôles. Cela n'est pas cohérent ? Qu'importe, ce sera toujours un peu plus d'argent dans les caisses de l'Etat !

La dernière mesure abordée ce matin visait à renforcer la visibilité des deux-roues sur la chaussée. Le CISR a décidé que les conducteurs de motos, scooters de tricycles devront porter un équipement rétro-réfléchissant, casque ou blouson… et ce n'est cette fois-ci ni une blague ni un poisson d'avril ! Ces décisions devraient être ratifiées pour une mise en application dès 2012…

Site officiel : securiteroutiere.gouv.fr.