Enquête MMA : le scooter et la sécurité en 2013La MMA a publié les résultats d'une enquête réalisée auprès de 300 conducteurs de scooters 125. Ils y partagent leurs habitudes et souhaits en matière de sécurité... et permettent de dresser le profil type du scootériste français par âge et région. Le constat : beaucoup reste à faite côté protection !

Tendances Réagir en 1er

MMADu 3 au 13 mai dernier, la société OpinionWay a mené pour Zérotracas (offre de l'assureur MMA) une vaste enquête auprès d'un échantillon de 300 possesseurs de scooters 125cc. Son objectif, mieux connaître les scootéristes sur la question de la sécurité d'un point de vue équipements de protection et législation. Nous partageons avec vous les chiffres clés de ce sondage particulièrement instructif.

Sur la question des équipements, une majorité de conducteurs privilégient la sécurité. Ainsi, seuls 21% ne portent jamais de casque intégral, qui protège davantage en cas de chute. Ils roulent majoritairement jambes couvertes (81%), casque attaché (94%) et avec des chaussures fermées (2/3). En revanche, le port de gants et vêtements couvrant les bras est moins systématique !

Des habitudes sécuritaires mal ancrées

Ainsi, 35% des scootéristes roulent régulièrement sans gants moto. Ils sont 30% à circuler au moins de temps en temps avec une simple chemise ou tee-shirt au lieu de s'équiper d'un blouson moto. La tendance s'accentue chez les novices (moins d'1 an d'expérience), qui prennent davantage de risques pour leur tête (52% ont roulé casque non attaché) et exposent plus leur peau.

À l'inverse, les conducteurs expérimentés (5 années d'expérience et plus) et plus âgés (entre 35 et 49 ans) sont plus prudents. Au-delà de 50 ans où la pratique est davantage orientée « loisirs », on retombe sur un schéma moins rigoureux : ils sont 27% à ne jamais porter de casque intégral (contre 20% en moyenne), et cela monte à 44% pour la veste renforcée (contre 36%).

Statistiques du sondage réalisé par OpinionWay sur les scootéristes français

Autre tendance, géographique cette fois-ci : on roule moins couvert dans le Sud où il fait plus chaud. Les utilisateurs de casques jets y sont également plus nombreux qu'ailleurs en France. Dans la même logique, les pratiques varient selon les saisons. Lorsque la température grimpe, en été notamment, les scootéristes sont nombreux à mettre leurs équipements au placard...

L'équipement de protection qui en fait les frais est le blouson. Ainsi, s'ils sont 62% à s'en équiper durant l'hiver, ils ne sont plus que 45% aux beaux jours. Les autres équipements sont moins populaires : plus de la moitié des conducteurs ne portent jamais de vêtements rétro-réfléchissants (55%), de chaussures renforcées (59%) et de pantalon moto (61%). Il reste du chemin à faire !

Au nom de la loi...

Malgré des réflexes encore trop peu systématiques, plus de la moitié des interviewés sont favorables à l'idée de rendre obligatoire le port d'équipements protecteurs. Plus des 2/3 sont disposés à ce que l'on rende obligatoire le port de gants renforcés (71%) et de chaussures fermées (67%), et respectivement 39% et 32% des scootéristes y sont tout à fait favorables.

Les avis sont en revanche plus tranchés pour les blousons et pantalons, que respectivement 60 et 57% des scootéristes jugent réellement utiles. Enfin, avec son historique douloureux, le gilet rétro-réfléchissant suscite toujours de grandes réticences, avec un taux d'opposition qui monte à 48%. D'une façon générale, les novices sont plus enclins à accepter de telles mesures.

Site officiel : zerotracas.com.