T-Max White Max 500, l'édition spéciale ultime !Le constructeur Yamaha vient de dévoiler l'édition spéciale White Max de son maxi-scooter T-Max 500. Si elle adopte le bloc moteur du T-Max "standard", elle bénéficie d'un style unique. Outre sa robe blanche nacrée et son graphisme inédit, plusieurs éléments ont été anodisés en gris et noir et les jantes sont passées au titane. On craque !

Deux-roues 4 réactions

Avec l'annonce de ses nouveaux Bw's 125 et X-Max 2010, Yamaha est depuis plusieurs jours en tête d'affiche sur le marché du scooter 125 et du maxi-scooter. Or, une autre nouveauté de taille est à mettre au palmarès du géant nippon : un T-Max 500 White Max. L'édition spéciale, qui sera commercialisée dès le début de 2010 à un tarif pour le moment inconnu, a été conçue pour fêter les 10 ans du mythique T-Max. Elle est disponible en versions standard et ABS, pour répondre aux usagers les plus exigeants.

Yamaha T-Max White Max côté droit

C'est en l'an 2000 que le 1er T-Max a fait son apparition, innovant comme jamais sur le marché du maxi-scooter. En conjuguant un cadre en aluminium coulé au centre de gravité bas avec un moteur particulièrement performant, Yamaha a créé un deux-roues unique en son genre, à mi-chemin entre routière sportive et scooter utilitaire. Pour fêter le 10ème anniversaire de cette petite révolution, la marque a souhaité offrir à ses clients une édition spéciale de son chef d'oeuvre baptisée White Max.

Si le White Max reprend l'excellent bloc moteur bicylindre en ligne horizontal de 449cm3 du T-Max (43,5 chevaux), c'est du côté du style que les différences se font sentir. Au programme, on a ainsi droit à une robe blanche nacrée (coloris Compétition White), à un graphisme "édition spéciale" et à de luxueux composants métalliques anodisés gris et noir. Le design original de sa selle bi-tons et de ses jantes finition titane poli contrastées par un coeur couleur bronze peaufinent son allure sportive.

Yamaha t-Max White Max 2/3 avant gauche

Du côté des équipements, confort et sécurité sont toujours au rendez-vous. Les grandes roues de 15 pouces jouent en faveur de la stabilité et de la vivacité de la direction. Une robuste fourche de 43 mm de diamètre rive la roue avant sur sa trajectoire, même sur les revêtements les plus abîmés. À l'arrière, un solide amortisseur avale les bosses et les irrégularités de la route. Le freinage est assuré par d'énormes freins à disques de 267 mm que viennent pincer des étriers à 4 pistons issus de la gamme sportive Yamaha.

Pour le rangement, le T-Max White Max peut compter sur ses 2 boîtes à gants et sur son vaste coffre sous la selle, assisté par des articulations pneumatiques et éclairé. En duo, sa large selle sculptée, ses repose-pieds rabattables et ses solides poignées de maintien offrent au passager une expérience loin d'être désagréable. Enfin, son habillage aérodynamique offre une protection efficace contre les intempéries. En bref, le T-Max White Max est incontestablement ce qu'il se fait de mieux sur le segment avec, en prime, un look à faire pâlir plus d'un motard !

Yamaha T-Max White Max côté gauche

Site officiel : yamaha-motor.fr.