Interview : Govecs et l'électrique en EuropePour le 3ème volet des Journées de scooter électrique 2013, nous avons interviewé Bruno Garin, le représentant Govecs en France. Il partage avec nous sa vision du marché en termes d'innovation, de concurrence ou encore de soutien public. Un bel éclairage sur la situation de l'électrique en France et en Europe...

Le Blog Réagir en 1er

Pour le 3ème et dernier volet des Journées du scooter électrique, nous avons souhaité interviewer un constructeur de scooters électriques. L'allemand Govecs est apparu comme un excellent choix puisqu'il est l'un des rares à travailler exclusivement en Europe, depuis la production jusqu'à la commercialisation. Son distributeur en France, Bruno Garin, a accepté de répondre à nos questions.

Pouvez-vous nous présenter la société Govecs ?

Govecs est tout d'abord une histoire d'hommes fortement impliqués dans la mobilité électrique et les nouvelles technologies, et cela depuis de nombreuses années. Thomas Grübel, PDG et fondateur de Govecs, développe et produit des scooters électriques depuis 12 ans : il est à l'origine de plusieurs entreprises dont une autre marque de deux-roues électriques.

Nicholas Holdcraft est quant à lui Directeur Technique de Govecs après 10 ans d'expérience dans le développement de produits High-tech et sensibles.

L'histoire de Govecs a débuté en 2009

La société a été crééé en 2009 avec tous les ingrédients nécessaires à la réussite : compétences, moyens et inventivité. Govecs s'est employé à développer une vraie gamme de scooters électriques, avec l'objectif de devenir leader du secteur en Europe. La rupture technologique que présente le véhicule électrique laisse cette possibilité à un nouvel arrivant, même face à de grands groupes.

Comment Govecs se différencie t-il de ses concurrents ?

Développer des véhicules électriques, c'est avant tout maîtriser la chaîne de traction, dont la batterie. L'équipe de 12 personnes en R&D, dirigée par Nicholas Holdcraft, regroupe des ingénieurs électroniciens dont l'une des premières missions a été le développement, la mise au point et l'industrialisation d'un pack batterie Lithium-Polymère propriétaire et performant en termes d'utilisation, de fiabilité et de longévité.

Le même travail a été réalisé sur le moteur, dont le choix s'est porté sur une technologie Brushless à aimant permanent triphasé, qui offre le couple et la souplesse nécessaires à l'agrément d'un bon scooter électrique, secondé par une transmission à courroie.

Le moteur et sa transmission par courroie s'avèrent particulièrement efficaces
Le moteur et sa transmission par courroie s'avèrent particulièrement efficaces

Tous ces éléments sont épaulés par un contrôleur dont le logiciel a lui aussi été développé par Govecs. Cette maîtrise a permis de programmer un comportement réactif et progressif à la moindre sollicitation de l'accélérateur.

Oublier la partie cycle serait une grave erreur dans un secteur où toutes les nouveautés sont décortiquées par les journalistes et professionnels, sans oublier les utilisateurs parfois très pointus. La partie cycle de nos modèles, que ce soit les équivalents 50cc ou 125cc, est performante et efficace en tenue de route comme en freinage.

Les solutions techniques de Govecs sont testées dans des conditions... extrêmes !
Les solutions techniques de Govecs sont testées dans des conditions... extrêmes !

Tous les composants, une fois enfermés dans une carrosserie, ne se voient plus ! C'est là que le design intervient, doit attirer et séduire ! Là aussi, le pari est réussi, comme l'attestent les dernières évolutions des coloris.

Une grande maîtrise technique sur tous les composants, un design réussi, une vraie gamme de véhicules s'agrandissant en permanence et enfin un assemblage en Europe font de Govecs le leader du scooter électrique en Europe.

Que pensez-vous des concept-scooters des constructeurs auto ?

Les designs des modèles de ces constructeurs automobiles comme Smart, Mini ou Volkswagen sont très réussis et j'espère tous les voir un jour commercialisés. C'est un signe important pour Govecs de savoir ces grands groupes s'impliquent dans le deux-roues électriques ; cela nous conforte dans l'idée que nos choix sont les bons.

Concernant la mise au point de tels véhicules, deux cas se présentent : certains ont les compétences en interne, d'autres non. Il leur faut alors éventuellement chercher des partenaires.

Quelle est votre politique en matière d'innovation et de nouveauté ?

Autant il est possible de trouver chez les constructeurs automobiles de nombreux projets de voitures électriques séduisants et aboutis techniquement, autant la situation est différente pour les scooters électriques.

La nouveauté n'est pas forcément la règle, de trop nombreuses nouveautés de qualité parfois moyenne en provenance d'autres continents (Asie notamment) ont rendu les professionnels très méfiants vis-à-vis des nouveaux arrivants.

Jouer la carte de la qualité paie, avec un titre de escooter de l'année en 2012
Jouer la carte de la qualité paie, avec un titre de escooter de l'année en 2012

La nouveauté sur ce marché est d'être capable de montrer le sérieux et la pérennité d'un projet, de prouver qu'un support technique performant est présent, et enfin d'être capable de faire visiter une usine de production en Europe. C'est notre cas puisque nous fabriquons à 100% en Pologne.

Pour revenir à la question des nouveautés véhicules, Govecs et son équipe R&D préparent en permanence de nouvelles solutions techniques, que ce soit des véhicules, de composants ou de nouveaux accessoires communicants. Ils seront dévoilés au fur à mesure de leur commercialisation.

Quelle est votre politique vis-à-vis des professionnels ?

Les professionnels sont des cibles bien évidemment intéressantes. Ils sont, plus encore que les particuliers, sensibles aux coûts d'utilisation de leurs véhicules et ne considèrent pas seulement le coût d'achat mais tous les paramètres...

Sont ainsi pris en compte les coûts très faibles d'électricité (environ 0,50 €/100 km), d'entretien (environ -70% par rapport à un équivalent thermique) et d'assurance (les assureurs, constatant une conduite plus calme et responsable en véhicule électrique, proposent des tarifs plus compétitifs).

Govecs s'intéresse aux professionnels pour la livraison, la location...
Govecs s'intéresse aux professionnels pour la livraison, la location...

Sur le plan économique, même avec une hypothèse de coût total de possession (TCO) équivalent, le budget va majoritairement au véhicule et offre une valeur résiduelle supérieure. Pour faciliter la comparaison de TCO entre électrique et thermique, nous proposerons très prochainement un calculateur qui sera présenté sur les salons et disponible sur notre site internet.

Nous préparons également une offre de financement avec Cetelem, elle aussi disponible très prochainement. Tous ces éléments vont nous permettre d'accentuer nos actions auprès des professionnels dans des domaines aussi divers que la location, la livraison et les déplacements généraux dans le cadre des Plan de déplacements entreprise (PDE).

Vous sentez-vous aidés par la politique européenne et française ?

Le grand gagnant dans la mobilité électrique individuelle est... la voiture ! Dans de nombreux pays européens, vous trouverez des incitations financières ou facilitant l'utilisation des autos électriques : parkings réservés et gratuits, recharges gratuites, utilisation autorisées des voies de bus, etc.

La France n'est pas en reste en offrant une aide de 7 000 €, qui peut représenter plus d'1/3 du prix du véhicule. Alors que pour le scooter, on se cantonne à des subventions locales dont le montant dépasse rarement les 400€. A quand une aide financière du tiers du coût des scooters ?

Paris subventionne à hauteur de 400€. Trop local et faible répond Govecs !
Paris subventionne à hauteur de 400€. Trop local et faible répond Govecs !

Les scooters thermiques, bien qu'aussi polluants et plus bruyants, ne sont pas aimés de nos élus, mais peu d'incitations existent pour les remplacer par des versions électriques. Des actions sont menées pour infléchir cette discrimination, notamment auprès d'associations efficaces comme l'Avere, l'EME ou l'Avem, et j'en oublie probablement.

Comment voyez-vous le scooter électrique évoluer dans le futur ?

Très vaste question. Concernant l'évolution des ventes, des décisions comme évoqué dans la question précédente peuvent complètement changer la situation et augmenter fortement les immatriculations des scooters électriques, encore marginales aujourd'hui.

Dans le cas inverse, ce sera probablement une lente évolution des mentalités, parfois rétives à des solutions nouvelles, qui verra progresser ce marché. Mais chez Govecs, personne ne doute qu'à terme, les ventes en électrique seront significatives.

Les batteries des scooters électriques doivent devenir plus économiques, c'est une certitude !
Les batteries des scooters électriques doivent devenir plus économiques, c'est une certitude !

Cela passera aussi par une diminution du coûts des batteries, composant le plus onéreux et nouveau de par son application avec de grandes capacités. C'est par le biais du stockage de l'énergie que les véhicules électriques peuvent évoluer le plus, et Govecs y travaille.

Site officiel : govecs.fr.